Reprise de l’activité TPE/PME au quatrième trimestre 2021

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Le chiffre d’affaires des TPE/PME a augmenté de 11,9% par rapport au quatrième trimestre 2020 et de 6,3% par rapport au quatrième trimestre 2019, évalue l’Ordre des experts-comptables. Mais certains secteurs n’ont pas retrouvé leur niveau d’activité d’avant la crise sanitaire.

Les TPE/PME ont profité de la forte reprise économique en 2021, sans toujours retrouver leur niveau d’activité d’avant-crise, montrent des données publiées le 18 février par l’Ordre des experts-comptables.

Malgré les restrictions sanitaires, leur activité a crû de 11,9% entre octobre et décembre 2021 par rapport au quatrième trimestre de l’année précédente, marqué « avec couvre-feux et confinement », précise l’organisme dans son étude nationale « Image PME » publiée sur son site internet. « La comparaison s’ajoute aux résultats du quatrième trimestre 2019 », c’est-à-dire avant le déclenchement de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19, « une vision plus réaliste du niveau d’activité des petites et moyennes structures françaises », précise l’Ordre des experts-comptables. Les ventes des TPE/PME ont augmenté de 6,3 % entre le quatrième trimestre 2019 et 2021.

L’an dernier, a marqué « l’indice de chiffre d’affaires cumulé (Icac) » « une hausse de l’activité de 10,2 % par rapport à 2020 » et de 1,9 % par rapport à 2019. Mais « les résultats présentés dans cette analyse ne sont pas corrigés de l’inflation, qui a sensiblement augmenté ». au cours des deux dernières années », précise l’Ordre des experts-comptables. De plus, l’ordre professionnel, les médias calculés intègrent des « différences » selon les zones géographiques et les secteurs géographiques, qui sont clairement impactés par « la crise et les mesures de restriction ».

Les secteurs qui ont dépassé leur niveau d’activité antérieur à la crise

Dans les domaines suivants, le niveau d’activité des TPE/PME est supérieur à celui de 2019.

Agences immobilières

Le chiffre d’affaires des agences immobilières a augmenté pour le cinquième trimestre consécutif, de 1,2% par rapport à la même période de 2020 (7,5% par rapport au quatrième trimestre 2019). Le volume des ventes a bondi de 16 % entre 2020 et 2021 et de 10,1 % entre 2019 et 2021.

Construction

La construction est toujours « dynamique ». Le chiffre d’affaires des TPE/PME du secteur a augmenté de 5,2 % entre octobre et décembre 2021 par rapport au quatrième trimestre 2020 et de 8 % par rapport au quatrième trimestre 2019. Le nombre de ventes a augmenté de 13,5 % entre 2020 et le montant de ici. année et 8,4 % entre 2019 et 2021.

Commerce

Le chiffre d’affaires du commerce TPE/PME progresse pour le quatrième trimestre consécutif. L’augmentation a été de 8,8% par rapport au quatrième trimestre 2020 et de 9,1% sur les quatre trimestres 2021. Il y a eu une croissance du nombre de ventes de 9,4% par rapport au quatrième trimestre 2019 et de 6,8% entre les années 2019 et 2021 .

Boulangeries et boulangeries-pâtisseries

Pour le quatrième trimestre consécutif, on note une hausse du chiffre d’affaires des boulangeries et boulangeries-pâtisseries. Ce dernier atteint 5,8% par rapport au quatrième trimestre 2020 et 3,8% par rapport au quatrième trimestre 2019. Sur l’ensemble de l’année, l’évolution est de 11,3% par rapport à 2020 et de 5,4% par rapport à 2019.

Industrie manufacturière

Les TPE/PME de l’industrie manufacturière ont enregistré un bond de 9,8% de leur chiffre d’affaires au quatrième trimestre 2021 par rapport au quatrième trimestre 2020 et de 13,4% sur l’ensemble de l’année dernière. La hausse atteint 6,7% par rapport au quatrième trimestre 2019. Elle était de 4,8% entre 2019 et 2021.

À Lire  La mutuelle est-elle obligatoire dans l'entreprise ?

Transports et entreposage

En baisse en 2020, l’activité TPE/PME dans le transport et l’entreposage a augmenté l’année suivante. L’augmentation a été de 9,4 % au quatrième trimestre et de 11,5 % en cumulé au cours de l’année. Il est de 7,9% par rapport au quatrième trimestre et de 3% pour l’ensemble de l’année.

Lire aussi France Numéro : TPE/PME accompagnées sur les nouvelles thématiques numériques

"Les agents généraux doivent exercer dans une société de capitaux"
A voir aussi :
L’Agefi Actifs : Pourquoi l’Unapl a-t-elle fait campagne pour différencier le patrimoine…

Les secteurs qui n’ont pas retrouvé leur niveau d’activité antérieur à la crise

Dans les domaines suivants, le niveau d’activité des TPE/PME est inférieur à celui de 2019.

Restauration traditionnelle

Les TPE/PME pratiquant la restauration traditionnelle ont certes renoué avec la croissance. Son chiffre d’affaires a augmenté de 125,7 % au quatrième trimestre, le rendement cumulé sur l’année écoulée a atteint 2,3 %. Mais par rapport au quatrième trimestre 2019, le niveau d’activité est inférieur de 9,8 %. La différence entre les années 2019 et 2021 représente un écart encore plus important, à 37 %.

Hôtels

Le nombre de ventes TPE/PME du secteur hôtelier a augmenté de 103,4 % au quatrième trimestre. « En conséquence, le rendement cumulé a augmenté de 18,3 % depuis le début de l’année », note l’Ordre des comptables agréés. Mais cela n’a pas effacé la chute de 2020. Le niveau d’activité est en baisse de 11,3% par rapport au quatrième trimestre 2019 et de 34,2% par rapport à 2019.

Débits de boissons

La croissance constatée dans les débits de boissons entre le quatrième trimestre 2020, « marqué par des restrictions et restrictions majeures », et le quatrième trimestre 2021, est de 115,4%. Il n’est que de 1,8 % dans l’ensemble l’an dernier.

Les TPE/PME « restent dans le secteur, de fait, loin de leur niveau d’avant crise : – 9,8 % par rapport au 4e trimestre 2019 et – 34 % en cumul sur l’année », précise l’Ordre des experts-comptables.

Hébergement et restauration

Dans l’hébergement et la restauration, les entreprises de cette taille ont enregistré une hausse de 94,9 % de leur chiffre d’affaires au quatrième trimestre. Ils enregistrent « pour la première fois en deux ans une hausse cumulée de leur chiffre d’affaires », la croissance annuelle s’établissant à 6,8%. Malgré ce retournement, son niveau d’activité a diminué de 8,9% par rapport au quatrième trimestre 2019 et de 31,9% par rapport à l’ensemble de l’année 2019.

Restauration de type rapide

Les TPE/PME du secteur de la restauration rapide ont généré une hausse de chiffre d’affaires de 29,5% au quatrième trimestre 2021 et de 11,5% sur l’année. Mais l’activité est en baisse de 2,5% par rapport au quatrième trimestre 2021 et de 11,8% sur l’année.

Coiffure

Le volume des ventes des salons de coiffure a augmenté de 19,7 % au quatrième trimestre et de 15,2 % depuis le début de l’année. « Pour autant, ces bons résultats n’effacent pas les baisses enregistrées en 2020. Par rapport à 2019, l’activité a diminué de 5,6% au quatrième trimestre et de 7,1% au cours de l’année », ajoute l’Ordre des experts comptables.

Méthodologie

L’étude est basée sur les informations de la « base de données Stateexpert ». L’Ordre des experts-comptables a pris en compte « le chiffre d’affaires déclaré par les sociétés sur les déclarations de TVA des périodes concernées » et transmis par ces professionnels « pour le compte de leurs clients ». Il s’appuie « sur un échantillon d’environ 500 000 entreprises au niveau national ».

Lire aussi « La crise impacte fortement le créneau des TPE » (Mr Sanchez)