Punch, la gamme de cruisers en contreplaqué reprend

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Après prés de 10 ans d’interruption, Christian Hernandez annonce le redémarrage de la production des catamarans Punch dessinés par Alain Mortain. Ce n’est plus aux Caraïbes, mais au Portugal que seront fabriqués ces multicoques en contreplaqué, largement modernisés pour l’occasion.

La renaissance de la zone maritime est toujours une bonne nouvelle. Surtout quand il s’agit de galeries photos comme Multicap Caraïbes. C’est à partir de ce port maritime basé en Martinique que sont produits une grande variété de catamarans Punch. Catamaran volontaire, en contreplaqué époxy et réalisé par Alain Mortain. Les machines existent depuis la production de masse grâce à leurs performances et leur commodité. Catamaran célèbre pour les voyages, dont certains font le tour du monde. Construit dans les années 1990, environ 25 modèles existent encore aujourd’hui.

Des catamarans iconiques

Mais le dernier Punch a vu le jour en 2013 avant la fermeture du port en Martinique. Christian Hernandez, le père de ces catamarans, redonne la marque en 2022. Mais cette fois depuis le sud du Portugal. Le premier modèle, Punch 1270, verra sa construction débuter en mai 2022. Pour cet événement, Christian Hernandez et Alain Mortain seront présents au programme Multicoque La Grande Motte du 20 mai au 23 avril (malheureusement sans plateforme) pour se rencontrer. les gens qui aiment le bateau.

À Lire  EDHEC Cruise Race : comment trouver un sponsor financier ?

Un 1270 dans la lignée du 1250

Pour cette nouvelle naissance, les voiliers changent légèrement. La première ligne sera le Punch 1270, le dernier 1250. Pour faire évoluer les fonds de coque (anciennement le menton avec un fond plat), le 1270 sera sur les bordés-rangés qui permettent des formes rondes. Pour simplifier la construction (et réduire son coût), les côtés sont en composite (pas de contreplaqué qui nécessite une structure complexe avec des cordes si on ne veut pas mettre un CP épais pour ne pas surcharger). Ces ornements sont toujours de forme perfectible et sont construits à plat, sans moule. De la mousse PET renouvelable et de la résine biosourcée seront utilisées.

Les détracteurs de ce catamaran simple et performant devraient trouver leur chemin vers 1270. En effet, le bateau sera toujours lourd en poids malgré l’augmentation quand au bruit de la coque (publié en 5,2 tonnes de lumière). Pour le reste, tout à bord s’est modernisé, comme l’accès aux tableaux arrière, un carré au même endroit que le cockpit et les zones incandescentes.

Les espèces commençant en 1270 ont été publiées en 1370, 1510 et 1710.

Sur le même sujet :
Entre Sète et Bouzigues, laissez-vous tenter par une balade en bateau à…

Punch 1270, la fiche technique

Punch  1270, la fiche technique

ArchitecteAlain Mortain & amp; Yannis Mavrikios

88 m2 de fret aérien

Voir la page technique du Punch 1270