Pourquoi ont-ils décidé de construire une maison en paille ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Un couple a choisi le chaume pour recouvrir la maison qu’il construit à Anchamps, dans les Ardennes. Une particularité dans les maisons typiques en pierre de la vallée de la Meuse. Mais l’herbe a de nombreux avantages.

Anchamps, près de Revin dans les Ardennes, est surnommée la patrie des trois petits cochons. Et pour cause : il n’est pas fait d’argile, mais d’herbe. Des trucs blancs pour Freddy Viana et Claire Joan, à la tête de l’immeuble.

« Il y a une volonté de maîtriser le projet de sa conception à sa réalisation. Au regard de l’étude du projet, la paille est apparue comme une évidence. C’est un isolant biosourcé, largement disponible et qui offre de réelles performances thermiques », précise Freddy.

Une feuille d’herbe fournira une résistance équivalente à quatre murs d’une maison typique. Grand avantage en termes d’isolation. « Sérieusement, on peut chauffer ce bâtiment avec des bougies ou tout simplement avec la chaleur des habitants, usage normal », a-t-il dit.

Cette maison de 85 mètres carrés composée de 2 niveaux, compte 9 tonnes de foin. C’est 650 ailes à charger, placer puis attacher à la charpente en bois. Grande forme physique qui nécessite un soutien.

9 tonnes de foin sont nécessaires pour le chantier.

© Daniel Samulczyk / France Télévisions

D’autant plus que le couple a poussé le processus encore plus loin : tous les ingrédients proviennent d’un rayon de 50 kilomètres autour du chantier.

« Le bois est fourni par une entreprise belge, la toiture est produite à Bazeilles, le bois qui va compléter la façade vient des forêts d’ici, le gazon est produit en Thiérache Ardennaise », détaille le futur propriétaire de la maison. .

« C’était difficile au début du démarrage du projet. Très peu de partenaires nous ont suivis, quant à la confiance, la possibilité de ce projet. Mais il est important d’ajouter que cela a créé de nombreuses relations », explique Claire Joan. Des relations familiales, le voisinage, et même des passants, s’intéressent à l’immeuble.

À Lire  5 conseils pour négocier votre prêt hypothécaire