Payote vous dévoile son atelier à Perpignan et vous propose de fabriquer gratuitement ses propres espadrilles !

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

La marque perpignanaise d’espadrilles Payote lance son propre atelier de production. Actu Perpignan a notamment visité le bâtiment et étudié les différents niveaux de production.

Par Laura Miller

Publié le 21 juil. 22 à 12:30

Une usine perpignanaise d’ici fin 2023

Une usine perpignanaise d’ici fin 2023

Mis à jour le 21 juil. 22 à 14:27

Cinq ans après la création de Payot, les célèbres espadrilles de Perpignan, Olivier Gelly, le fondateur présente l’ouverture de l’atelier de production à Perpignan.

Lucie Merviel a créé sa société LM Conseils
Lire aussi :
Lucie Merviel habite à Générac. Elle vient de créer sa société LM…

Une fabrication en six étapes

Une fabrication en six étapes

Depuis le lancement de la marque française Made in France, le groupe produit ses modèles d’espadrilles au Pays basque, à Mauléon. Mais pendant la prison, une idée est venue à Olivier Gelly : « A cette période on a commencé à fabriquer des masques, alors je me suis dit pourquoi pas ouvrir un atelier de production pour produire aussi des espadrilles. Et puis Mauléon, on a touché le plafond de verre », a-t-il expliqué.

Entre 60 000 et 80 000 paires d’espadrilles sont fabriquées chaque année, et la demande atteint parfois 3 millions. Depuis mardi, Payot a donc dévoilé l’atelier de production, le « prototype », qui annonce une grande série de l’entreprise. Le fondateur prévoit d’ouvrir une usine à Perpignan d’ici fin 2023, où 1 million d’espadrilles pourront être fabriquées. Création d’emplois, augmentation de l’offre client, maîtrise à 100% de la production… L’ambition c’est plus que Payot !

Mais ce jeudi, c’est dans l’atelier de production, à quelques pas de la boutique de l’avenue de la Salanque à Perpignan, qu’une paire d’espadrilles a été créée par des visiteurs de Perpignan. Jusqu’à mardi, Payot propose de visiter son atelier et de fabriquer des espadrilles de A à Z, en choisissant son style ou en choisissant parmi celles proposées. Tout est gratuit. En deux jours, la nouvelle a fait des ravages car toutes les réservations jusqu’au 31 août étaient terminées. Tous les matins, de 9h à 12h, Olivier Gelly et son équipe, le chef d’atelier, le chef de projet et deux tisseurs, vous dévoilent le secret de fabrication des célèbres espadrilles Payot.

À Lire  Omi, la start-up française qui fait bouger le marché de la création de contenu

Une collaboration Scala x Payote

Fabrication en six étapes. Les visiteurs imprimeront d’abord leur conception informatique sur papier. « Certains pourront bien venir avec des designs en rapport avec leurs envies ou autre chose, et ils laisseront un style unique. Pour nous, ces visites sont aussi l’occasion d’avoir un échange direct et convivial, d’avoir des retours, de nous présenter aussi des idées. . On nous demande souvent comment faire des baskets. Maintenant, on peut les montrer directement », explique Olivier Gelly.

Une fois le patron approuvé et imprimé, la feuille de papier est placée dans la presse à transfert, qui imprime l’article, pendant 40 secondes à 205 degrés. Les visiteurs découpent ensuite les emporte-pièces ainsi obtenus. Marie, la frondeuse, prend le relais pour coudre le fameux bleu, blanc et rouge à l’intérieur du biais, puis le logo Payot sur le pied gauche. Ce qui suit ? Associer les deux parties de la toile (haut et dos de l’espadrille), coudre, fixer la semelle et la couture italienne pour dévoiler le résultat final. Il ne vous reste plus qu’à enfiler vos espadrilles personnalisées et répandre votre fierté DIY !