Salon de l’immobilier de Perpignan : le marché tendu des maisons individuelles

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

La progression de la pénurie foncière, les excès énergétiques et la hausse des taux de crédit immobilier affectent le marché de la maison individuelle dans les Pyrénées-Orientales. Du 30 septembre au 2 octobre, lors du salon de l’immobilier, l’église dominicaine de Perpignan, les constructeurs locaux montrent de bons plans et un bon coup doit être fait. Jusqu’à la prise en charge des imprimantes 3D.

Patiemment, l’imprimante 3D « construit » leur future maison. A l’arrêt Accès Habitat 66, cela a eu ses conséquences. « Il permet à nos clients de concevoir eux-mêmes leur future maison », explique Alexandre Martin. « Nous partons de l’ancien plan et, grâce au programme spécifique, nous rejetons tout cela en 3D. Nous avons un modèle de la maison, étage par étage, pièce par pièce. Cela comprend notre offre complète de la conception de la maison à son aménagement intérieur, grâce à notre coach en architecture d’intérieur qui montre les goûts et les souhaits de nos clients », ajoute le directeur général des constructeurs de maisons particulières qui emploient 18 personnes à Saint-Estève, Cabestany et Argelès, présents au Salon de l’immobilier de Perpignan tout au long de cette semaine, dans l’église des Dominicains.

En première ligne pour décrire le marché « tendu », mais avec une « forte demande ». « La demande est là », confirme Lucie Fraga, gérante de l’agence perpignanaise des Demeures d’Occitanie. « Bien sûr, le foncier se fait de moins en moins, mais nous maintenons une alternative. Nous fournissons également une liste des terrains existants. Le département reste attractif par rapport au pourtour méditerranéen et le télétravail est une nouveauté de notre domaine ».

1500 à 1700 € le mètre carré construit

« La clientèle est très large pour les personnes qui ont vendu leur premier bien et qui souhaitent déménager ou agrandir leur logement », précise Danny Congiu, responsable commercial de JBS Réalisations à Toulouse. « On est en moyenne à des maisons de 100 m2 habitables sur des plans de 400 à 500 m2. Et à un coût de construction de 1500 à 1700 euros le m2 ». Important : n’hésitez pas à privilégier les constructeurs qui proposent un contrat de type CCMI (contrat de construction de maisons individuelles) qui apporte une garantie de livraison et une maîtrise des coûts. C’est important car l’inflation peut affecter certaines cotations.

À Lire  Une lampe design de luxe pour illuminer votre espace

Sans surprise, les tensions sur le terrain montent. Il est trop tôt pour parler de pénurie, mais la plaine du Roussillon souffre, tout comme le littoral. Or des forums comme Conflent offrent de réelles opportunités. A l’exemple d’Accès Habitat 66, un projet de 48 dollars est proposé à Prades, un de 110 000 à Pia et 444 au Mas Llaro à Perpignan. « 20 à 30 % de nos clients sont hors département », précise Alexandre Martin. Le résultat est l’arrivée de 4 à 5 000 nouveaux catalans chaque année.

Seine-et-Marne : démarrage des travaux de construction du centre sportif de canoë-kayak et paddle à Vaires-sur-Marne
A voir aussi :
Veuillez ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnelleA Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne), les travaux…

Peu de crédits pour les primo-accédants

Autre signe de la crise : la hausse des taux des crédits immobiliers. « Ça touche surtout les primo-accédants qui ont un gros problème pour obtenir ces prêts. Les familles monoparentales y sont aussi confrontées », précise Lucie Fraga. « La plupart des acheteurs sont des personnes qui ont vendu le premier bien et qui ont donc un gros apport ».

A lire aussi :

Salon de l’immobilier à Perpignan : le marché toujours aussi difficile