Retraite des auto-entrepreneurs : à quelle caisse cotisez-vous en fonction de votre catégorie d’emploi ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Vous venez d’ouvrir une micro-entreprise et vous vous interrogez sur vos droits à la retraite ? Contrairement aux idées reçues, les auto-entrepreneurs cotisent pour leur retraite. En effet, toute activité déclarée est soumise à des charges sociales, dont font partie les cotisations vieillesse. Ainsi, les micro-entrepreneurs (nouvelle appellation des auto-entrepreneurs depuis 2016) sont soumis à cette règle, rappelle le site Tout sur mes finances.

L’un des avantages de la micro-entreprise réside dans le fait que le micro-entrepreneur ne paie des charges sociales qu’en cas de chiffre d’affaires. En effet, en l’absence de revenus de son activité indépendante, il ne doit rien.

Attention toutefois, car comme l’indique le Service Public, « les droits à la retraite (en matière de retraite de base ou de retraite complémentaire) des micro-entrepreneurs assujettis au régime du micro-social dépendent du montant des cotisations sociales versées. Sans déclaration chiffre d’affaires et donc sans cotisation, aucun droit à une pension de vieillesse ne peut être ouvert ».

Ils pourraient donc être pénalisés une fois la retraite venue. Car, comme les salariés, les micro-entrepreneurs doivent atteindre l’âge légal (actuellement 62 ans) pour liquider leurs droits à la retraite. Dans le cas où le nombre de trimestres validés (attribués en fonction du chiffre d’affaires) est insuffisant selon votre année de naissance, une décote sera appliquée.

A noter également que le calcul de leurs pensions de base et complémentaire ainsi que leur régime d’affiliation fluctuent en fonction de leur domaine d’activité.

Organismes de retraite des auto-entrepreneurs : quelle affiliation ?

Organismes de retraite des auto-entrepreneurs : quelle affiliation ?

Comme mentionné, les indépendants ne sont pas tous affiliés au même organisme de retraite. Vous pouvez soit être rattaché à l’assurance retraite du régime général, soit à la CIPAV. Il est indispensable de connaître votre organisme d’affiliation puisqu’il aura un impact sur le calcul de votre future pension de retraite, prévient le portail auto-entrepreneur.

Quant à votre retraite de base et à votre retraite complémentaire, contrairement aux salariés et fonctionnaires, elles relèvent d’un fonds unique. La combinaison de ces 2 pensions formera ainsi votre pension d’indépendant.

Quelle est votre caisse à laquelle vous êtes rattaché selon votre activité ?

Lire aussi :
La nouvelle plateforme de paiement de Studely est désormais opérationnelle au Congo.…

Micro-entrepreneur : CARSAT, CNAV ou CIPAV ?

Micro-entrepreneur : CARSAT, CNAV ou CIPAV ?

Votre fonds de branche est établi en fonction de votre activité ainsi que de sa date de création.

Caisse de rattachement des commerçants ou artisans

Si vous êtes commerçant ou artisan, vous dépendez de l’assurance retraite du régime général. Et ce, quelle que soit la date à laquelle vous avez créé votre activité. Votre dossier sera donc pris en charge par la CARSAT ou la CNAV selon votre lieu de résidence.

Caisse de rattachement des activités libérales

Vous exercez une activité libérale dans une micro-entreprise ? Vous êtes alors rattaché à la CIPAV pour votre assurance retraite dans le cas où vous exercez l’une des professions suivantes :

Pour les autres professions, il y a 2 possibilités :

Quel revenu pour valider 4 trimestres au RSI en 2021 ?

Quel revenu pour valider 4 trimestres au RSI en 2021 ?

Retraite des artisans et commerçants : durée d’assurance Pour valider 4 trimestres en 2021, il faut donc avoir cotisé sur la base d’un revenu de 6 150 euros brut par an (1 537 euros × 4).

Quels revenus pour valider 4 trimestres au RSI en 2022 ? Pour valider 4 trimestres sur l’année, il faut percevoir un salaire annuel brut d’au moins 6 342 €. Attention, seuls les salaires bruts soumis à cotisations retraite sont pris en compte, et dans la limite du Plafond de la Sécurité Sociale, soit 3 428 € par mois pour un temps plein, en 2022.

À Lire  Quelles sont les assurances obligatoires pour les indépendants

Quel est le salaire minimum pour valider un trimestre de retraite en 2021 ?

Si vous êtes salarié Au 1er janvier 2021, c’est 10,25 €. Il faudra donc avoir perçu un revenu d’au moins 1 537,50 € au cours de l’année (contre 1 522,50 € en 2020) pour valider 1 trimestre, soit 15 € de plus que l’année dernière.

Comment valider 4 trimestres RSI ?

Pour valider un trimestre, il faut cotiser sur un revenu minimum équivalent à 150 fois le montant horaire brut du SMIC en vigueur au 1er janvier de l’année considérée. Pour valider 4 trimestres d’une année, le revenu doit donc être au moins égal à 600 SMIC horaire.

Comment se constituer une retraite complémentaire ?

Comment se constituer une retraite complémentaire ?

6 façons de se constituer une retraite complémentaire

  • Achetez votre résidence principale. Thinkstock. …
  • Investissez dans des titres dynamiques. Thinkstock. …
  • Acheter pour louer. Thinkstock. …
  • Faites des placements qui versent une rente viagère. Thinkstock. …
  • Racheter des trimestres de cotisations. …
  • Bénéficiez d’une pension de survie.

Comment cotiser soi-même pour sa retraite ? Vous pouvez ainsi constituer votre propre pension sur le long terme tout en bénéficiant d’avantages fiscaux dès la première année car les versements sont déductibles de votre revenu imposable global, ou de votre bénéfice imposable si vous avez le statut de travailleur indépendant, selon la les conditions. prévue par le…

Comment faire pour avoir une retraite complémentaire ?

Pour liquider sa retraite complémentaire AGIRC-ARRCO, l’assuré doit en faire la demande 6 mois avant la date prévue de la retraite. Il peut contacter : Sa caisse de retraite. Dans un CICAS (Centre d’information, de conseil et d’accueil des salariés) en appelant le 0 820 200 189 (numéro surtaxé)

Quel produit pour préparer sa retraite ?

Deux solutions populaires pour capitaliser afin de préparer sa retraite sont le Plan d’Epargne Retraite (PER) et l’assurance-vie. Ces 2 produits offrent tous deux des avantages fiscaux importants et se complètent. Quels sont les avantages du PER et de l’assurance vie ?

Quel est le montant moyen de la retraite complémentaire ?

En 2020, la pension moyenne tous régimes confondus des retraités ayant des droits directs à l’Agirc-Arrco est de 1 474 € par mois, et la pension Agirc-Arrco représente le tiers de la pension totale, soit 491 €.

Quel montant de retraite pour Auto-entrepreneur ?

Quel montant de retraite pour Auto-entrepreneur ?

La valeur de service du point de retraite de base Cipav qui déterminera le montant de la retraite de base versée par la Cipav à l’entrepreneur indépendant est fixée à 0,5795 euro en 2022.

Quel chiffre d’affaires pour valider 4 trimestres Micro-entreprise en 2020 ? Ainsi pour les achats/ventes, hôtels, restaurants, vous devez déclarer au minimum 4 137 € pour valider 1 trimestre, 7 286 € pour 2 trimestres, 10 426 € pour 3 trimestres et 20 740 € pour valider ses 4 trimestres sur l’année civile.

Quel montant minimum pour valider ses trimestres en tant Qu’auto-entrepreneur en 2022 ?

En 2022, vous validez donc : 1 trimestre, si votre revenu annuel dépasse 1 585,50 € 2 trimestres, si votre revenu annuel dépasse 3 171 € 3 trimestres, si votre revenu annuel dépasse 4 756,50 €

Comment est calculé la retraite d’un Auto-entrepreneur ?

Pour un indépendant, le calcul est le même que pour un salarié. Celui-ci multiplie la moyenne de vos revenus annuels, le taux du nombre de trimestres validés et l’indice correspondant à votre année de naissance. Le revenu annuel moyen est calculé sur les revenus des 25 années les plus rentables.

Quelle retraite en etant auto-entrepreneur ?

Les auto-entrepreneurs qui ont le statut de commerçant ou d’artisan sont rattachés au SSI et cotisent à leur retraite complémentaire avec la retraite complémentaire des indépendants (RCI). Professions libérales « non réglementées » aussi appelées PLNR (consultants, coachs, formateurs, métiers du bien-être…)