PPDA péché de cupidité? Payé 100 000 euros par mois sur TF1, il avait pour stratégie de ne jamais « rien payer »…

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Patrick Poivre d’Arvor est-il malheureux ? Dans la suite d’une saga estivale, on apprend comment le présentateur s’est vu offrir des cadeaux luxueux de ses jours de gloire sur TF1.

Pendant un peu plus de 20 ans, il a été le présentateur du JT le plus regardé à 20h en Europe. Patrick Poivre d’Arvor payait 100 000 euros par mois à TF1 et avait touché 3,5 millions d’euros en 2008 pour son licenciement de la première chaîne. Un métier qui ne l’a pas empêché d’aimer « comme personne ne paie rien », selon le Parisien.

Nos confrères, qui publient cet été une saga sur la star déchue dans Paf, racontent comment il avait le goût des belles choses à l’époque de sa superbe. Citant un témoin, on apprend que le célèbre journaliste n’aimait pas dépenser son propre argent. En effet, « Il peut emporter une bouteille d’eau pétillante à la fin d’un repas au restaurant, balance une vieille connaissance. Même sans payer l’addition ! » indique cette source.

Et les restaurants n’étaient pas les seuls plaisirs dont il jouissait gratuitement, selon d’autres proches. Le Parisien rapporte les propos d’un organisateur d’une manifestation de montagne expliquant comment une année il « a exigé qu’un hôtel change sa chambre car la sienne n’avait pas une vue directe sur les pistes ».

En plus de ce séjour, PPDA en aurait fait d’autres en croisière, ou en jet privé, ainsi qu’en Corse, en Guadeloupe ou aux Seychelles. En plus de cela, quiconque est également écrivain aurait également reçu des « cadeaux » coûteux de la part de bienfaiteurs. Manuscrits et documents rares de Proust, Céline et Cendrars ainsi que Apollinaire et Victor Hugo.

À Lire  Dans les Alpes, Les Menuires, porte des 3 Vallées