Santé : les urgences de l’hôpital de Bordeaux ne prennent plus de patients après 17 heures

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

A-C. Roth, G. Le Goff, E. Jarlot, M. Marini –

Le jeudi 26 mai, les urgences de Bordeaux en Gironde ne recevront plus de patients après 20 heures. 17h, sauf urgence vitale. Ce filtrage est prévu pour un mois.

A Bordeaux (Gironde), le plus grand hôpital de Nouvelle-Aquitaine ne reçoit plus les urgences après Ces derniers sont accueillis par la protection civile. « Comme nous n’avons pas de personnel supplémentaire, nous utilisons leurs compétences », explique Philippe Revel, chef du service des urgences de l’hôpital Pellegrin.

Les sauveteurs prennent les constantes, mais ne font pas de diagnostic. Un filtrage compris par les patients. « On peut être orienté vers ce qui nous convient le mieux, au lieu d’arriver dans un service et de surcharger un service », note Hugo Luxey, un patient. Le soir et la nuit, l’hôpital demande au public d’appeler le 15. La plateforme traite habituellement 1 500 appels par jour. A proximité de l’hôpital, le centre médical SOS reçoit 10% de patients en plus chaque nuit. « On va s’adapter pour faire au mieux. Mais bien sûr la médecine de la ville n’est pas en forme non plus », observe Karl Moliexe, SOS Médecins.

Anne-Charlotte Hinet, Charles-Henri Carlier

Recevez l’essentiel de notre actualité avec notre newsletter

Sobriété énergétique : Au CHU de Montpellier, des conseillers « écologie et énergie » traquent les abus pour réduire la consommation de 10 %

En Isère, stage pour apprendre à gérer l’agression à l’hôpital

Société : manifestation de stagiaires, recrutement massif de La Poste et cueillette de champignons… L’actu vendredi 14 octobre en France

À Lire  Actualités - Troubles menstruels après la vaccination contre le Covid-19 : connaissances et conseils pour les femmes concernées

Bronchiolite : Santé publique France craint une pression sur les services pédiatriques

Epidémie de bronchiolite : « On ne peut pas ouvrir plus de lits » car « il n’y a pas assez de personnel soignant », prévient un pédiatre

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ce contenu est publié en anglais ou en français.

Sur le même sujet :
Depuis le 13 juillet, des soins dentaires permanents sont assurés par des…