SANTÉ : comment prévenir les chutes à la maison

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Chaque année, deux millions de chutes au domicile de personnes de plus de 65 ans sont responsables de 10 000 décès – c’est la première cause de mortalité accidentelle – et de plus de 130 000 hospitalisations. Des chiffres que le gouvernement entend réduire de 20% en lançant un plan triennal. En attendant, voici quelques conseils pour prévenir les accidents.

Table des matières

Dans la chambre

Dans la chambre

Lorsque vous vous levez la nuit, il est important d’avoir des lampes suffisamment puissantes pour voir où vous marchez. Pourquoi ne pas également mettre une lampe torche sur la table de chevet ?

Lorsque vous vous levez rapidement, vous pouvez être sujet à des étourdissements ou à une vision floue. Il est conseillé d’agir progressivement et tout d’abord de s’asseoir quelques secondes sur le bord du lit.

3. Oubliez les pantoufles qui ne ferment pas

Sandales, tongs, chaussons qui glissent ne sont pas nos alliés anti-chute. Mieux vaut choisir des chaussons fermés, enveloppant tout le pied, talon compris, en veillant à ce que les semelles soient antidérapantes.

4. Ne laissez pas traîner les fils électriques

Ils sont capables de trébucher s’ils sont traînés au sol. Il est préférable de fixer les câbles du téléviseur, de la lampe, du téléphone ou de la box internet au mur à l’aide de clous spéciaux « serre-câbles ».

SOS mon bébé ne supporte pas la tête mouillée pendant le shampoing !
A voir aussi :
A chaque shampoing, l’histoire se répète. « Ma fille ne supporte pas d’avoir…

Dans les escaliers

Dans les escaliers

Pensez à fixer des bandes antidérapantes sur le bord des marches. Ils sont peu coûteux, existent en différentes couleurs et sont faciles à installer. Fixez-le également sur les escaliers menant au grenier, au garage ou au sous-sol.

Ils permettent une plus grande stabilité lors du transfert (pour monter des escaliers par exemple), mais aussi au moment de se lever dans la salle de bain ou la baignoire. Il existe des barres d’appui en forme de T ou de L qui offrent une double prise.

« J’ai appris à bien me lever ! » Dorothée, 75 ans, Perpignan Quand on est au sol, il y a une bonne technique pour se relever tout seul : allongé sur le dos, je me penche sur le côté en amenant le bras opposé. Une fois en position latérale, je lève une jambe et me lève en m’appuyant à la fois sur les coudes et les genoux, avant de me mettre à quatre pattes.

Et puis, je prends un nouvel appui sur une chaise pour me relever doucement ! « 

ATTENTION AU BRICOLAGE ! Attention à ne jamais grimper sur des sièges ou des tabourets pivotants (pour récupérer un bocal dans un placard de cuisine par exemple). N’oubliez pas de fixer les pieds de l’échelle de manière adéquate, en vous assurant qu’ils reposent sur une surface stable …

Dans les couloirs

Pas de moquette sur la moquette ! Il est préférable d’éviter de mettre des tapis ou des paillassons sur les moquettes car s’ils sont mobiles, ils ne seront pas stables ou tourneront dans les coins, risquant ainsi de trébucher.

Des ateliers pour améliorer son équilibre

Des ateliers pour améliorer son équilibre

Ces séminaires existent dans toute la France et sont gérés par des caisses de retraite. âmes

en tant que professionnels, ces rendez-vous (entre 10 et 15 séances d’1h30 chacune) proposent des exercices pour améliorer l’équilibre, travailler la coordination et adopter les bons gestes pour des groupes de 15 personnes. Trouvez un laboratoire près de chez vous en vous connectant sur www.pourbienvieillir.fr

Dans les pièces d’eau

Dans les pièces d'eau

1. Installez un tapis antidérapant

Que ce soit dans la baignoire ou devant la porte de la douche, ces tapis en caoutchouc sont indispensables pour les empêcher de glisser.

2. Attention aux sols mouillés !

Il est nécessaire de prévoir des bandes antidérapantes dans la salle de bain, sous la douche. Aussi, petite astuce lors du nettoyage d’un sol carrelé, pensez à commencer par nettoyer le fond de la pièce pour éviter de marcher sur le sol déjà humide.

3. Adapter la douche ou la baignoire

A partir du moment où vous hésitez à aller sous la douche ou dans le bain, il faut faire appel à un professionnel pour installer des marches d’accès antidérapantes. A noter que des aides financières peuvent être accordées par différents organismes (l’Agence nationale de l’habitat, www.anah.fr), caisses de retraite ou collectivités locales (renseignements sur les travaux de rénovation au 08 08 80 07 00).

Quand on tombe on se relève ?

« Quand une pièce tombe, c’est le rideau qui ne se relève pas. » « Celui qui se relève est plus fort que celui qui n’est jamais tombé ». « La chute est permise ; il est ordonné de se lever ».

.

Quels sont les signes cliniques des troubles de l’équilibre ?

Troubles de l’équilibre : définition Ces vertiges peuvent être de nature différente, avec des sensations que tout tourne autour de vous, de l’instabilité ou de l’ivresse ; se dépliant lors des mouvements de la tête ; s’accompagner de signes auditifs (acouphènes, oreilles fermées), de nausées ou de vomissements.

Quel problème neurologique peut provoquer des étourdissements ? Un tiers des vertiges a une origine centrale : traumatisme, migraine, pathologie du cerveau ou du cervelet, tumeur, sclérose en plaques, etc. Premier objectif : les identifier et orienter les patients vers le neurologue qui traitera la maladie responsable.

Quelles sont les causes de pertes d’équilibre ?

Les troubles de l’équilibre peuvent avoir de nombreuses causes… Enfin, d’autres causes peuvent être identifiées :

  • épisodes d’hypoglycémie.
  • hypertension intracrânienne (tumeur par exemple)
  • sclérose en plaques.
  • crises de migraine.
  • épilepsie.
  • Maladie de Parkinson et syndromes parkinsoniens, etc.
  • baisse de l’acuité visuelle.

Pourquoi on perd l’équilibre en vieillissant ?

Causes Troubles cérébrovasculaires : diverses pathologies, qui ont un impact sur le cerveau, peuvent provoquer des vertiges. Hypotension orthostatique : tension insuffisante, due au vieillissement du cœur, aux maladies, à la prise de certains médicaments. Faiblesse musculaire.

Qu’est-ce qui peut provoquer des pertes d’équilibre ?

Autres causes possibles : les troubles de l’équilibre et les vertiges peuvent être dus aux migraines, à l’hypotension, à la compression nerveuse, aux troubles musculaires, à la consommation d’alcool et de drogues, au mal des transports ou à certains médicaments (neuroleptiques, antidépresseurs, antiépileptiques…)

Quand je suis debout je tangue ?

Ces vertiges, qui peuvent durer de quelques secondes à quelques jours, sont souvent accompagnés de nausées et de vomissements. Pour les vertiges liés aux troubles de l’équilibre, ils disent que dès qu’ils se lèvent ils « tanguent », ils ont l’impression d’être intoxiqués, de flotter.

Pourquoi je me sens pas bien quand je suis debout ?

Ils peuvent suggérer une baisse de la tension artérielle en position debout, c’est-à-dire une hypotension orthostatique, plus fréquente chez la femme et qui survient davantage par temps chaud et en position debout statique, liée à un mauvais retour veineux du sang des parties périphériques (jambes) vers le cœur (valvules veineuses…

Quelles sont les causes de la perte d’équilibre ?

C’est pourquoi les troubles de l’équilibre sont généralement causés par : Un trouble de l’oreille interne, véritable organe de l’équilibre. Par exemple, ce trouble peut être dû à une maladie, comme la maladie de Ménière, ou à une infection.

Quelle est la principale cause de la chute chez les sujets agés ?

– une diminution de l’acuité visuelle ; – la présence d’une dépression ou d’une détérioration intellectuelle ; – manque d’activité, d’exercice et surtout de marche ; – résident en institution.

Quelles sont les principales causes de chutes après 50 ans ? Pourquoi tombe-t-on plus avec l’âge ?

  • une diminution de la sensibilité des pieds qui permet de ressentir les aspérités du sol ;
  • une diminution de l’efficacité des canaux de l’oreille interne qui signalent la position de la tête par rapport au corps lors de la flexion ou de la rotation ;

Pourquoi les personnes âgées chutes ?

Plusieurs facteurs peuvent être responsables de chutes : on peut notamment penser à un environnement inadapté à la personne, à un phénomène de dénutrition ou de dénutrition ainsi qu’à un problème de santé comme les maladies dégénératives.

Qu’est-ce qui peut provoquer des chutes ?

Les causes sont multiples : La chute de la tension artérielle (hypotension orthostatique) lors du passage de la position couchée ou assise à la position debout est due à des troubles du rythme cardiaque, des médicaments, une déshydratation ou une dénutrition, une anémie, etc.

Qu’est-ce qui provoque les chutes chez les personnes âgées ?

Raisons pouvant expliquer une chute La douleur, les troubles de la motricité ou de la coordination, la prise de médicaments, l’inactivité physique, la consommation d’alcool ou les problèmes de vision peuvent également être à l’origine des chutes.

Quelles sont les conséquences des chutes chez la personne âgée ?

Comme à tout âge, les chutes peuvent entraîner des ecchymoses, des plaies ou des contusions (« ecchymoses »), mais aussi des luxations (luxation d’une articulation) ou des fractures, notamment une fracture du col fémoral.

Quand une personne âgée tombe souvent ?

Âge : La prévalence des chutes chez les personnes âgées augmente avec l’âge. Les chutes touchent 35 % des personnes âgées de 65 à 80 ans. Ensuite, ce pourcentage augmente pour atteindre 45 % des personnes âgées de 80 à 90 ans.

Quelles sont les conséquences psychologiques de la chute ?

Perte de confiance en soi, anxiété ou encore phobie, les conséquences psychologiques des chutes ne sont pas négligeables puisqu’elles peuvent contribuer à l’apparition de l’état de stress post-traumatique (ESPT).

Quels sont les facteurs favorisant les chutes ?

Le manque d’éclairage, les tapis lâches, les câbles électriques mal placés ou un sol en désordre augmentent tous les risques de chute. Rénover votre maison en corrigeant ces facteurs et en ajoutant des surfaces de soutien telles que des barres et des rampes réduit les chutes.

Quels sont les types de chute ?

Qu’est-ce qu’une chute ? Il existe trois types de chutes : la chute lourde, la chute molle et la chute syncopale. En cas de forte chute, celle-ci se produit suite à la perte d’équilibre et est associée à un impact rapide contre le sol.

Quand une personne âgée tombe ?

Âge : La prévalence des chutes chez les personnes âgées augmente avec l’âge. Les chutes touchent 35 % des personnes âgées de 65 à 80 ans. Ensuite, ce pourcentage augmente pour atteindre 45 % des personnes âgées de 80 à 90 ans.

Comment réagir en cas de chute ? Allongez-vous sur le côté; pliez le haut de la jambe et montez sur les coudes ou les mains. Glissez-vous sur une chaise ou un autre objet solide et agenouillez-vous avec les deux mains sur la chaise. Levez votre jambe la plus forte vers l’avant tout en tenant la chaise.

Quels sont les principaux paramètres à surveiller lorsqu’une personne tombe ?

L’installation d’un éclairage suffisant, de barres d’appui, de toilettes ergonomiques, de dispositifs antidérapants, etc. Mettre en place une assistance à distance avec un détecteur de chute, qui alerte les secours même si la personne est inconsciente ou seule dans la maison.

Comment surveiller une personne âgée ?

Par exemple, la téléassistance est une solution de télésurveillance pour les personnes âgées qui respecte pleinement l’intimité et la dignité des personnes, garantissant leur sécurité. Permet aux personnes âgées de faire des appels d’urgence 24/7 si nécessaire.

Quelles sont les conséquences d’une chute ?

Plaies, érosions cutanées, hématomes multiples, rhabdomyolyse surviennent dans environ 10 % des chutes et ont des conséquences graves, entraînant une limitation de l’autonomie. Escarres, déshydratation, maladie pulmonaire, confusion.

Pourquoi une personne âgée tombe ?

Chutes chez les personnes âgées : les causes Une baisse de la vision, des difficultés à marcher et une diminution de la force musculaire sont d’autres facteurs de risque, y compris physiques. Enfin, des chutes peuvent survenir en raison d’une consommation excessive d’alcool ou de médicaments.

Pourquoi une personne âgée penché sur le côté ?

L’inclinaison vers l’avant peut être vue dans la cyphose, dans la maladie de Parkinson. en savoir plus ou des symptômes parkinsoniens associés à la démence (en particulier la démence vasculaire. En savoir plus et la démence à corps de Lewy.

Qu’est-ce que le syndrome Post-chute ?

Plus généralement, le syndrome post-chute désigne un ensemble de troubles psychologiques de l’équilibre et de la marche observés après une chute. Ce syndrome survient chez environ 15 à 20 % des patients qui ont subi une chute.

Comment traiter le syndrome post-chute ? assistance multidisciplinaire nécessaire. Un travail multidisciplinaire est nécessaire au bon déroulement de la rééducation post-syndrome de chute. L’ensemble du personnel soignant et soignant (médecin, infirmier, aide-soignant, ergothérapeute, etc.) est mobilisé.

Pourquoi les personnes âgées ne peuvent plus marcher ?

Une multitude de conditions peuvent causer des troubles de la marche chez les personnes âgées. Atteintes neurologiques et musculo-squelettiques, mais aussi cardiovasculaires (maladie artérielle périphérique, hypotension orthostatique, insuffisance cardiaque) ou respiratoires (BPCO).

Pourquoi une personne âgée n’arrive plus à marcher ?

La raison la plus probable de la longueur de foulée raccourcie (la distance de la position du talon au talon) est la faiblesse des muscles du mollet, qui sont responsables de la poussée du corps vers l’avant ; La force musculaire du mollet est considérablement réduite chez les personnes âgées.

Pourquoi les vieux traînent les pieds ?

Un trouble de la marche chez une personne âgée peut résulter des pieds, de la hanche, des genoux, du dos, une faiblesse musculaire, un trouble neurologique, une multitude de douleurs, qui ont tendance à provoquer certaines positions afin de ne pas avoir mal, sans oublier les problèmes de vision…

Quelles sont les conséquences d’une chute ?

Plaies, érosions cutanées, hématomes multiples, rhabdomyolyse surviennent dans environ 10 % des chutes et ont des conséquences graves, entraînant une limitation de l’autonomie. Escarres, déshydratation, maladie pulmonaire, confusion.

Quelles sont les conséquences psychologiques de la chute ?

Perte de confiance en soi, anxiété ou encore phobie, les conséquences psychologiques des chutes ne sont pas négligeables puisqu’elles peuvent contribuer à l’apparition de l’état de stress post-traumatique (ESPT).

Quels sont les types de chute ?

Qu’est-ce qu’une chute ? Il existe trois types de chutes : la chute lourde, la chute molle et la chute syncopale. En cas de forte chute, celle-ci se produit suite à la perte d’équilibre et est associée à un impact rapide contre le sol.

Quelle maladie peut provoquer des chutes ?

Les causes sont multiples : La chute de la tension artérielle (hypotension orthostatique) lors du passage de la position couchée ou assise à la position debout est due à des troubles du rythme cardiaque, des médicaments, une déshydratation ou une dénutrition, une anémie, etc.

Quelle maladie vous fait perdre l’équilibre ? C’est pourquoi les troubles de l’équilibre sont généralement causés par : Un trouble de l’oreille interne, véritable organe de l’équilibre. Par exemple, ce trouble peut être dû à une maladie, comme la maladie de Ménière, ou à une infection.

Pourquoi je tombe sans arrêt ?

Deux causes sont très fréquentes, quatre sont plus rares. L’hypotension orthostatique : elle est très fréquente, et est favorisée par les troubles cardiaques (arythmies notamment), les traitements, l’alimentation sans sel, l’anémie, la dénutrition, la déshydratation.

Comment soigner une perte d’équilibre ?

La pratique d’activités physiques (aquagym, tai chi) pour maintenir l’équilibre. Séances de rééducation avec le kinésithérapeute pour renforcer les membres inférieurs. Rendez-vous réguliers avec votre médecin de famille.

Pourquoi une personne tombe souvent ?

Elle est très fréquente, et est favorisée par les problèmes cardiaques (surtout les arythmies), les traitements, un régime sans sel, l’anémie, la dénutrition, la déshydratation.