Sail cargo : la solution d’avenir pour les échanges entre La Réunion, Madagascar, les Comores, (…)

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Le 21 juillet, « Made in Marseille » annonçait l’ouverture d’ici 2025 d’une ligne entre Marseille et plusieurs ports de Madagascar assurée par un cargo à voile, avec des marins mieux payés car non sous régime de pavillon de complaisance :

« Windcoop, une nouvelle compagnie maritime coopérative et militante. En 2025, elle compte envoyer le premier chargement de son futur porte-conteneurs à voile depuis Marseille, pour relier Madagascar.Windcoop veut mettre la barre encore plus haut avec son futur porte-conteneurs de 85 mètres dont la construction est prévue en 2023 pour 20 millions d’euros. Les sommets des poteaux atteindront 62 mètres de haut. Grâce à 2 340 m² de voiles, il pourra transporter jusqu’à 100 conteneurs pour 1 400 tonnes de marchandises. », « Made in Marseille » annoncé le 21 juillet.

« A une vitesse moyenne de 8 nœuds (15 km/h), les trajets risquent d’être trois fois plus lents que le transport motorisé, plus proche de 25 nœuds (45 km/h). La coopérative annonce une différence de coût pour le transport de conteneurs. « presque nul en exploitation entre Windcoop et un porte-conteneurs de taille équivalente. » Le vent libre, non indexé sur le prix du pétrole et ses fluctuations, explique en partie ce résultat.

Dimension sociale

Par conséquent, l’entreprise vise à être attrayante dans d’autres aspects. Comme la rapidité et la facilité de chargement et de déchargement grâce aux grues à bord de votre navire. Mais surtout dans l’enjeu écologique : la propulsion par voile « permettra d’économiser jusqu’à 90% d’énergie fossile dans une ligne transatlantique », rappellent les fondateurs de Windcoop ».

À Lire  Faites un voyage polaire inoubliable avec Grands ...

Grâce à la navigation, le cargo émettra 90% de CO2 en moins. (Document Windcoop)

Quel camping-car choisir ? Nos conseils avant d'acheter !
A voir aussi :
Vous êtes tenté par le vanlife, mais vous ne savez pas quel…

Une délégation de Windcoop visite le port de Toamasina

N’oubliez pas l’aspect social :

« Le nouvel acteur bouscule le transport maritime de marchandises en proposant une compagnie maritime coopérative ouverte à tous et militante :

« L’unique ligne directe France-Madagascar »

– Engagement écologique et social : Windcoop a pour objectif de définir un modèle d’entreprise maritime vertueux pour ses salariés, son équipage, de prendre des décisions stratégiques pertinentes pour les territoires, d’œuvrer à la réduction de l’impact du transport maritime.

Idée révolutionnaire pour une compagnie maritime régionale

– Implication citoyenne : Windcoop a pour ambition d’être la première compagnie maritime composée de milliers de partenaires réunis pour développer un nouveau modèle économique de transport de marchandises plus durable et réaliste.

– Transparence : chez Windcoop la gouvernance est partagée, afin que tous les membres (clients, consommateurs, partenaires…) soient impliqués et aient accès au même niveau d’information stratégique et financière. »