Santé : 3 routines quotidiennes qui vous fatiguent (et comment le battre) – BBC News BBC Homepage

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Êtes-vous tellement épuisé qu’il vous est même difficile de trouver un moyen de le décrire, même si vous vous êtes déjà assuré que vous n’avez aucun problème médical ?

Peut-être avez-vous déjà suivi les conseils habituels des experts : mangez sainement, faites de l’exercice et assurez-vous de dormir suffisamment.

Eh bien, il s’avère que certaines habitudes quotidiennes peuvent épuiser votre endurance sans que vous vous en rendiez compte.

Parmi ces saboteurs d’énergie sournois se trouvent de vieilles connaissances, comme s’asseoir dans la mauvaise position ou reporter les repas.

Même des choses que vous faites sans vous en rendre compte, comme avoir du mal à respirer quand vous avez trop de choses à l’esprit, comme l’a dit la psychologue Uma Naidoo au Huffington Post, ou avoir trop d’onglets ouverts sur votre ordinateur, comme le neurologue Rana s’est fait remarquer. .

Mais il y en a quelques-uns inattendus, et pour les explorer, nous avons parlé avec Leela R. Magavi, psychiatre et directrice médicale régionale des centres de psychiatrie communautaire et de MindPath Care en Californie.

1. Séries télévisées, films et actualités

1. Séries télévisées, films et actualités

1. Séries télévisées, films et actualités

Regarder des séries ou des films est quelque chose que nous faisons pour nous détendre, alors pourquoi – avons-nous demandé au Dr Magavi – les experts comme elle l’incluent-ils sur la liste des facteurs possibles qui causent la fatigue mentale ?

« En tant qu’êtres humains, nous sommes des créatures émotionnelles et beaucoup d’entre nous sont empathiques et captent les sentiments des personnages dans les émissions de télévision et les films.

« Ils peuvent nous rappeler des expériences douloureuses de notre vie, toute sorte de carence, de faiblesse, de perte ou d’insécurité, et tout cela peut provoquer de nombreuses émotions attachées, telles que la tristesse, l’anxiété, la peur, la colère, qui même si elles sont dans notre subconscient, peut nous affecter. »

Ainsi, lorsque vous regardez beaucoup de ces émissions de télévision, même si vous n’avez pas l’impression d’y penser ouvertement, ces sentiments seront sous la surface.

« Pendant que vous travaillez, pendant que vous êtes avec votre famille, cette myriade d’émotions peut vous submerger et vous épuiser toute la journée sans que vous vous en rendiez compte. »

Magavi a ajouté que quelque chose de similaire peut se produire après avoir vu ou lu les informations, « parce que cela vous fait réfléchir à ce qui se passe dans le monde ».

Et il a précisé qu’il ne disait pas que c’était mal de regarder la télévision ou de lire les journaux.

« Ce que je recommande pour lutter contre cette fatigue, c’est qu’après avoir lu ou regardé quelque chose, traitez-le, soit en tenant un journal ou en écrivant de manière expressive (en écrivant vos pensées et vos sentiments pour les comprendre plus clairement), soit en parlant à un ami ou à un membre de la famille.

« Cela permet aux émotions de sortir, afin qu’elles ne les intériorisent pas et ne consomment pas votre énergie.

« Mais tu n’as pas toujours le temps de t’occuper de toi… y a-t-il une méthode plus hâtive ?

« C’est bien de faire une vérification mentale sur vous-même – qu’est-ce que cet article ou cette émission télévisée m’a fait ressentir ?

« Cela peut être très facile et rapide à faire. » Par exemple, si vous venez de regarder « Le Roi Lion » et que vous vous sentez triste parce que votre père est décédé, cela peut vous faire craindre la mort des personnes que vous aimez.

Mais en passant le test mental, vous vous souviendrez que tout le monde fait de son mieux pour rester en bonne santé.

« Quelque chose d’aussi court peut vous aider à ne pas intérioriser ces émotions et à ne pas être bombardé par elles. »

Cependant, lire des histoires dans des livres peut avoir l’effet inverse.

« Non seulement vous n’obtenez pas la lumière bleue de l’écran, ce qui provoque une fatigue oculaire et des maux de tête, mais lorsque vous lisez, vous utilisez votre imagination, tant de gens trouvent que la lecture, bien que très émotionnelle, est très thérapeutique et rassurante. »

LinkedIn : comment bien remplir son profil ?
A voir aussi :
Désormais, il faut s’appuyer sur son CV et sa lettre de motivation…

2. Le sport

2. Le sport

En fait, une autre de ces choses qui nous divertit, qui nous sort du train-train quotidien, peut être une autre perte d’énergie.

« Les fans passionnés peuvent être très absorbés par le sport et assumer la responsabilité des victoires et des défaites, se sentant trop tristes, démoralisés ou ravis. »

Toute émotion extrême, toute émotion forte est généralement épuisante : un bonheur intense peut épuiser de nombreux circuits cérébraux ; la profonde tristesse peut être liée à l’anxiété, qui surcharge l’amygdale du cerveau et provoque une sensation de grande fatigue ».

« L’important est d’être conscient de ce que vous ressentez. »

Si vous êtes vraiment excité, demandez-vous : j’ai besoin d’une pause, d’une collation, d’une douche rapide… que dois-je faire pour me calmer en ce moment ?

« Respirez profondément, étirez-vous et marchez un peu. »

3. Les forfaits

3. Les forfaits

La planification est un moyen de contrôler la réalité, d’organiser la vie, de surmonter le chaos, de prendre la barre.

Mais encore une fois, quelque chose que nous mettrions instinctivement dans le pack anti-stress peut en fait en être la cause.

Dans ce cas, l’affirmation selon laquelle (presque) tout ce qui est en excès est mauvais est à nouveau appliquée.

La planification est très utile… jusqu’à un certain point.

Être constamment exposé à un emploi du temps chargé peut provoquer une anxiété accrue et affecter négativement la mémoire et la vitesse de traitement.

« Certaines personnes passent tellement d’heures à faire des plans et des listes qu’elles sont incapables de vivre et de profiter consciemment de la vie. Elles craignent toujours d’être laissées pour compte, de ne pas pouvoir rattraper leur retard et de ne pas ressentir de compassion et de gratitude envers elles-mêmes pour cela. .. ils l’ont fait ce jour-là.

« Cela peut provoquer beaucoup de sentiments de tristesse, de démoralisation ou de fatigue. » Pour certaines personnes, cela se termine par des rêves.

« Je recommande toujours de passer 5 à 10 minutes à réfléchir aux principaux objectifs de la journée, puis à la fin de la journée, même s’ils ne sont pas atteints, ne passez pas trop de temps à y penser. Mais qui ont-ils été atteints, car Ils sont importants.

Le psychiatre recommande également de ne pas planifier trop à l’avance, « car la vie change constamment et il est important d’être flexible ». Lorsque les gens planifient à long terme, ils anticipent simplement que tout fonctionnera dans leur monde extraterrestre. comme un mécanisme d’horlogerie pour atteindre cet objectif dans les temps ».

À Lire  Bien dormir quand il fait chaud : 7 conseils à suivre

Mais si quelque chose change dans leur famille, leurs amis, leur travail et qu’ils n’y parviennent pas, ils se sentent complètement dépassés.

« Une astuce consiste à prévoir l’essentiel – réunions, rendez-vous, fêtes de famille – et à laisser le reste du temps le plus libre possible.

Les résultats ont montré que les personnes qui ont vécu un événement stressant majeur, comme la perte d’un être cher ou une mise à pied, par exemple, ont un risque quatre fois plus élevé d’AVC dans la même année.

Quel sont les symptômes Post-traumatique ?

Quel sont les symptômes Post-traumatique ?

Les symptômes du SSPT comprennent des cauchemars, des souvenirs incontrôlables, une peur persistante et une anxiété sévère. De nombreuses personnes rapportent avoir vécu à nouveau l’événement traumatisant et avoir des flashbacks ou des cauchemars vifs.

Comment se débarrasser du stress post-traumatique ? Comment le SSPT est-il traité ? Le trouble de stress post-traumatique peut être traité par une pharmacothérapie, en particulier pour soulager la dépression, les troubles du sommeil ou l’anxiété, et par une psychothérapie. Par exemple, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est recommandée pour le traitement du SSPT.

Comment survient un stress Post-traumatique ?

L’état de stress post-traumatique (ESPT) se développe après un événement extrêmement traumatisant et se manifeste par sa reviviscence régulière, accompagnée de manifestations physiques liées à l’émotion extrême ressentie. Ils modifient significativement la vie personnelle, sociale et/ou professionnelle.

Comment se manifeste stress Post-traumatique ?

difficulté à ressentir certaines émotions, telles que la tendresse et le désir sexuel ; difficulté de concentration; difficulté à s’endormir; la nécessité d’être constamment en alerte, prêt à réagir.

C’est quoi un trouble de stress Post-traumatique ?

Le trouble de stress post-traumatique (SSPT) se caractérise par des réactions intenses, désagréables et dysfonctionnelles qui apparaissent après un événement traumatique accablant. Une blessure grave ou mettant la vie en danger peut causer des souffrances durables et intenses.

C’est quoi un trouble de stress Post-traumatique ?

Le trouble de stress post-traumatique (SSPT) se caractérise par des réactions intenses, désagréables et dysfonctionnelles qui apparaissent après un événement traumatique accablant. Une blessure grave ou mettant la vie en danger peut causer des souffrances durables et intenses.

Qui peut diagnostiquer un stress Post-traumatique ?

Lors des consultations cliniques et à l’aide de divers outils d’évaluation (questionnaires, grilles), les médecins ou les psychiatres sont généralement en mesure de diagnostiquer un ESPT.

Comment savoir si on a un trouble de stress Post-traumatique ?

Les signes caractéristiques du SSPT sont :

  • un sentiment de peur intense, d’horreur et d’impuissance accompagné d’un ou plusieurs des symptômes suivants : …
  • retour en arrière;
  • pensées qui s’imposent à l’esprit et deviennent incontrôlables.

Comment diagnostiquer un état de stress Post-traumatique ?

Comment diagnostiquer un état de stress Post-traumatique ?

Diagnostic du trouble de stress post-traumatique

  • Avoir des souvenirs récurrents, involontaires, intrusifs, dérangeants.
  • Avoir des rêves dérangeants récurrents (ex….
  • Agir ou souffrir comme si l’événement se reproduisait, des flashbacks à la perte totale de conscience de l’environnement présent.

Comment traiter le trouble de stress post-traumatique ? Le traitement du trouble de stress post-traumatique fait appel aux thérapies comportementales et cognitives, l’EMDR, une technique de désensibilisation et de reprogrammation par les mouvements oculaires développée dans les années 1980 aux États-Unis, l’hypnose ou la sophrologie.

C’est quoi un choc émotionnel ?

Un choc émotionnel est ce qui résulte d’un événement traumatique. Cette dernière empêche l’individu de faire face aux émotions lorsqu’elles surviennent et peut avoir des répercussions à plus ou moins long terme sur son état psychologique et physiologique.

Comment gérer un choc émotionnel ? L’astuce consiste à capter l’attention du sujet avec des stimuli visuels ou sonores, y compris auditifs pour les enfants, pour faire baisser les défenses inconscientes et permettre le réveil du choc émotionnel ». …

Qu’est-ce qu’un choc émotionnel peut provoquer ?

Le traumatisme psychologique ainsi vécu peut entraîner des conséquences importantes à plus ou moins long terme. Il faut savoir que le choc émotionnel est l’un des facteurs qui favorise l’apparition de la dépression. Elle peut se déclencher suite à un deuil, une déception amoureuse, un problème familial, un accident.

Quand le corps exprime le Mal-être ?

La somatisation désigne un phénomène inconscient par lequel une personne exprime son anxiété dans et à travers son corps. Sa souffrance psychologique « se déplace » dans son corps, qui devient alors une source de douleur.

Comment effacer un souvenir traumatique ?

L’EMDR « désensibilisation et retraitement des mouvements oculaires » ou « retraitement des informations traumatiques par le mouvement oculaire » permet de se libérer de la souffrance liée au souvenir d’un événement traumatique, en utilisant une stimulation bilatérale pour annuler la souffrance psychique bloquée dans la …

Comment se sortir d’un harcèlement moral ?

Se confier à un professionnel (psychologue, psychiatre ou travailleur social) ; Développer des relations et sortir de la solitude pour ne pas être en position de vulnérabilité ; Agir rationnellement et éviter de répondre aux provocations ; Déposer une plainte.

Comment arrêter un harceleur ? Pour le neutraliser, évitez surtout de le reformuler, de le mater ou de le fuir. Les auteurs du livre vous conseillent de vous calmer d’abord. « Face à une attitude résolument sereine, le contrevenant pourra prendre conscience de son comportement inapproprié », explique Laurent Combalbert.

Comment arrêter le harcèlement moral ?

Si vous êtes victime de cyberharcèlement (insultes, taquineries, chantage sur internet et/ou réseaux sociaux), vous pouvez le signaler aux réseaux sociaux concernés et appeler Net Audition au 0800 200 000 pour obtenir des conseils professionnels sur les démarches à suivre pour laisser arrêtez-vous et protégez-vous du mieux que vous pouvez.

Comment punir le harcèlement moral ?

Le code pénal prévoit des sanctions sévères à l’encontre de l’auteur de harcèlement moral au sein du couple à l’article 222-33-2-1. En effet, il encourt des peines de prison allant de 3 à 10 ans et une amende allant de 45 000 € à 150 000 € selon la gravité du préjudice subi par la victime.

Comment faire quand on se fait harceler ?

Vous pouvez porter plainte auprès du procureur. Une lettre sur papier libre doit être adressée au tribunal du lieu du crime ou du domicile du contrevenant.

Quels sont les signes d’un harcèlement moral ?

L’intimidateur a souvent tendance à laisser parler sa colère rapidement et n’hésite pas à appliquer un rapport de force avec ses victimes. De plus, la propagation de rumeurs, de moqueries ironiques, de châtiments puérils ou d’insultes méprisantes peuvent être des signes de harcèlement moral.

Comment faire reconnaître le harcèlement moral au travail ?

« Les caractéristiques du harcèlement moral sont les suivantes : affrontement, brimades et injures, mépris de la personnalité et réitération fréquente des agressions sur une durée assez longue ». Le résultat est presque toujours l’exclusion du salarié victime et aussi de graves problèmes mentaux ou physiques.

Comment reconnaître une situation de harcèlement ?

Le harcèlement se caractérise par des violences répétées parfois peu visibles pour les adultes, parce qu’elles ont lieu dans des lieux peu ou moins présents (par exemple les angles de la cour, les couloirs, la cantine, etc.), parce qu’ils sont cachés (jeter des objets derrière professeurs, etc.)