Rétrofit moto : est-ce vraiment possible ?

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

En avril 2020, des lois ont été créées au niveau européen pour autoriser le rétrofit, cette pratique consistant à convertir un modèle thermique en électrique à l’aide d’un kit de conversion. La mise à jour est possible pour les vélos, les voitures mais aussi les motos. Cependant, si le cadre législatif le permet en théorie, est-ce réellement possible en pratique ?

Le retrofit moto : un cadre législatif acté…

Le principe du retrofit est le suivant : électrifier un véhicule avec un kit de conversion. Cette pratique peut se faire dans tout type de véhicule du moment qu’un kit avec un moteur électrique est disponible sur le marché (voiture, moto, scooter, quad, vélo…). Et aujourd’hui, la technologie est disponible, ce n’est plus un obstacle.

Cependant, est-ce légal sur la moto ? « La modification des motos, sur le papier, est possible. Les kits existent et la loi a été approuvée au niveau européen en avril 2020 », explique Jean-Pascal Plumier, fondateur d’OZO Electric, société spécialisée dans le rétrofit pour deux-roues, motos et vélos. « Le kit doit être uni », ajoute-t-il. Mais côté standard, ce n’est pas la même chose que pour le vélo. Pour le vélo, il faut la norme de certification électrique EN 15194. Pour la moto, la loi dit simplement que le kit doit être homologué, mais uniquement CE. »

A première vue, la question pourrait aussi se poser sur la garantie du véhicule à transformer. « La garantie constructeur est terminée », assume Jean-Pascal Plumier. Après cela, les garanties du fabricant durent généralement deux ans. Et pour être éligible à la mise à niveau, une moto doit avoir plus de trois ans. Ce n’est donc généralement pas un problème. »

Autre précision du cadre législatif : les performances du système électrique ne doivent pas être supérieures au système thermique d’origine. Ainsi, après une mise à niveau, la vitesse maximale de la moto ne devrait pas augmenter. En effet, « le freinage est défini pour une certaine puissance moteur et une certaine vitesse maximale. Pour cette raison, en général, quand on fait un rétrofit, on garde les éléments de sécurité et de freinage d’origine », précise le fondateur d’OZO.

À Lire  Ariège : pour le feu d'artifice, l'été 2022 se transforme en pétard mouillé

Lire aussi :
Un Kymco S7 au style néo-rétro 7,2 kW et 215 Nm, 95…

… Mais impraticable dans la situation actuelle

Mais interpréter la loi est difficile. « Pour résumer, cette loi dit que toute moto de plus de 3 ans peut être convertie en électrique. Mais l’application de cette loi est beaucoup plus complexe. Toutes les questions que l’on se pose sur le vélo sont les mêmes pour le vélo, mais elles n’ont pas forcément de réponse », poursuit Jean-Pascal Plumier.

En effet, obtenir une nouvelle carte grise pour le deux-roues et ainsi rouler en règle ne semble pas aisé. « Il y en a qui sont un peu habitués : ceux qui roulent sur des motos custom ou des voitures légèrement modifiées, des routes américaines brûlantes… Ils font un accueil isolé (RTI), mais ce n’est pas donné, autour de 3 000 euros. Mais pour la plupart des clients qui ont dû passer par le processus, c’est complexe. Nous avons contacté la DRIHL, l’UTAC, la FFVE (Fédération Française des Véhicules Anciens)… Tout le monde s’est passé le ballon. Pour le moment, j’ai l’impression que personne ne sait vraiment à qui s’adresser pour faire approuver sa rénovation. En France, c’est un véritable parcours du combattant. « , allègue-t-il.

Pour autant, le fondateur d’OZO Electric reste optimiste, malgré quelques craintes : « De notre côté, nous essayons de forcer les autorités à donner une réponse à nos clients. Car d’un point de vue technologique, nous sommes préparés. Nous y arriverons ». , mais j’ai peur que ce soit cher, qui voudrait moderniser une Porsche ou une Jaguar, payer 3 000 euros pour l’homologation dérangera probablement moins que qui voudrait faire la même chose avec un vieux Taro ou un 125 DY des années 80 .

&# xd ;

Économisez jusqu’à 40 % sur votre assurance moto&xD;