Perturbateurs hormonaux, qu’est-ce que je risque ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

L’été arrive et il est temps de sortir la crème solaire… Stop ! Mettez votre geste en pause et lisez ce fichier jusqu’au bout pour vous assurer d’avoir choisi le bon produit ! Car cette crème solaire est l’exemple type des cosmétiques qui contiennent probablement de l’octocrylène, un filtre UV – que l’on retrouve aussi dans les soins anti-âge et les fonds de teint – et qui est fortement suspecté d’être un perturbateur endocrinien (PE). Il fait partie des 907 substances recensées à ce jour par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) pour leurs effets néfastes « indirects » sur la santé. Il serait presque partout : dans les détergents, les emballages, les vêtements, les meubles, les aliments, mais aussi dans l’eau, l’air et le sol.

Les règles changent petit à petit. La France est l’un des premiers pays au monde à adopter une stratégie de protection de la population contre ces perturbateurs endocriniens (PE), mais le chemin est encore long avant qu’on ne les retrouve plus sur le marché. D’ici là, il appartient à chacun de se protéger de l’infection au quotidien, quitte à apporter quelques changements à son hygiène de vie. Car il existe souvent des alternatives : opter pour une crème solaire avec un film autre que l’Octocrylène (et surtout, porter un chapeau et des vêtements longs pour se protéger du soleil), conserver ses aliments dans des bocaux en verre plutôt qu’en plastique… Les experts que nous a mené l’enquête avec nous a donné une poignée de conseils très pratiques que nous n’hésitons pas à partager avec nos proches !

Table des matières

• Les perturbateurs endocriniens (PE), c’est quoi?

• Les perturbateurs endocriniens (PE), c'est quoi?

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des molécules qui interagissent avec notre organisme en perturbant notre système endocrinien et le fonctionnement de nos glandes endocrines (thyroïde, ovaires, testicules, pancréas, etc.). Ces substances perturbent la production d’hormones, leur transport dans l’organisme et surtout leur effet.

A lire aussi : nos articles sur les hormones : la mélatonine, l’ocytocine, les hormones féminines comme la progestérone et les œstrogènes ou encore la dopamine et la sérotonine.

20 explications pour un cuir chevelu qui démange | Sélection.ca
Ceci pourrez vous intéresser :
La démangeaison: un symptôme et non une maladie Ça recommence ! Là…

• Les perturbateurs endocriniens, des molécules actives, même à faible dose

• Les perturbateurs endocriniens, des molécules actives, même à faible dose

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont susceptibles d’agir en très faible quantité, leurs effets peuvent être cumulatifs (c’est l’effet cocktail). La plupart sont de synthèse chimique, comme les pesticides, les conservateurs (parabens, phénoxyéthanol, triclosan), les plastifiants (phtalates, bisphénol A), les médicaments (distilbènes, anti-inflammatoires non stéroïdiens). D’autres sont d’origine naturelle comme les métaux lourds (mercure, plomb, cadmium), les phytoestrogènes (soja) ou certaines huiles essentielles (lavande, tea tree, etc.).

Lire aussi : Pesticides : démêler une crise sanitaire

• Une vulnérabilité renforcée à certains âges de la vie

• Une vulnérabilité renforcée à certains âges de la vie

Ces substances peuvent nous contaminer par la peau, le système digestif, les voies respiratoires, mais aussi le placenta et le lait maternel. Pendant les mille premiers jours, de la grossesse à l’âge de 2 ans, l’organisme est particulièrement vulnérable car il est en pleine maturation, avec des effets qui peuvent être observés des décennies après l’exposition et transmis aux générations futures.

Chez la femme, la préménopause, lorsque la production d’oestrogènes chute, est aussi une période de sensibilité accrue ; aussi avec l’âge, quand les reins fonctionnent moins bien. De nombreuses études montrent que notre corps en est imprégné. Par exemple, l’étude Esteban menée par Santé Publique France indique la présence de pesticides, de phtalates, de parabènes et de métaux lourds chez la quasi-totalité des personnes testées. Certaines molécules s’accumulent dans le tissu adipeux et y restent des années, comme les dioxines. Ce qui menace notre santé, ce sont moins les contaminations occasionnelles que les expositions chroniques tout au long de la vie.

A lire aussi : Daniel Cueff : « Je n’attaque pas les agriculteurs, j’attaque les pesticides ! »

• Les multiples effets des perturbateurs endocriniens sur la santé

• Les multiples effets des perturbateurs endocriniens sur la santé

De nombreuses études décrivent une association entre les perturbateurs endocriniens (DE) et les troubles de la fertilité et de la reproduction : diminution de la qualité du sperme, anomalies sexuelles, puberté précoce, endométriose… Ils sont impliqués dans les cancers hormono-dépendants. Plusieurs études montrent un risque accru de cancer du sein et des testicules chez les descendants de femmes exposées in utero au Distilbène, un médicament anti-fausse couche prescrit aux femmes enceintes jusqu’en 1977. La contamination par le chlordécone, un insecticide des bananiers largement utilisé dans l’ouest de l’Inde, augmente le risque de cancer de la prostate. Certains PE, tels que les phtalates, peuvent interférer avec la production d’hormones thyroïdiennes et provoquer une hypothyroïdie. Pendant la grossesse et au début de la vie, il peut avoir des effets dramatiques sur le développement du cerveau. Des atteintes neurologiques sont suspectées : autisme, hyperactivité, retard de la parole et faible QI chez les enfants exposés. La responsabilité de ces polluants est également évoquée pour expliquer l’augmentation des maladies neurodégénératives telles que Parkinson et Alzheimer.

A lire aussi : Arrêtez les perturbateurs endocriniens à la maison ! et génies de la recherche : Nicolas Cabaton, Gardien des Perturbateurs Endocriniens

• Nos experts sur le sujet des perturbateurs endocriniens

– Francelyne Marano, biologiste et toxicologue, présidente de la commission des risques environnementaux du conseil supérieur de la santé publique.

– docteur Patricia Bartaire, pédiatre spécialisée en endocrinologie et gynécologie pédiatrique, chercheuse à l’Université Catholique de Lille.

– Pr. Nicolas Chevalier, Chef du Service d’Endocrinologie, Diabétologie et Reproduction à l’Hôpital Archet 2 de Nice.

– Père Béatrice Fervers, Coordonnateur du Service Prévention du Cancer et Environnement du Centre Léon-Bérard de Lyon.

– Pré Barbara Demeneix, Endocrinologue au Laboratoire de Physiologie Moléculaire et Adaptation (CNRS/Muséum d’Histoire Naturelle Paris).

Comment se débarrasser des perturbateurs endocriniens ?

Régime perturbateur endocrinien : bien manger

  • Limitez les aliments dans des emballages en plastique et évitez les plats cuisinés au micro-ondes.
  • Préparez vos repas vous-même autant que possible.
  • Ne buvez pas de boissons chaudes dans des gobelets en plastique.

Comment savoir s’il y a des perturbateurs endocriniens ? La présence de perturbateurs endocriniens est confirmée dans la composition de la mousse de certaines literies. Il est donc important de bien lire les étiquettes : par exemple, les polybromodiphényléthers se retrouvent systématiquement dans les textiles, les tapis et la literie.

Quel est le pire perturbateur endocrinien ?

Ceux-ci comprennent les phtalates, des composés qui altèrent l’équilibre des hormones thyroïdiennes, sont toxiques pour le système nerveux et causent des problèmes de fertilité. Mais aussi des parabènes et des alkylphénols ou encore du triclosan, toxique pour le foie et les voies respiratoires.

Quels sont les aliments perturbateur endocrinien ?

D’autres perturbateurs endocriniens sont présents dans les aliments, synthétiques cette fois. Il s’agit de certains additifs alimentaires tels que le BHA (E320) et le BHT (E321), deux antioxydants ajoutés aux céréales du petit-déjeuner hautement transformées pour empêcher les graisses de rancir.

Est-ce que le soja est un perturbateur endocrinien ?

Le soja peut avoir de nombreux bienfaits pour notre organisme, mais cette légumineuse contient également des phytoestrogènes. Des molécules qui agissent comme des œstrogènes et peuvent alors perturber notre système endocrinien.

Où trouve T-ON le plus de perturbateur endocrinien ?

Si les perturbateurs endocriniens sont omniprésents, on les retrouve notamment dans les aliments. Les perturbateurs endocriniens sont partout ! Dans l’eau, dans l’air, dans les jardins et les maisons, sur les vêtements, les meubles, les crèmes, les contenants.

Quels aliments sont des perturbateurs endocriniens ?

• Les produits à base de soja, qui contiennent naturellement des perturbateurs endocriniens, • Les gros poissons gras et les œufs et abats d’animaux élevés de manière conventionnelle.

Comment eliminer les perturbateurs endocriniens du corps ?

Notre conseil pour éliminer les toxines : bougez et transpirez plus. Par exemple, faire plus d’exercice et faire de l’exercice pendant la journée est important, même si cela ne vous plaît pas, car cela permet d’évacuer les molécules chimiques de notre corps et évite également qu’elles ne soient stockées dans les graisses.

Qu’est-ce qu’un parfum naturel ?

La composition du parfum naturel Son origine est essentiellement végétale. La formulation exclut ainsi tous les composés chimiques d’origine synthétique, comme les muscs artificiels ou les fixateurs.

À Lire  Combattre les poux : des idées reçues !

Comment savoir si un parfum est naturel ? La règle est très simple : un parfum naturel ne doit contenir aucun composé chimique d’origine synthétique.

Qu’est-ce qu’une fragrance naturelle ?

Qu’est-ce qu’un parfum ou un arôme organique naturel ? Le parfum et l’arôme naturel sont des mélanges d’extraits d’arômes naturels et biologiques dans de l’huile de tournesol biologique. Les recettes sont généralement brevetées par le fabricant, de sorte que la recette reste secrète.

Comment est fait une fragrance ?

Il consiste à extraire le parfum à la vapeur dans un pot still. L’alambic est un récipient en acier surmonté d’un tube serpentin dans lequel sont placés les plantes et 5 à 10 fois leur volume d’eau. Le réservoir est chauffé et pressurisé pour permettre à la vapeur de véhiculer l’odeur du produit.

Qu’est-ce qu’une fragrance cosmétique ?

Les parfums cosmétiques naturels sont des parfums complexes qui sont fabriqués à partir d’un mélange de différents composés d’origine naturelle. Les fragrances sont moins subtiles et plus légères que les parfums classiques et sont utilisées pour créer des parfums ou pour ajouter une touche gourmande aux cosmétiques.

Quel est le parfum le plus naturel ?

Aujourd’hui, parmi les meilleures marques de parfums féminins naturels, on retrouve L’Artisan Parfumeur, la marque Honoré des Prés, Tolteca et ses parfums vegan, la marque Buly et bien sûr Weleda. Côté parfums bio, il faut regarder les produits des marques Pur Eden, Melvita, Acorelle ou Florame.

Quel est le plus vieux parfum ?

En effet, le tout premier parfum de l’histoire est né en 1370 et s’appelait Eau de la Reine de Hongrie.

Quel est le parfum qui tient le plus ?

Le parfum Yves Saint Laurent Opium (DIVAIN-115) est l’un des meilleurs parfums longue durée du marché. Il se caractérise par ses notes fortes de mandarine et de bergamote, son cœur de myrrhe et de jasmin et sa base d’ambre, de vanille et de patchouli.

Quels sont les parfums naturels ?

– Une note de tête (que l’on sent en premier et qui s’évapore) : citron, pamplemousse, bergamote, orange, citron… – Une note de coeur (qui dure plus longtemps) : rose, géranium, jasmin, ylang ylang… – Une base note (la Base de votre parfum) : bois de santal, cèdre, vanille, patchouli…

Comment les perturbateurs endocriniens entrent dans l’organisme ?

Selon les produits, ils vont : Altérer la production naturelle de nos hormones naturelles (oestrogènes, testostérone) en interférant avec leurs mécanismes de synthèse, de transport ou d’excrétion. miment l’action de ces hormones en les remplaçant dans les mécanismes biologiques qu’elles contrôlent.

Où se trouvent les perturbateurs endocriniens ? Si les perturbateurs endocriniens sont omniprésents, on les retrouve notamment dans les aliments. Les perturbateurs endocriniens sont partout ! Dans l’eau, dans l’air, dans les jardins et les maisons, sur les vêtements, les meubles, les crèmes, les contenants.

Comment fonctionne le système endocrinien ?

Les glandes endocrines contrôlent les fonctions corporelles grâce à des substances chimiques appelées hormones qui sont libérées dans la circulation générale. Les hormones agissent comme des messagers chimiques qui voyagent à travers le corps par la circulation sanguine.

Quels sont les organes du système endocrinien ?

Le système endocrinien comprend les ovaires, les testicules, la thyroïde, les glandes parathyroïdes et surrénales, l’hypophyse, l’épiphyse cérébrale, le pancréas et les cellules productrices d’hormones dans le tube digestif, les reins, le cœur et le placenta.

Quel est le rôle du système endocrinien ?

Le système endocrinien du corps a pour fonction de réguler le métabolisme, la croissance et la fonction sexuelle (†’ système reproducteur).

Quelles sont les hormone touchées par les perturbateurs endocriniens ?

Un PE peut bloquer les effets des hormones en se liant aux récepteurs avec lesquels ils interagissent normalement. Il peut également imiter l’action de l’hormone. Le bisphénol A se lie aux récepteurs des œstrogènes et est reconnu comme étant des œstrogènes – on pourrait penser à une imposture hormonale…

Quels sont les produits qui contiennent des perturbateurs endocriniens ?

Les appareils de cuisson peuvent également contenir des perturbateurs endocriniens. Contenants et ustensiles en plastique (gourdes, boîtes, biberons, plateaux de plats cuisinés), revêtements alimentaires (boîtes, bidons de lait en poudre, poêles antiadhésives), etc.

Quelles sont les origines et les effets des perturbateurs endocriniens ?

Par ces effets, ils sont suspectés de contribuer à de nombreuses pathologies chroniques ou développementales : troubles hormonaux et leurs conséquences (stérilité, puberté précoce, obésité, troubles thyroïdiens, etc.), mais aussi malformations congénitales, cancers hormono-dépendants ou encore immunité.

Comment agissent les perturbateurs endocriniens ?

Les perturbateurs endocriniens interagissent avec les récepteurs hormonaux de deux manières différentes : Ils peuvent mimer l’action des hormones naturelles et donc envoyer de mauvais messages à différents organes. Ils peuvent se fixer aux récepteurs hormonaux à leur place, les empêchant de fonctionner.

Quels sont les risques des perturbateurs endocriniens ?

Les perturbateurs endocriniens perturberaient le fonctionnement des hormones sexuelles et entraîneraient une puberté prématurée, des anomalies du sperme, une diminution de la fertilité ou des malformations congénitales. Ils seraient aussi impliqués dans certaines pathologies comme le cancer ou l’obésité.

Comment agissent les phtalates ?

Les phtalates bloquent l’action de la testostérone, imitent les œstrogènes et modifient la production d’hormones thyroïdiennes. L’utilisation du PVC pousse les phtalates sur le marché. Le PVC est ce plastique souple très polyvalent qui est utilisé entre autres dans les jouets, les articles en caoutchouc et en vinyle.

Quelles sont les Hormone touchées par les perturbateurs endocriniens ?

Un PE peut bloquer l’action des hormones en se liant aux récepteurs avec lesquels elles interagissent normalement. Il peut également imiter l’action de l’hormone. Le bisphénol A se lie aux récepteurs des œstrogènes et est reconnu comme étant des œstrogènes – on pourrait penser à une imposture hormonale…

Quelles sont les origines et les effets des perturbateurs endocriniens ? Par ces effets, ils sont suspectés de contribuer à de nombreuses pathologies chroniques ou développementales : troubles hormonaux et leurs conséquences (stérilité, puberté précoce, obésité, troubles thyroïdiens, etc.), mais aussi malformations congénitales, cancers hormono-dépendants ou encore immunité.

Quels sont les produits qui contiennent des perturbateurs endocriniens ?

Les appareils de cuisson peuvent également contenir des perturbateurs endocriniens. Contenants et ustensiles en plastique (gourdes, boîtes, biberons, plateaux de plats cuisinés), revêtements alimentaires (boîtes, bidons de lait en poudre, poêles antiadhésives), etc.

Est-ce que le soja est un perturbateur endocrinien ?

Le soja peut avoir de nombreux bienfaits pour notre organisme, mais cette légumineuse contient également des phytoestrogènes. Des molécules qui agissent comme des œstrogènes et peuvent alors perturber notre système endocrinien.

Comment reconnaître perturbateur endocrinien ?

Filtres UV chimiques : Ces molécules chimiques, utilisées dans les crèmes solaires, vernis à ongles et autres produits cosmétiques, ont des effets perturbateurs endocriniens. Reconnaissez-les : le nom benzophénone, oxybenzone, éthylhexyl méthoxycinnamate, 4-méthylbenzylidène camphre.

Comment eliminer les perturbateurs endocriniens du corps ?

Notre conseil pour éliminer les toxines : bougez et transpirez plus. Par exemple, faire plus d’exercice et faire de l’exercice pendant la journée est important, même si cela ne vous plaît pas, car cela nous permet d’éliminer les molécules chimiques de notre corps et les empêche également d’être stockées dans les graisses.

Quels sont les aliments perturbateur endocrinien ?

Soja, cosmétiques, dentifrices, gels douche, huiles essentielles… Les perturbateurs endocriniens sont largement présents dans notre quotidien, alors qu’ils favoriseraient certains types de cancers, réduiraient la fertilité et nuiraient au développement des bébés.

Où Trouve-t-on le plus de perturbateurs endocriniens ?

On retrouve des perturbateurs endocriniens dans notre environnement quotidien, nos habitations, notre alimentation et plus généralement dans l’eau, le sol, les fruits, les légumes, les conserves, les plastiques, la mer, les rivières, les poissons, les produits laitiers, l’hygiène et les soins, les cosmétiques, les textiles ¦

Quel est le pire perturbateur endocrinien ?

Ceux-ci comprennent les phtalates, des composés qui altèrent l’équilibre des hormones thyroïdiennes, sont toxiques pour le système nerveux et causent des problèmes de fertilité. Mais aussi des parabènes et des alkylphénols ou encore du triclosan, toxique pour le foie et les voies respiratoires.

Quels sont les principaux perturbateurs endocriniens ?

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des « substances chimiques étrangères aux organismes, d’origine naturelle ou artificielle, qui perturbent le fonctionnement du système endocrinien et peuvent ainsi avoir des effets délétères sur cet organisme ou sa descendance ».

Comment éviter le bisphénol A ?

Pour se garantir contre le Bisphénol A, le chiffre 7 (autres plastiques) est à proscrire, surtout s’il porte l’acronyme PC ci-dessous, signifiant polycarbonate. Les contenants alimentaires numérotés de 1 à 6 ne contiennent pas de bisphénol A.

Où trouve-t-on le bisphénol A ? Le bisphénol A (BPA) est un composé organique présent dans les plastiques alimentaires (boîtes, cannettes, biberons, etc.), les DVD et certains papiers thermiques. Soupçonné d’être un perturbateur endocrinien, il est progressivement remplacé par le bisphénol S.

Comment un fœtus peut se retrouver en contact avec du BPA ?

Chez la femme enceinte, le BPA traverse le placenta et atteint le fœtus par ingestion d’aliments contaminés (principale source d’exposition dans 84 %). Sans que les chercheurs puissent déterminer si le BPA reste dans le liquide amniotique.

Pourquoi le bisphénol A est un perturbateur endocrinien ?

Perturbateurs endocriniens : Bisphénol A – 05/02/17 Les effets toxiques du BPA se traduisent par des altérations des voies génitales masculines et féminines et des effets oestrogéniques. Les perturbateurs endocriniens favorisent le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses.

Comment agissent les perturbateurs endocriniens ?

Les perturbateurs endocriniens interagissent avec les récepteurs hormonaux de deux manières différentes : Ils peuvent mimer l’action des hormones naturelles et donc envoyer de mauvais messages à différents organes. Ils peuvent se fixer aux récepteurs hormonaux à leur place, les empêchant de fonctionner.

Quels sont les aliments perturbateur endocrinien ?

Soja, cosmétiques, dentifrices, gels douche, huiles essentielles… Les perturbateurs endocriniens sont largement présents dans notre quotidien, alors qu’ils favoriseraient certains types de cancers, réduiraient la fertilité et nuiraient au développement des bébés.