Rester en bonne santé : explications, trucs et conseils

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Que ce soit vous-même ou vos proches, amis et famille, une bonne santé est un bien précieux et inestimable. Lorsqu’il échoue, le bien-être général et la vie dans son ensemble sont affectés. La question que tout le monde se pose est donc : comment rester en bonne santé ou comment améliorer son bien-être au quotidien ?

[EN VIDEO] Le microbiote intestinal, un allié précieux pour notre santé Dans l’organisme, il existe différents microbiotes : celui de la peau, de la bouche, du vagin… Mais le plus important est le microbiote intestinal. Les scientifiques connaissent son potentiel depuis longtemps, mais le développement de nouvelles techniques permet d’approfondir les recherches pour décrire la nature des interactions hôte-microbiote, celles des microorganismes entre eux, et leur impact sur la santé.

Activité physique, habitudes alimentaires et remèdes scientifiques… Les astuces et conseils utiles pour protéger sa santé peuvent être classés en différentes catégories. Découvrez différents conseils santé et bien-être prodigués par des médecins, pharmaciens et experts scientifiques de la santé. Adaptez-les à votre quotidien et adoptez-les dès aujourd’hui pour être en bonne santé et profiter pleinement de la vie !

Que signifie être en bonne santé ?

Que signifie être en bonne santé ?

Être en bonne santé, c’est avant tout ne pas avoir de soucis physiques. Mais, selon la définition proposée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la notion de santé s’étend également au bien-être mental et social. L’état de santé varie également selon l’âge et le mode de vie (activités quotidiennes, alimentation, sommeil, environnement, etc.). Les personnes en bonne santé peuvent ainsi être décrites comme mentalement équilibrées, socialement épanouies et jouissant d’un bien-être physique complet et durable.

5 bons plans pour bien démarrer la journée !
Ceci pourrez vous intéresser :
Comment transformer le négatif en positif ? 10 astuces pour changer d’état…

Les conseils santé liés à l’alimentation

Les conseils santé liés à l’alimentation

Que faut-il manger pour rester en bonne santé ? Des repères nutritionnels basés sur des études épidémiologiques et cliniques, couplés à des données mécanistes, permettent déjà de répondre à cette question. La mise à jour des référentiels réalisée par le Haut conseil de la santé publique en 2017 a notamment introduit les fruits à coque et les légumineuses dans les recommandations diététiques, tout en ayant revu à la baisse la consommation de protéines animales.

Pour vivre en bonne santé, veillez à manger équilibré :

Les autres astuces pour améliorer sa santé

Les autres astuces pour améliorer sa santé

Les conseils à appliquer pour améliorer sa santé ne se limitent pas à l’alimentation. Le sommeil est aussi un élément qui peut avoir un impact important sur la santé. Pour favoriser un sommeil de qualité et réparateur, les médecins recommandent :

Pour plus de conseils santé applicables au quotidien, parcourez par exemple les conseils de ParamedSanté.

Les bienfaits de l’activité physique sur la santé sont également démontrés et documentés depuis de nombreuses années. Pratiquez, si vous le pouvez, une activité physique régulière ou privilégiez la mobilité active (marche, vélo, etc.) pour rester en bonne santé.

Article réalisé en partenariat avec ParamedSanté

Les glucides, premières réserves énergétiques de l’organisme Les glucides ou sucres forment une classe de composés organiques caractérisés par un groupement carbonyle en tête d’une chaîne carbonée d’au moins deux carbones portant chacun un groupement hydroxyle. Ils se répartissent en deux catégories : les sucres simples, ou oses, et les sucres complexes, ou oses, qui sont des polymères d’oses. Lorsqu’un oside n’est composé que d’oses, on l’appelle holoside. C’est le cas de l’amidon qui est une répétition du D-glucose. Lorsqu’ils sont composés d’une répétition d’oses et d’une autre molécule, appelée aglycone (qui peut prendre différentes formes : alcool, phénol, thiol, etc.), on les appelle hétérosides. Les sucres simples et les sucres complexes (holosides) constituent une réserve d’énergie essentielle pour notre organisme. Ils sont stockés sous forme de glycogène, un polymère du glucose. Lorsque l’organisme a besoin d’énergie, il peut rapidement mobiliser ses ressources en l’hydrolysant pour reformer du glucose simple. Ce processus, appelé glycogénolyse, est effectué par le foie. L’apport énergétique des glucides est d’environ 4 kcal/g. De nombreux aliments sont riches en glucides, comme les aliments à base de céréales (pâtes, pain, etc.), les fruits secs comme les noisettes, les bananes, les pommes de terre, pour n’en citer que quelques-uns.© Pivily, Pixabay, DP ; © PublicDomainPicture, Pixabay, DP ; © MP1746, Pixabay, DP ; © Buntysmun, Pixabay, DP ; © Jgseyala, Pixabay, DP

Les antioxydants, protecteurs du stress cellulaire Les réactions d’oxydation sont essentielles au métabolisme cellulaire mais, en excès, elles peuvent être délétères. Pour se protéger, l’organisme dispose de composés antioxydants, le glutathion étant le plus présent dans les cellules. Lorsque l’équilibre entre composés oxydants (radicaux libres) et antioxydants penche en faveur des premiers, l’organisme peut souffrir de stress oxydatif, mis en cause dans plusieurs maladies. Les antioxydants les plus connus sont les vitamines, les lycopènes et les polyphénols. Les lycopènes sont largement présents dans les fruits et légumes tels que les tomates ou les poivrons rouges. Contrairement aux vitamines, les lycopènes ne disparaissent pas à la cuisson ; à l’inverse, il augmente leur biodisponibilité. Les polyphénols regroupent un grand nombre de molécules d’origine végétale dont les tanins (thé, café), les anthocyanes des fruits rouges, les flavonoïdes et les acides phénoliques. La flore intestinale produit également des molécules antioxydantes.© ancapictures, Pixabay, DP; © Photos gratuites, Pixabay, DP; © Megspl, Pixabay, DP ; © Saramukitza, Pixabay, DP ; © Pixel2013, Pixabay, DP

Les fibres, nos alliées pour un bon transit Les fibres sont un mélange de glucides issus de cellules végétales (cellulose, lignine, pectine…). Elles peuvent être divisées en deux groupes : les fibres solubles et les fibres insolubles. Les premières, les fibres solubles, sont fermentées par les micro-organismes de la flore intestinale, les sous-produits de cette fermentation sont métabolisés par l’organisme. Les secondes, fibres insolubles, ne sont pas dégradées par les enzymes digestives et très peu par la flore intestinale. Puisque le corps humain n’est pas capable de les décomposer complètement, les fibres n’ont aucune valeur nutritive ; en revanche, ils sont indispensables à la digestion. Les fibres insolubles absorbent l’eau lorsqu’elles traversent le côlon, ce qui facilite le transit ainsi que la défécation. En général, les fibres retardent la sensation de faim. Il est recommandé de consommer environ 30 grammes de fibres par jour. Les fruits et légumes en sont riches, tout comme les céréales et les légumineuses. Le son de blé est particulièrement riche en fibres, environ 50 grammes de fibres pour 100 grammes de son de blé. © Marilyn Bargbone

Les lipides, un carburant essentiel pour l’organisme Les lipides, ou graisses, sont de longues molécules hydrophobes ou amphiphiles. Les lipides peuvent prendre des structures très différentes. Par exemple, il existe des acides gras, composés d’un acide carboxylique suivi d’une longue chaîne aliphatique (une succession de 4 à 36 carbones). Certains acides gras sont dits essentiels, ils doivent être apportés par l’alimentation. C’est le cas des oméga 3 (acide linolénique) et 6 (acide linoléique). Ces acides gras essentiels se trouvent dans les huiles végétales, comme l’huile d’olive, et les poissons gras, comme le saumon. Les lipides sont stockés dans le corps sous forme de triglycérides dans les cellules graisseuses. Grâce à un ensemble de réactions appelées bêta-oxydation, l’oxydation des lipides pour produire de l’énergie est beaucoup plus efficace que celle des glucides ou des protéines. Il fournit environ 37 kJ d’énergie par gramme. Mais ses réserves sont plus difficiles à utiliser comme les réserves glucidiques. © Stevepb, Pixabay, DP ; © Steven Giacomelli, DP Pixabay ; © PublicDomainPictures, Pixabay, DP

Les vitamines, petites molécules aux grandes responsabilités Les vitamines sont indispensables, en très petites quantités, au bon fonctionnement de notre organisme. Comme ils ne sont pas synthétisés par ces derniers, ils doivent être apportés par l’alimentation. Les vitamines peuvent être divisées en deux groupes : les vitamines liposolubles et les vitamines hydrosolubles. Les vitamines liposolubles sont les vitamines A, D, E, K ; les hydrosolubles sont les vitamines B (B1, 2, 3, 5, 6, 8, 9 et 12) et la vitamine C. Les vitamines hydrosolubles sont plus impliquées dans le métabolisme énergétique et dans la synthèse des éléments constitutifs tels que acides nucléiques, collagène ou certaines hormones. Les vitamines liposolubles ont plutôt un rôle « protecteur » en agissant comme antioxydants, ou en favorisant la vision ou l’absorption du calcium et du phosphore. Une alimentation variée et équilibrée permet de couvrir les besoins en vitamines sans suppléments.© Futura

Les protéines, une source immédiate d’énergie Les protéines sont constituées d’acides aminés, l’un des éléments constitutifs essentiels de la vie. Contrairement aux glucides et aux lipides, les protéines ne sont pratiquement pas stockées par l’organisme. Ils sont hydrolysés par des enzymes dans l’estomac et absorbés par le gros intestin, principalement dans le duodénum. Les aliments d’origine animale et d’origine végétale sont également riches en protéines. La viande, les œufs et les fruits de mer sont des sources de protéines. Côté végétal, les légumineuses offrent une forte teneur en protéines, en plus des fibres. Une alimentation végétale peut couvrir complètement les besoins quotidiens en protéines. Il est recommandé de consommer quotidiennement 0,83 gramme de protéines par poids corporel pour un adulte en bonne santé, soit entre 60 et 75 grammes. © Myriam-Fotos, Pixabay, DP ; © RitaE, Pixabay, DP ; © FotoshopTops, Pixabay, DP

Les probiotiques, pour maintenir la flore intestinale Les probiotiques sont des micro-organismes qui ont un effet positif sur notre flore intestinale. La population microbienne de nos intestins est importante pour la digestion et l’éducation du système immunitaire ; son altération peut être à l’origine de maladies telles que l’obésité ou les maladies intestinales chroniques. Les probiotiques sont disponibles sous forme de compléments alimentaires mais de nombreux aliments en contiennent naturellement. C’est le cas de tous les aliments obtenus par fermentation comme les yaourts et les laits fermentés ou encore la choucroute et les légumes fermentés en pots. © PixelBliss

Les prébiotiques, des aliments qui maintiennent la flore bactérienne Les prébiotiques sont des aliments riches en fibres qui ne sont pas hydrolysés par les enzymes de l’estomac. En effet, ce sont les bactéries de la flore intestinale qui en prennent soin, donc les prébiotiques ont un effet positif sur le développement de cette dernière. Les aliments prébiotiques sont riches en inuline, une fibre végétale que seules les bactéries peuvent digérer. C’est le cas des artichauts et des asperges, par exemple. D’autres composés sont considérés comme des prébiotiques tels que la cellulose, les fructo-oligosaccharides présents dans les fruits comme la banane, les galacto-oligosaccharides présents dans les légumineuses et le lactulose, présent dans le lait maternel. Si ces aliments sont sains, aucun effet positif sur la santé ou l’immunité n’a été clairement démontré. Ils ne doivent pas être consommés dans l’espoir de guérir un trouble digestif.© Hans, Pixabay, DP; © Woff, Abobé ; © Mlaranda, Pixabay, DP ; © Jgzelaya, Pixabay, DP; © Alexas Photos, Pixabay, DP

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Inscrivez-vous à la newsletter La question santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos newsletters

Cette peur est déclenchée, provoquée, par des changements subjectifs ou objectifs de notre corps. De quoi penser que l’ultime échéance approche… Subjectif : une jeune femme dans la trentaine se plaindra de rides prématurées, au niveau des rides d’expression, ou d’un peu de fatigue.

Quel est le prix d’un lifting du visage ?

Quel est le prix d'un lifting du visage ?
Mini lifting (s-lift)3450 – 3920 € TTC
Mini lifting + paupières inférieures. et souper.5250 € TTC
lifting du cou2950 € TTC
Lifting du cou et du visage4950 € TTC
Mini lifting du visage, du cou et des paupières inférieures. et souper.6950 € TTC

Quel est le prix du mini lifting ? En moyenne, il faut compter entre 3 000 et 4 000 € pour un mini-lifting. Cette opération n’est pas remboursable par l’assurance maladie puisqu’il s’agit d’un acte esthétique.

Quel âge pour faire un lifting ?

En moyenne, les liftings sont envisagés pour les personnes autour de 50 ans. Outre l’âge moyen, votre chirurgien étudie minutieusement toutes les caractéristiques (texture de votre peau, structure du visage, vos souhaits en termes de résultats…

Quand faire son premier lifting ?

Il n’y a vraiment pas d’âge précis pour un lifting puisque son indication est tout aussi physique que psychologique. L’intervention est le plus souvent pratiquée à partir de 50 ans, lorsque l’ovale du visage commence à se détendre.

Quel âge pour un mini lifting ?

Pas de limite d’âge pour le mini-lifting Que ce soit 30, 40, 50, 60 ou 70 ans, ce qui importe pour une meilleure indication de cette chirurgie du visage, c’est la maturité de la peau et son degré d’affaissement.

Quel est le prix moyen d’un lifting ?

Tarif lifting : à partir de 1 500 € Entre 3 000 € et 6 000 € pour un lifting cou et visage. Entre 1 800 € et 3 000 € pour un lifting frontal classique ou endoscopique. Entre 1 500 € et 2 000 € pour un temple lift.

C’est quoi un mini lifting ?

Un mini-lifting (parfois appelé mini-lift ou soft lift ou French lift) est un acte de chirurgie esthétique très proche de l’intervention du lifting cervico-facial, terme technique désignant le lifting du visage et du cou. Il consiste à retendre la peau du visage pour lui donner un effet bonne mine.

Quel est le prix d’un lifting du visage ?

Prix ​​d’un lifting Le prix du lifting varie selon l’étendue de la zone à traiter ou la technique à privilégier. Ainsi : Un lifting cervical coûte 5 000 €. Un lifting cervico-facial coûte 8 540 €.

Quel est le prix moyen d’un lifting du visage ?

Prix ​​d’un lifting Le prix du lifting varie en fonction de l’étendue de la zone à traiter ou de la technique à privilégier. Ainsi : Un lifting cervical coûte 5 000 €. Un lifting cervico-facial coûte 8 540 €.

C’est quoi un mini lifting ?

Un mini-lifting (parfois appelé mini-lift ou soft lift ou French lift) est un acte de chirurgie esthétique très proche de l’intervention du lifting cervico-facial, terme technique désignant le lifting du visage et du cou. Il consiste à retendre la peau du visage pour lui donner un effet bonne mine.

Comment se refaire une santé physique ?

Comment se refaire une santé physique ?

Bouger, c’est bien plus que pratiquer une activité physique au moins deux fois par semaine comme le conseillent les médecins… Bouger

  • aller dormir sous les étoiles dans une tente,
  • aller en randonnée,
  • organiser un pique-nique,
  • passer la journée à la plage avec votre masque/tuba et un bon livre,
  • etc…

Comment Appelle-t-on quelqu’un qui ne vieillit pas ?

Immuable : définition de dictionnaire simple et facile.

Comment appelle-t-on une personne qui ne change pas ? invariable adj. Qui ne change pas, qui ne peut pas être modifié.

Qui ne reste pas dans le temps ?

fugace adj. Qui ne dure pas, disparaît, s’échappe facilement, s’enfuit vite.

Quelle est la signification de chronophage ?

Dit de ce qui prend beaucoup de temps ou en fait perdre : Avoir des activités chronophages.

Comment Appelle-t-on une personne qui ne vieillit pas ?

La progeria, ou syndrome de Hutchinson-Gilford, est une maladie génétique rare.

Pourquoi il y a des personnes qui ne vieillissent pas ?

Certaines personnes semblent ne jamais vieillir, tandis que d’autres paraissent rapidement plus âgées qu’elles ne le sont réellement. Plus que le bistouri, nos gènes sont responsables de cette beauté sans âge.

Qu’est-ce qui ne vieillit pas ?

Bien qu’aucun organisme ne soit véritablement immortel, dans le sens où il ne craint pas la mort, certains sont « biologiquement » immortels, c’est-à-dire qu’ils ne subissent pas les effets du temps. Le pin bristlecone est un exemple de tels organismes.

Pourquoi il y a des personnes qui ne vieillissent pas ?

Certaines personnes semblent ne jamais vieillir, tandis que d’autres paraissent rapidement plus âgées qu’elles ne le sont réellement. Plus que le bistouri, nos gènes sont responsables de cette beauté sans âge.

Pourquoi certaines personnes font plus jeune que leur âge ?

Génétique. Et si le secret de l’éternelle jeunesse était dans les gènes ? Une étude publiée le 28 avril dans la revue Current Biology révèle que les personnes qui portent une certaine variante du gène MCR1 dans leur ADN ont en moyenne deux ans de plus que leur âge réel.

Pourquoi je n’accepte pas de vieillir ?

Beaucoup de seniors refusent de vieillir notamment parce qu’ils ont du mal à accepter les changements inhérents au temps qui passe, que ce soit physiquement, en termes d’apparence ou en lien avec la diminution de leurs capacités.

Quel fruit est bon pour la peau ?

Parmi les aliments bons pour la peau, on retrouve les fruits et légumes rouges, oranges et jaunes, comme les abricots, les mangues, les carottes ou encore les papayes, mais aussi les légumes verts comme les épinards ou le chou vert contiennent du bêta-carotène qui les rend très antioxydants.

Quel fruit pour hydrater la peau ? 3 – Fruits et légumes à volonté La vitamine A aide à réparer la peau. Riche en bêta-carotène, il renforce la barrière protectrice de la peau en hydratant et en repulpant les cellules cutanées. Vous le trouverez dans la patate douce, le melon-lait, les carottes ou encore l’abricot ou la tomate.

Comment rester jeune plus longtemps France 5 ?

Comment rester jeune plus longtemps | France 5. Le programme Allurion vous aide dans votre perte de poids grâce à trois piliers : le ballon gastrique, le suivi nutritionnel et les outils connectés pour suivre l’évolution de votre perte de poids.

Comment donner son avis sur l’enquête Santé France 5 ? Health Inquiry est un programme télévisé généralement classé dans la catégorie Émissions. Les dernières vidéos sont visibles en streaming sur le replay de France 5. En vous inscrivant gratuitement sur notre site, vous pouvez être alerté dès qu’une nouvelle vidéo de cette émission est disponible en replay.

Comment donner un coup de jeune à son visage ?

Nouvel acide hyaluronique pour réhydrater la peau Injecté dans le derme du visage, du cou, du décolleté ou des mains, le gel d’acide hyaluronique Juvéderm Volite n’est pas uniquement destiné à combler les ridules.

Qu’est-ce qui rajeunit le visage ? Tous les dermatologues le disent : l’un des secrets pour entretenir la jeunesse de sa peau est de l’hydrater. En buvant au moins 1,5 litre par jour, et en appliquant matin et soir une crème hydratante adaptée à votre type de peau : mixte, grasse, sèche… Et cela sans attendre l’apparition des premières rides !

Comment paraître 10 ans plus jeune ?

Avoir des cheveux brillants et sains vous fait paraître beaucoup plus jeune qu’une couleur. Il vaut donc mieux en prendre soin en les nourrissant plutôt que de les soumettre à une décoloration. Côté coupe, on n’hésite pas à raccourcir et éclaircir le visage.