Régime méditerranéen : attention aux conseils nutritionnels trompeurs sur TikTok

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Le régime méditerranéen est un régime originaire de la région méditerranéenne qui est connu pour favoriser une alimentation équilibrée pendant la semaine. En privilégiant la diversité des aliments, il se rapproche au plus près des recommandations diététiques, et représente ainsi un mode de vie dont on peut s’inspirer au quotidien. Cependant, des chercheurs alertent sur les publications que l’on peut trouver sur la plateforme TikTok à ce sujet, loin de rappeler les recommandations diététiques initiales et dénuées d’explications.

On ne la présente plus, ses bienfaits sont désormais bien connus : le régime méditerranéen est considéré comme un modèle d’alimentation saine. Et ce pour la simple raison qu’il a été démontré que ce type de régime, facile à adapter à la vie quotidienne, est associé à une diminution de la mortalité et de la morbidité et à une moindre incidence des maladies cardio-métaboliques. Il ne s’agit donc pas d’un « régime » comme les autres, mais plutôt d’une manière de s’alimenter, car il n’est pas basé sur la restriction volontaire. », comme l’explique la revue scientifique Vidal à ce sujet. Avec à la clé une réduction de la morbidité globale et aussi une moindre incidence des principales maladies chroniques : maladies cardiovasculaires, hypertension artérielle, obésité, syndrome métabolique, diabète de type 2, certains cancers… Le socle commun de ce régime repose sur les aliments peu transformés et donc peu raffinés, notamment les céréales, les légumineuses, les graines, les fruits à coque et les oléagineux et l’huile d’olive, largement utilisés dans les préparations crues ou cuites. Il n’est donc pas surprenant que de plus en plus de personnes souhaitent apprendre à la mettre en œuvre correctement dans leur assiette au quotidien.

Mais une nouvelle étude révèle que les personnes naviguant sur la très populaire plateforme TikTok, en particulier les plus jeunes, pour obtenir des informations sur ce régime sont susceptibles de trouver des conseils qui ne sont ni conformes au régime méditerranéen ni particulièrement sains. « Les gens ne pourront pas suivre le régime méditerranéen s’ils ne comprennent pas ce que c’est et comment ils peuvent l’intégrer dans leur environnement alimentaire », explique le professeur Margaret Raber du Baylor College of Medicine, auteur principal de l’étude. « Nos résultats suggèrent que même si les utilisateurs trouvent un contenu de haute qualité créé par des médecins, ils rencontreront également des informations contradictoires, vagues ou même trompeuses lorsqu’ils exploreront TikTok avec le mot #mediterraneandiet. » Les chercheurs ont pris comme point de départ l’observation que bien que le régime tire son nom des habitudes alimentaires traditionnelles de certains pays riverains de la Méditerranée, toutes les différentes cuisines de la région méditerranéenne ne reflètent pas le régime méditerranéen, comme les scientifiques et les médecins le comprennent souvent.

Glucides, viandes, sucre… ces aliments qui ne devraient pas être cités

Glucides, viandes, sucre... ces aliments qui ne devraient pas être cités

C’est cette particularité qui a pu semer la confusion sur ce qui constitue le régime méditerranéen en tant que tel. Pour évaluer les recommandations données à ce sujet sur les réseaux sociaux, les chercheurs ont analysé les 200 premières vidéos diffusées sur TikTok sous le hashtag #mediterraneandiet en août 2021. Ils ont constaté que la plupart des posts (78 %) étaient postés sous un hashtag « lié à la santé en d’une certaine manière », mais que moins de 9 % des messages analysés ont fourni une définition précise de ce qu’implique le régime méditerranéen. De plus, un message sur cinq ne concernait pas du tout la santé, se concentrant exclusivement sur l’alimentation et la culture dans les pays riverains de la Méditerranée. « Il est alarmant qu’une grande partie (69 %) de ces messages fassent la promotion d’aliments qui ne font pas partie du modèle d’alimentation saine promu par le régime méditerranéen, comme la viande rouge, les glucides raffinés, les sucreries et les aliments transformés », ajoute le professeur. Margaret Raber, dont les résultats de l’étude ont été transmis à l’occasion de la réunion phare de l’American Society for Nutrition, qui s’est tenue du 14 au 16 juin.

A découvrir également : Il a été prouvé que le régime nordique réduit le taux de cholestérol

L’exemple le plus concret concerne notamment les brochettes d’agneau et le pain pita, des aliments appréciés dans certains pays méditerranéens mais qui ne correspondent pas au régime méditerranéen. Dans le premier cas, il convient en effet de savoir, selon la revue de Vidal, que si l’on veut utiliser correctement les bases du régime méditerranéen, les produits d’origine animale, mouton, agneau, volaille, bœuf, poisson, œufs et porc devrait. consommé avec modération. Ainsi, pour les personnes qui aiment trouver des informations nutritionnelles sur les réseaux sociaux, les chercheurs recommandent de veiller à rechercher des contenus privilégiant des références santé fiables. Sans oublier de toujours demander à votre médecin ou à un nutritionniste si les informations fouillées sur ce réseau social et autres semblent contredire les recommandations nutritionnelles de base. Enfin, pour les praticiens de la santé publique, ils estiment que cette étude met en évidence le besoin urgent de nouvelles stratégies pour communiquer sur la nutrition et contrer la désinformation en ligne dans ce domaine.

« Nous devons être vigilants sur les informations trouvées sur les réseaux sociaux, en particulier si elles affectent les décisions de santé », a déclaré le professeur Raber qui n’aborde pas la question de l’information de qualité et fournit au public des outils pour l’aider à naviguer correctement dans ces nouveaux types de médias. A noter que le magazine Vidal donne ses recommandations pour mettre en pratique le régime méditerranéen et en faire un régime quotidien de base. En effet, il suffit de concocter un repas varié qui exclut au maximum les aliments transformés, les sucres simples et les graisses animales et renforce l’espace des fruits et légumes pour se rapprocher d’eux et profiter de leurs propriétés préventives. », précise-t-elle. Et cela sans oublier de respecter les produits de saison, une habitude qui permet de profiter de meilleures qualités gustatives. Enfin, en réduisant la consommation de viande rouge, il est alors possible pour le même coût d’accéder à des produits de qualité, par exemple bio. .

Découvrez 10 conseils pour garder votre cerveau en bonne santé | Fondation pour la recherche sur la maladie d'Alzheimer
A voir aussi :
Faire de la prévention des déficits cognitifs  Selon les chercheurs, près de…