Renforcement des comportements à Lyon depuis la crise sanitaire

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Après la crise sanitaire, le nombre de micro-entrepreneurs a continué d’augmenter à Lyon comme partout en France, avec une hausse de plus de 17% par rapport à l’année dernière (selon les données de l’URSS et de l’INSEE). Avec plus de 31 300 indépendants actifs, la Métropole de Lyon enregistre une hausse de plus de 30 % du taux de création de micro-entreprises nouvelles, contre une baisse d’environ 13 % de la création d’entreprises traditionnelles.

Cet engouement des Lyonnais pour l’auto-entrepreneuriat, outre la volonté de créer son propre travail et de ne plus dépendre d’entreprises classiques, s’explique aussi par la facilitation des démarches administratives pour la création de micro-entreprises, qui peut s’effectuer entièrement en ligne ou dans les différents Centres de formalités commerciales de Lyon. De même, s’inscrire au dispositif auto-entrepreneur permet de bénéficier de tarifs moins chers que les entreprises traditionnelles.

Ainsi, les secteurs professionnels comme le transport, le bâtiment et plus particulièrement les livraisons à domicile sont parmi ceux qui comptent le plus d’indépendants à Lyon. Par ailleurs, les nombreux salons de l’entrepreneuriat à Lyon, dont Go Entrepreneurs Lyon, les réseaux d’entrepreneurs, comme Boost à Lyon, ainsi que les plateformes de domiciliation d’entrepreneurs indépendants permettent aux nouvelles micro-entreprises de la région de développer leurs activités et de s’informer sur les entités juridiques de ce statut.

Ce qu’il y a à savoir pour se lancer dans l’auto-entrepreneuriat

Ce qu’il y a à savoir pour se lancer dans l’auto-entrepreneuriat

Entré en vigueur en 2009, par la loi de modernisation de l’économie, le statut juridique de micro-entrepreneur vise à faciliter l’exercice des petites entreprises autonomes. Selon les statistiques de l’Acoss, qui est la caisse nationale du réseau URSS, les micro-entrepreneurs représentent environ la moitié des indépendants et sont majoritairement constitués d’hommes de moins de 30 ans.

A noter que la création d’auto-entreprises peut se faire plus rapidement grâce à des plateformes en ligne, qui proposent également des services d’accompagnement comme la gestion ou la prise en charge des obligations administratives relatives à une micro-entreprise. Ces derniers mettent notamment à la disposition des entrepreneurs indépendants les différents formulaires de déclaration spécifiques, qui leur permettent d’immatriculer une micro-entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou au Registre des Métiers (RM). Ils sont chargés de collecter les pièces justificatives à joindre au dossier d’inscription.

Le Centre de formalités des entreprises (CFE) propose également un service d’assistance aux formalités, qui permet, entre autres, de bénéficier d’une assistance personnalisée, ou d’un accompagnement dans la réalisation des démarches de création d’une micro-entreprise.

La simplification des démarches de création de micro-entreprises dans le Lyonnais

Pour plus de simplicité, de sérénité et surtout de rapidité, de nouveaux services en ligne comme Hello My Business, spécialisé dans la dématérialisation des démarches administratives avec la promesse d’obtenir l’inscription et le KBIS sous 48h.

Le moyen le plus courant et le plus efficace pour créer une micro-entreprise est d’obtenir gratuitement le formulaire de déclaration d’activité spécifique pour les travailleurs indépendants sur le site officiel de l’Urssaf. Il vous suffit de créer un compte sur le site. Il ne reste plus qu’à joindre les pièces justificatives d’identité au format scanné ou photographique et envoyer le dossier en ligne.

Ce formulaire peut également être imprimé et adressé directement, accompagné des pièces justificatives requises, aux centres de formalités commerciales correspondants, dont notamment la Chambre des métiers et de l’artisanat du Rhône pour l’artisanat, à la CCI de Lyon pour les activités commerciales et à l’URSS pour les activités libérales .

Outre l’exonération de la taxe d’immatriculation, les micro-entreprises bénéficient également d’avantages sociaux, d’une comptabilité simplifiée, d’une exonération de TVA et d’une visibilité encore plus grande sur les impôts sur le revenu. Dans l’agglomération lyonnaise, différents organismes proposent un soutien aux micro-entreprises, dont notamment l’ARE ou Allocation d’aide au Retour à l’Emploi, qui œuvre en faveur de l’aide à la création d’entreprise, ou encore le Revenu de Solidarité Active (RSA), qui accompagne les micro-entrepreneurs avec diverses aides.

Lire aussi :
Agefi – Dow Jones |Le 10/11/22 à 08:00| Mis à jour le…

Les principales démarches administratives pour créer une micro-entreprise

Les principales démarches administratives pour créer une micro-entreprise

Plusieurs choix et mentions complémentaires sont également à considérer lors du montage d’un dossier de création de micro entreprise. L’application ACRE, qui permet aux micro-entrepreneurs bénéficiaires d’aides de l’État de bénéficier de l’exonération de cotisations sociales pendant un an, la déclaration EIRL, qui protège le patrimoine personnel des micro-entrepreneurs, ou encore la déclaration des bénéficiaires de l’assurance maladie , font partie des principales formalités à prendre en compte.

Les auto-entrepreneurs doivent également choisir entre différentes options de paiement des cotisations et des impôts en fonction de leurs revenus et de la nature de leur activité. De même, les indépendants sont également tenus d’ouvrir un compte bancaire professionnel et de souscrire une assurance professionnelle obligatoire. Par la suite, la micro-entreprise nouvellement créée doit disposer d’un numéro Siret et d’un code NAF attribués par l’Insee. Elle doit être déclarée aux services fiscaux, ainsi qu’aux différents régimes obligatoires de protection sociale.

Les meilleures activités à exercer à Lyon en tant qu’auto-entrepreneur

Les meilleures activités à exercer à Lyon en tant qu’auto-entrepreneur

Avec le développement sans précédent de l’industrie de la vente en ligne, Lyon est devenue un eldorado pour les auto-entrepreneurs du secteur informatique : webdesigners, rédacteurs SEO, développeurs et divers spécialistes du webmarketing.

La Ville Lumière, qui compte plus de 520 000 habitants et un parc immobilier en constante évolution, est aussi un vivier d’entrepreneurs indépendants opérant dans le secteur de la construction et de l’immobilier, pour ne citer que les agents immobiliers, maçons, jardiniers, conducteurs de chantier. et urbanistes.

À Lire  Outremers360° - Toute l'actualité outre-mer en 360°

Avec la multiplication des restaurants et des plateformes de livraison de nourriture, comme Uber Eats ou Deliveroo, ainsi que le renforcement des liens liés à la ZFE, la capitale des Gaules compte également de nombreux indépendants travaillant dans le stockage et le transport de marchandises, dont notamment les livreurs, les chauffeurs de VTC, les ouvriers ou encore les conducteurs, etc.

Malgré un développement moins important, le secteur des services, dont notamment la maintenance et la logistique, le secteur de l’artisanat, comme le secteur de la mode, ou encore le secteur agricole, offrent également de nombreuses opportunités professionnelles aux indépendants à Lyon. En effet, depuis plusieurs années, les activités autonomes liées au nettoyage, à la réparation, à la sécurité ou encore à l’hygiène sont en plein essor dans la Ville Lumière.

Les charges et obligations des micro-entrepreneurs

Les charges et obligations des micro-entrepreneurs

Malgré la simplicité du régime du micro-entrepreneur, il présente certaines caractéristiques qui peuvent le rendre incompatible avec certains projets. Outre l’impossibilité de taxer les amortissements des investissements réalisés, les micro-entrepreneurs doivent s’acquitter de cotisations sociales, qui sont alors calculées sur la base du chiffre d’affaires, ainsi que de la CFE. Le chiffre d’affaires d’une micro-entreprise a donc un seuil maximum, dont les dépenses et les achats professionnels ne sont pas pris en compte pour leur valeur réelle.

Ainsi, les micro-entrepreneurs se livrant à la vente de biens ou de logements doivent verser 12,8 % de leur chiffre d’affaires à l’URSS, tandis que ceux qui fournissent des services commerciaux ou artisanaux doivent verser 22 %. Ceux qui travaillent dans des entreprises libérales non réglementées doivent donner 28 %.

Les livreurs auto-entrepreneurs du Lyonnais bientôt reconverti en travailleurs salariés

Les livreurs auto-entrepreneurs du Lyonnais bientôt reconverti en travailleurs salariés

La question de la vulnérabilité du statut des nombreux indépendants qui assurent la livraison de repas à domicile pour des plateformes comme Uber Eats ou Deliveroo a récemment sensibilisé les livreurs indépendants lyonnais, qui ont finalement lancé une grève interprofessionnelle en l’année 2021. notamment un salaire indécent, dont il faut encore déduire les frais d’entretien et de location de son matériel de travail, un manque de protection sociale, notamment pour les assurances en cas d’accident et de maladie ainsi que les cas de travail occulte .

Pour renforcer les droits des travailleurs indépendants, notamment les livreurs, les chauffeurs VTC ou les salariés des plateformes numériques comme les sites de traduction, l’Union européenne met en place de nouvelles directives pour inciter ces plateformes à assumer pleinement les obligations des employeurs.

Quel pourcentage prend l’Urssaf ?

pour un revenu compris entre 0 et 45 250 euros en 2022 (soit 110 % du plafond annuel de la Sécurité sociale), le taux augmente progressivement entre 1,50 % et 6,50 % ; pour les revenus supérieurs à 45 250 € en 2022 (soit 110 % du plafond annuel de la Sécurité sociale), le taux est fixé à 6,50 %.

Quels sont les taux de cotisation pour les travailleurs indépendants ? Comme pour les allocations familiales, le taux de cotisation pour le TNS maladie dépend du niveau de revenu. Plus il est bas, plus le taux est bas. Voici 4 tranches, qui dépendent du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS) : de 0% à 3,16%, de 3,16% à 6,35%, 6,35% ou 6,50%.

Quel est le montant minimum des cotisations Urssaf ?

Pour 2022, la cotisation annuelle minimale est donc égale à 478 euros (4 731 euros x 10,10 %). Cette cotisation permet à l’assuré de valider les trois quarts de la retraite de base.

Quel est le pourcentage des charges salariales ?

La différence entre le salaire net et le salaire brut est constituée des cotisations salariales, qui sont estimées à environ 23 % du salaire brut (contre environ 33 % des cotisations patronales). Pour obtenir une estimation du salaire net il faut soustraire ces 23%.

Quel chiffre d’affaire pour valider 4 trimestres en 2022 ?

A noter que seuls les salaires bruts soumis à cotisations retraite sont pris en compte, et dans la limite du plafond de la Sécurité sociale, soit 3 428 € par mois pour un travail à temps plein, en 2022. Un salarié percevant un salaire brut supérieur à ce plafond, il peut donc valider 4 trimestres en 2 mois d’activité.

Quel salaire net pour valider 4 trimestres en 2022 ? Pour valider un trimestre 2022, il faut cotiser à un SMIC égal à 150 heures rémunérées au SMIC, soit 1 585,50 € (le Smic pris en considération est celui en vigueur au 1er janvier, même en cas de réévaluation de son montant).

Quel chiffre d’affaire pour valider 4 trimestres Micro-entreprise 2022 ?

En 2022 validez alors : 1 trimestre, si votre revenu annuel dépasse 1 585,50 € 2 trimestres, si votre revenu annuel dépasse 3 171 € 3 trimestres, si votre revenu annuel dépasse 4 756,50 €

Quel chiffre d’affaire pour valider 4 trimestres Micro-entreprise en 2021 ?

Le montant de votre chiffre d’affaires 2021 après déduction est de 14 500 €. Vous avez dépassé les 6 090 € nécessaires pour valider 4 trimestres de retraite. Résultat : Votre chiffre d’affaires 2021 de 50 000 € vous permet de valider 4 trimestres de retraite, en tant qu’Auto-Entrepreneur dans une entreprise de vente.

Quel chiffre d’affaires valide 4 trimestres de retraite en Micro-entreprise ?

Si un micro-entrepreneur demandeur de BIC réalise un chiffre d’affaires de 12 030 € dans l’année, il peut valider 4 trimestres d’assurance vieillesse. Un indépendant de VTC, dont l’entreprise compte moins de 10 salariés, qui déclare un chiffre d’affaires annuel de 9 000 € peut valider 3 trimestres de retraite.

Comment est taxe un auto entrepreneur ?

23,70% pour l’artisanat et les services commerciaux (BIC/BNC) (22% de cotisations sociales et 1,7% Irpef) ; 24,20% pour les activités caritatives (BNC) (22% de cotisations sociales et 2,2% d’impôt sur le revenu).

Quels sont les frais à payer pour un auto-entrepreneur en 2022 ?

Comment est imposé un auto entrepreneur ?

En tant qu’entrepreneur individuel sous le régime micro-BIC ou micro-BNC, vous êtes automatiquement soumis au régime « micro-entrepreneur ». Il s’agit d’un régime de prélèvements sociaux simplifié et détaxé qui peut être complété par une option d’exonération du paiement de l’impôt sur le revenu.

Est-ce que un auto entrepreneur paye des impôts ?

Le travailleur indépendant est soumis à l’impôt sur le revenu, qu’il peut choisir de payer annuellement, en choisissant le régime classique ou en optant pour la liquidation (simultanément au paiement des cotisations sociales).