Pékin prévoit de développer une industrie humaine virtuelle d’ici 2025

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Les personnes virtuelles pourraient vraisemblablement remplacer les influenceurs et les présentateurs si la technologie évolue.

Image : Accéder au profil d’Anton Palmqvist

Les humains virtuels, secteur d’avenir pour la Chine ?

Anton Palmqvist / Unsplash.

Début août, le gouvernement municipal de Pékin a partagé son plan de développement d’une industrie humaine virtuelle en Chine. Pour mener à bien ce projet d’ici 2025, la capitale veut investir 7,5 milliards de dollars dans la création et le développement d’un savoir-faire de pointe dans la conception de personnes entièrement numériques. Cette technologie intéresse particulièrement les spécialistes des médias et du divertissement en ligne qui souhaitent remplacer les présentateurs et les influenceurs par des avatars virtuels. Étrangement, le gouvernement promeut l’utilisation du Web3 pour aider à développer cette technologie.

Selon le Bureau municipal de l’économie et des technologies de l’information de Pékin, ce plan est le premier à être mis en œuvre en Chine. C’est un secteur naissant, mais qui a déjà fait ses preuves en 2018 avec la première apparition sur la chaîne d’information chinoise Xinhua News d’un performeur entièrement virtuel.

Lire aussi :
FINOM, qui propose déjà à ses clients une gamme complète de services…

Une inspiration floue du Web3

L’organisme chinois de surveillance des médias, l’Administration nationale de la radio et de la télévision, a également exprimé son intérêt pour la technologie et s’est déjà engagé à promouvoir l’utilisation des humains virtuels dans son plan quinquennal. D’après les acteurs des médias et du divertissement, ces personnes « manches » seraient moins sujettes au scandale et à la polémique. Un point particulièrement important pour un pays comme la Chine où la maîtrise de l’information est une priorité.

À Lire  8 étapes pour créer un partenariat efficace

La ville de Pékin envisage de créer une ou deux sociétés dont l’objectif est de lever 5 milliards de yuans (soit 740 millions de dollars). Il est également fait mention du développement de dix petites entreprises qui généreront un revenu annuel d’un milliard de yuans (environ 148 millions de dollars). Outre les progrès dans la conception de personnages virtuels, la capitale souhaite investir dans la recherche et le développement de techniques de modélisation et de logiciels d’imagerie 3D. La piste de réalité virtuelle fait également partie du projet.