Philippe Close sur le projet NEO au Heysel : « Je veux finir le processus entamé »

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Rénovation de Brussels Expo

Enfin, concernant Brussels Expo, l’asbl qui régit l’actuel parc des expositions de Bruxelles, Philippe Close confirme que la Ville a dû débourser 12 millions d’euros pour faire face aux pertes de l’asbl ces deux dernières années.

► Lire aussi | Brussels Expo est en quasi-faillite

Il se dit désormais ouvert à un partenariat avec un opérateur privé (potentiellement Éric Everard, patron d’Easyfairs, indique L’Écho) pour une rénovation en profondeur des différents palaces. Des contacts avec la Région sont également prévus à ce sujet.

« Construire le futur centre de congrès dans les bâtiments actuels de Brussels Expo fait partie des scénarios envisagés, misant fortement sur le cheval de bataille offert par le pôle universitaire bruxellois en termes de débouchés (médecine, science, etc.) », estime le bourgmestre, qui reste donc convaincu de la nécessité de rénover Brussels Expo et de réaménager en profondeur le plateau du Heysel, qu’il considère actuellement comme « une hérésie urbanistique absolue ».

Gr.I. – Photo : NEO/Ville de Bruxelles

Femmes de Mayotte : des progrès timides malgré la situation instable, selon l'INSEE
Voir l’article :
Dans l’île aux parfums, la condition des femmes est précaire. Selon une…

À Lire  Pierre Ippolito : « Œuvrer à la création d'une place financière pour les Alpes Maritimes »