San Pedro : CHR à la pointe de la technologie pour améliorer les soins de santé de la population

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Le CHR San Pedro en Côte d’Ivoire est une infrastructure de pointe pour améliorer les soins de santé de la population du district du Bas-Sassandra.

Inauguré le 6 avril 2022 par le Premier ministre Patrick Achi, le nouveau Centre Hospitalier Régional (CHR) de la ville de San Pedro est une infrastructure hospitalière de dernière génération destinée à améliorer l’offre de soins dans le district du Bas-Sassandra.

15 services intégrés dans 16 blocs

Construit sur une superficie de 8,1 hectares, l’établissement de santé est doté d’équipements et de plateaux techniques de pointe. Sa capacité est de 110 lits hospitaliers.

Il regroupe 15 services intégrés dans 16 blocs. Il s’agit notamment de l’imagerie médicale, des urgences médicales, de la chirurgie, de l’ophtalmologie, de la médecine générale, de la gynécologie obstétrique, de la pédiatrie et de la réanimation néonatale. Le CHR dispose également d’une pharmacie, de quatre blocs opératoires, de deux laboratoires, d’un cabinet dentaire et d’un scanner.

« Structure médicale pluridisciplinaire, le CHR de San Pedro répond au mieux aux besoins médico-chirurgicaux des patients », rassure Mawa Koné, agent de santé.

Bouteilles d'eau contaminées par des microparticules de plastique : que...
Ceci pourrez vous intéresser :
Quel est le constat de l’étude? « On boit du plastique », lance l’Association…

850 milliards de FCFA d’investissement

La construction de cette formation sanitaire s’inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale d’amélioration du système de santé à travers un investissement dans le programme hospitalier de plus de 850 milliards de FCFA. Enfin, il intègre la vision du Chef de l’Etat de faciliter l’accès de la population à des soins de proximité et de qualité.

À Lire  Tabac : les solutions pour arrêter et ne pas recommencer

« En mettant l’accent sur les coûts des infrastructures de santé, le gouvernement a fait des progrès significatifs dans la prise en charge de plusieurs millions de personnes », explique Augustin-Laurent Pédou, enseignant.

« Ce CHR joue un rôle moteur dans le développement régional du Bas-Sassandra. Il contribue à renforcer l’offre de soins aux populations vulnérables, notamment les femmes et les enfants, et leur permet d’accéder à des services de santé de qualité », a déclaré Bérénice Kla, présidente d’une ONG .

Lancés en 2019, ces travaux ont coûté près de 30 milliards de FCFA.