Séjour à l’année en camping-car : conseils pratiques et consignes

0
12
Séjour à l'année en camping-car : conseils pratiques et consignes

C’est un grand rêve : vivre dans un camping-car toute l’année. Bonne nouvelle, c’est possible. Mais comme vous vous en doutez, il ne faut pas se précipiter. Une préparation est nécessaire, ainsi que certaines formalités. Voici tous nos conseils sur le sujet.

Pourquoi rêve-t-on de vivre dans un camping-car à l’année ? Tout d’abord, partir à plein temps, c’est être sur la route toute l’année et découvrir chaque jour un nouveau panorama. Quiconque vit toute l’année dans un camping-car suit le soleil et s’évade du quotidien. Cela vous permet aussi de vous installer dans un pays où vous dépenserez moins d’argent ou même de changer de voisin tous les jours… Mais avant de vous lancer, nous vous proposons de réfléchir ensemble à différents aspects de la question. Voici les points abordés dans cet article.

Table des matières

Quel camping-car choisir pour vivre à l’année

Quel camping-car choisir pour vivre à l’année

Une fois la maison vendue (ou louée) et les choses réglées, votre camping-car devient votre unique maison. En d’autres termes, mieux vaut ne pas se tromper de modèle. Vous avez toute liberté : neuf ou usagé, grand ou petit, cher ou pas cher… A vous de connaître vos besoins et de les adapter à vos possibilités. Cependant, nous avons quelques recommandations.

Lisez aussi notre article

Un camping-car de grand gabarit

Conseil d’achat : Comment choisir le bon camping-car

Un camping-car haut de gamme

Si vous envisagez de vivre en couple dans un VR, il est important d’avoir la possibilité de vous isoler dans le VR. Un modèle avec une chambre arrière semble souhaitable pour cela. Dans tous les cas, la présence d’un lit solide est indispensable. Un grand camping-car doit également vous permettre de vous déplacer plus librement. Ceci est particulièrement important les jours froids ou pluvieux lorsque vous ne passez pas la journée à l’extérieur.

Et pourquoi pas un poids lourd

Tout le monde ne peut pas se le permettre. Ce qui est certain, cependant, c’est qu’un camping-car plutôt de haute qualité sera plus adapté pour vivre toute l’année. Nous ne pensons pas tant à l’équipement, à la décoration ou au confort, mais à la qualité du design et de la finition. Donc, si vous avez un budget limité, notre conseil est de vous en tenir à l’occasion haut de gamme plutôt qu’au nouveau milieu de gamme.

Le premier avantage du poids lourd est sa capacité de chargement. A bord d’un camping-car qui pèse plus de 3,5 tonnes, vous emportez plus de choses et d’équipements avec vous. Autre avantage : il peut offrir plus d’espace. Sur le plan réglementaire, il existe certes des différences (en termes de vitesse, de tarif autoroutier, d’accès à des voies spécifiques, etc.). Et puis il faut le permis C (ou un permis B d’avant janvier 1975). Mais rappelez-vous que le camping-car lourd n’est pas un transporteur de marchandises : il reste moins contraint que les camions professionnels.

Les critères qui comptent

Rangements

Lisez aussi notre article

Tout ce que vous devez savoir sur les camping-cars lourds

Finitions

Lors du choix d’un camping-car pour les vacances, le rangement n’est pas la première chose qui vient à l’esprit (mais cela vaut la peine d’y penser). Mais sachez que le volume de rangement et l’organisation sont des éléments clés lorsque vous vivez à bord de votre VR. En fait, d’un point de vue pratique, ce sera même la principale différence avec la vie à la maison. Si vous vivez dans un camping-car toute l’année, vous aurez moins d’affaires, moins de vêtements, moins de livres, de jeux, d’accessoires en tout genre. Alors, de la cuisine à la chambre en passant par la salle de bain, choisissez un camping-car qui peut tout transporter, ce vous avez besoin. Sans oublier la soute, qui sera probablement pleine mais doit rester accessible…

Fiabilité

Lisez aussi notre article

Aménager soi-même un camping-car pour y vivre à l’année

Tout ce que vous devez savoir sur le chargement du camping-car

Vous pouvez faire l’expérience de charnières, poignées de porte et autres cylindres dans votre camping-car toute l’année. Vous vous appuierez sur la table, prendrez une douche, étalerez votre serviette et probablement même vous croiserez. Il est donc important que votre camping-car soit solide. Portez une attention particulière à tous les petits raccords à bord.

Voyage et météo - Des vacances en camping réussies malgré la pluie
Sur le même sujet :
– Réussir ses vacances en camping malgré la pluie Les vacances sont…

Comment s’assurer que l’on est prêt à devenir camping-cariste full-timer

Comment s’assurer que l’on est prêt à devenir camping-cariste full-timer

Lorsque vous vivez dans un camping-car, vous ne voulez pas le casser. On parle bien évidemment de soucis mécaniques qui vous obligeront à vous installer au garage… Ou encore de la panne du chauffe-eau qui est très problématique. Nous vous conseillons donc à nouveau de faire attention aux détails lors de l’inspection du véhicule. Vu sous cet angle, un camping-car d’occasion peut avoir un effet rassurant : on sait comment il survit à l’usage. Mais il aura aussi été plus testé. Une occasion récente peut être une bonne option…

Les avantages de la vie en camping-car

Les inconvénients de la vie de full-timer

Quel budget pour vivre à l’année en camping-car

Quel budget pour vivre à l’année en camping-car

Ce choix est particulièrement fait par les jeunes vanlifers qui construisent leur propre installation à bord d’un van et débutent une vie nomade de voyages et de travail au long cours. L’avantage de l’arrangement personnel est qu’il est parfaitement adapté à vos besoins. Cela coûte aussi moins cher (le temps que vous y passez n’est pas rémunéré). Mais attention : Equiper soi-même un van ou un camion prend du temps et demande un minimum de savoir-faire. Votre mise en page doit être fiable. Vous devez également faire homologuer votre camping-car en VASP s’il contient des installations techniques (gaz, installation d’une banquette arrière, etc.).

Lisez aussi notre article

Faites construire un camping-car sur mesure pour vous

Oui, être propriétaire d’un VR à temps plein n’est pas la même chose que vivre dans une maison. Voici quelques conseils pour vous assurer que vous pouvez le faire.

Notre conclusion :

Quel pays choisir pour l’installer à l’année en camping-car

Quel pays choisir pour l’installer à l’année en camping-car

Si vous vivez dans un camping-car, vous économisez de l’argent. Nous utilisons moins d’eau et d’énergie parce que les réservoirs sont de plus en plus petits et nous achetons moins de biens de consommation parce que nous avons moins d’espace de stockage pour les stocker.

Où vous installer pour vivre à l’année en camping-car

Où vous installer pour vivre à l’année en camping-car

Un endroit fixe pour des séjours longs

Changer d’étape régulièrement

De nombreuses dépenses sont liées à votre style de vie. Bien sûr, voyager augmente le budget carburant. Mais arrêtez les malentendus : vous voyagerez probablement moins que dans votre vie de tous les jours. Parce que vous évitez d’utiliser le camping-car pour de courts trajets. Sauf si vous partez, auquel cas le déménagement sera combiné en un seul voyage. Ensuite, bien sûr, tout dépend de votre rythme quotidien. Si vous décidez de rouler en moyenne 300km par jour, votre budget carburant suivra.

Lisez aussi notre article

Les formalités

Budget camping-car : coûts, frais et dépenses

L’un des aspects du budget est, bien sûr, le coût de la vie. On peut alors prendre en compte le coût du gasoil, le prix des biens de consommation en général, les taxes, etc. Selon l’endroit où vous habitez, votre budget n’est plus le même.

Comment obtenir une adresse postale et fiscale ?

soleil et coût de la vie. Ce sont les deux critères qui semblent primordiaux pour les passionnés de camping-car qui souhaitent s’installer en camping-car toute l’année. Cela explique pourquoi de nombreux propriétaires de camping-cars choisissent de vivre au Maroc une grande partie de l’année. Le Portugal a également été l’une des destinations préférées jusqu’à présent, mais les réglementations récentes obligent les propriétaires de camping-cars à rester aux aires de repos ou au camping, ce qui peut réduire le nombre de candidats.

C’est l’option qui semble la plus logique. Le camping-car est un véhicule et il est plutôt destiné à se déplacer. Vous pourrez alors choisir le même type d’étape qu’en vacances. Cependant, soyez prudent. Hors saison on peut imaginer un stationnement plus long qu’en période touristique. Autre point : dans ce cas vous serez moins « installé ». Pas question de déballer toutes vos affaires à chaque étape.

Lire aussi l’article du magazine Vanlife

10 conseils pour une scène extérieure réussie

Un campeur à l’année est-il considéré comme sans-abri? Toute personne qui décide de vivre en camping-car toute l’année doit au préalable obtenir une adresse postale et fiscale. Sans appartement ni maison, elle se retrouve sans domicile fixe. Car le camping-car ne peut pas remplacer une résidence principale.

L’adresse est donc indispensable et doit être communiquée aux différents organismes publics et privés. Un lieu de résidence vous permet non seulement de recevoir du courrier, mais également de remplir certaines obligations et d’exercer vos droits, notamment civiques (par exemple le droit de vote) et sociaux (accès aux services et à la protection sociale).

Faut-il s’inscrire dans un CCAS ?

En France il existe plusieurs solutions pour y parvenir.

Le problème de la carte grise

Le moyen le plus simple et le plus rapide est de chercher un appartement chez un proche (amis, parents, famille, voisins).

Quelle adresse fournir pour la carte grise et autres démarches administratives ?

Pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas vivre chez un particulier, l’idéal est de s’adresser à une entreprise qui offre un service de boîte aux lettres comme Courier du voyageur. Pour un prix compris entre 7,50 € et 39,90 € par mois (selon le service souhaité et la durée) vous pouvez obtenir une adresse physique, recevoir du courrier et le consulter à distance sur Internet. Les enveloppes et les lettres sont numérisées et peuvent être envoyées dans le monde entier. Le Courrier du voyageur fournit à ses clients un certificat d’adresse postale et peut même les aider à changer leur adresse sur un document d’immatriculation de véhicule.

Est-il possible de stationner son camping-car à l’année sur un terrain nu ?

Lisez aussi notre article

Que dit la loi sur l’habitat mobile ?

Déchiffrer la carte grise du camping-car

Quels impôts pour les camping-caristes à l’année

Les nomades peuvent-ils échapper à l’administration fiscale ?

« Toute personne sans domicile depuis plus d’un an doit s’inscrire auprès d’une commune », précise Brigitte Baudoz, co-fondatrice de l’entreprise. L’inscription auprès d’un centre communautaire d’action sociale (CCAS) est donc recommandée pour les personnes projetant une vie nomade de longue durée. Même les petites communautés qui n’ont pas de centre social peuvent fournir une adresse.

Quelles taxes peuvent être dues par les camping-caristes à l’année ?

« Les communes qui n’ont pas de CCAS peuvent accueillir des gens », explique Jean-Pierre, qui vit depuis quatre ans dans une camionnette. Vous pouvez obtenir les courriers importants (CPAM, retraite, banque, téléphone, etc.) en mairie. J’ai mon adresse de ma famille pour l’enregistrement et l’assurance. »

Avec le CCAS vous bénéficiez également d’une adresse postale et fiscale. « S’ils n’ont pas d’autres solutions, cela fait partie de l’aide sociale légale pour ceux qui n’ont pas de logement stable », explique Solène Hallis, conseillère en économie sociale et solidaire au CCAS de Mayenne (53). Cela permet de conserver ou d’obtenir des droits (CAF, CPAM, Pôle emploi, etc.). Mais attention, toutes les demandes ne seront pas acceptées. « Un lien avec la communauté (vivant, travaillant, médecin traitant, etc.) est absolument nécessaire. Si ce n’est pas le cas, aucun choix de résidence ne peut être fait. » Une rencontre avec un consultant est prévue une fois par an. « Les gens doivent relever leur courrier régulièrement, au moins tous les trois mois », précise le conseiller. Sinon, nous pouvons annuler car nous estimons qu’il n’y a plus de lien avec la communauté. »

Comment faire avec les assurances ?

Se contenter d’une adresse dans une commune peut compliquer certaines démarches. « S’il est relativement facile de s’inscrire auprès du CCAS à la mairie de la dernière résidence, il est très difficile d’inscrire une commune sur la carte grise », estime Pierre, Camping-cariste de l’année. La grande majorité des préfectures refusent ce type d’adresse ou, s’il est accepté, c’est l’assureur qui résilie le contrat d’assurance. »

Indispensable : prévenir son assureur que l’on vit à l’année dans le véhicule

Si une personne déménage, elle a un mois pour changer son adresse sur la carte grise d’un véhicule (maintenant appelée certificat d’immatriculation). Ce changement ne se fait plus en préfecture, mais directement en ligne sur le site de l’ANTS (Agence Nationale des Documents Sécurisés) ou chez un professionnel de l’automobile habilité. La nouvelle adresse peut être celle d’un proche qui vous héberge, d’une entreprise qui met à disposition une case postale, et moins souvent celle d’une commune ou d’un CCAS. Mais que faire si un justificatif de domicile, par exemple un passeport ou une carte d’identité, doit être fourni ? Pour ceux hébergés par un particulier, une attestation de l’hébergeur, une pièce d’identité et un justificatif de domicile de l’hébergeur sont exigés. Un justificatif de domicile peut également être présenté à la place d’un justificatif de domicile pour les personnes sans adresse permanente. Attestation obtenue auprès d’un centre municipal d’action sociale ou de tout autre organisme agréé par les préfets de département.

Le mieux est de s’adresser à un assureur spécialisé

Richard, qui vient de vendre son appartement, envisage de vivre dans un camping-car en 2021 pour « revenir à une vie plus simple, plus proche de la nature ». Pour garer son véhicule, il a trouvé un terrain dans les Yvelines en bord de Seine. « Un terrain de loisirs non constructible, sans eau ni électricité, avec peu de voisins à proximité. Le futur nomade espère y créer une nouvelle adresse postale. « Nous allons demander à La Poste si nous pouvons avoir une boîte aux lettres sur place. Chose qui ne se refuse pas même si le terrain n’est pas constructible. Il s’agit d’une obligation de service si le box est facilement accessible et se trouve sur une voie publique ou privée. « Si le pays nu a une adresse reconnue par la mairie et que la boîte aux lettres est accessible, la distribution est bien faite », précise Mélanie Jeambeau, du service communication de La Poste. Cette adresse pourra donc être utilisée pour les démarches administratives et le courrier entrant. Mais attention, même si vous êtes propriétaire d’un terrain, vous ne pouvez pas en faire ce que vous voulez. « La loi vous permet de rester au même endroit pendant trois mois avec un camping-car », explique Richard. Même sur un terrain qui nous appartient, ce n’est pas possible. Seul le maire peut approuver les séjours à l’année. Mais s’il refuse, que faire ? « Nous allons surfer avec la loi. Nous avons deux parcelles, nous pouvons donc nous relayer. Nous avons également prévu de passer les mois d’hiver dans un camping ouvert toute l’année. »

Quel fourgon pour vivre à l’année ?

Le ministère de l’Égalité territoriale et du Logement a clairement souhaité accompagner le développement de nouvelles formes d’habitat dans son projet de loi sur l’accès au logement et l’urbanisme réhabilité, publié en juin 2013. « D’autres possibilités se développent, comme la vie légère ou mobile. On estime qu’en France un million de personnes ont choisi de vivre dans une yourte, roulotte ou autre habitation amovible et mobile synonyme d’un mode de vie basé sur la sobriété et l’autonomie. Le développement récent et la diversification de ces alternatives à l’habitat traditionnel appellent aujourd’hui une révision réglementaire. La loi Alur qui en a résulté a été adoptée le 20 février 2014. Il contient des dispositions relatives aux maisons mobiles permanentes. La prise en compte de tous ces nouveaux modes de vie a modifié la Loi sur l’urbanisme. Auparavant destiné aux caravanes et aux voyageurs, la réglementation impose une déclaration préalable pour légaliser leur utilisation. Les personnes souhaitant s’installer dans leur mobil-home à terre pour plus de trois mois doivent avoir l’accord de la mairie. Ce dernier est en droit de refuser.

Vivre en camping-car toute l’année n’échappe pas aux impôts. Si la taxe d’habitation rurale mobile a été supprimée au 1er octobre 2019, les nomades devront encore composer avec l’administration fiscale. Par conséquent, comme nous l’avons souligné plus haut, les propriétaires de camping-car à l’année doivent avoir une adresse reconnue. « Un camping-car n’est pas considéré comme une résidence principale, la résidence fiscale des camping-caristes (qui habitent toute l’année dans leur véhicule et n’ont pas d’autre lieu de résidence) est la même que celle des personnes sans résidence permanente et peut être réalisée soit avec une commune ou avec une association ou un organisme agréé, précise Daniel Baldaia du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Les résidents fiscaux français sont soumis à l’impôt sur le revenu. »

Quel véhicule pour vivre dedans ?

« Il est aussi possible de s’installer chez un membre de la famille ou un ami », ajoute Daniel Baldaia. Ce que certains camping-caristes déconseillent. « Si vous y habitez, il peut y avoir des taxes supplémentaires », note Jean-Pierre. Le ministère le confirme. « Dans cette situation, étant donné que le propriétaire du VR dépose une déclaration de revenus à la même adresse que le ménage hôte, l’invité est saisi de la taxe d’habitation de l’hôte. Pour le calcul de la taxe d’habitation et des éventuels allégements fiscaux, le revenu fiscal de référence et le nombre de parts de tous les occupants des locaux sont pris en compte. Cela affecte également les frais de télévision. « Si le camping-cariste est assujetti à la taxe d’habitation et possède un téléviseur, il est redevable de la redevance de diffusion. Dans le cas contraire (ex : domiciliation auprès du CCAS) il n’est pas personnellement responsable. Il existe une taxe supplémentaire pour les nomades qui possèdent une ou plusieurs parcelles de terrain. « Si le camping-cariste est propriétaire ou bénéficiaire d’un bien immobilier bâti ou non bâti en France, il reste redevable de la taxe foncière (sauf exceptions). »

  • Lire aussi l’article du magazine Vanlife
  • Vivre en van toute l’année : tout ce qu’il faut savoir pour bien se préparer
  • Certains propriétaires de VR n’avisent pas leur assureur d’un changement de situation. Parfois par peur de ne pas être accepté. « Il ne faut pas leur dire qu’on y habite toute l’année », balance Jean-Pierre. J’en connais quelques-uns dont les contrats ont été résiliés. » Une pratique déconseillée.
  • « C’est une très mauvaise idée de ne pas le signaler », souligne Régis Marie, une compagnie d’assurance spécialisée dans les camping-cars à La Mure (Isère). Il n’y a pas d’indemnisation le jour de la réclamation. Lorsque nous souscrivons une assurance, ce n’est pas seulement pour avoir une vignette verte, mais aussi pour couvrir les dommages. Il ne s’agit pas seulement de la valeur du camping-car, mais aussi des dommages causés aux autres. Si c’est un problème pour l’assureur, vous devez chercher ailleurs. »
  • « Le contrat doit être adapté à l’usage », ajoute Régis Marie. Le contrat de base camping-car s’applique à une utilisation loisirs. Sinon, le risque est plus grand. Les conditions particulières doivent indiquer que le véhicule est utilisé comme logement principal. Et comme il n’y a plus d’assurance inventaire du ménage, il existe également une assurance responsabilité civile. « Cette clause spéciale doit figurer dans le contrat d’assurance. Comme le risque est plus grand, cela augmente automatiquement la contribution. Différents critères peuvent faire varier le prix : la valeur du véhicule, la prime, le nombre de sinistres, le type de sinistres, l’historique, la date d’obtention du permis de conduire, etc. « La situation de chacun est différente. Marine et Jacky, nomades depuis 2019, ont choisi de bien se protéger. « Nous avons embauché un courtier et un avocat. Nous payons 58 € par mois plus 30 € de protection juridique. C’est une grande assurance spéciale camping-car. Nous sommes bien sécurisés, avec responsabilité civile. Seule condition pour trouver un assureur : une adresse physique.
  • Par conséquent, pour une vie de fourgon toute l’année, mieux vaut choisir au moins un fourgon de type L3H2. La hauteur H2 permet de se tenir debout, ce qui est loin d’être une option pour vivre toute l’année !
  • Quelle est la meilleure marque de camping-car ? La marque Font Vendôme Font Vendôme, leader du marché des vans en France, ne peut pas être en reste dans ce classement. La marque a su se rendre populaire dès 1878 car elle proposait des modèles immédiatement prisés et qui figuraient parmi les best-sellers de l’époque.
  • Top 10 des utilitaires pour construire une camionnette de loisirs

Quel est le meilleur fourgon aménagé 2020 ?

1 – Citroën Jumper. Le Groupe PSA s’est toujours fait un nom auprès des passionnés de camping-car. …

Quel sont les meilleurs Camping-car pour vivre à l’année ?

2 – Fiat Ducato. …

  • 3 – Mercedes Vito. …
  • 4 – Renault Trafic. …
  • 5 – Renault championne. …
  • 6 – Transporteur Volkswagen. …
  • 7 – Volkswagen Crafter. …
  • 8 – Ford Transit.

Font Vendôme, le numéro 1 français de l’aménagement de fourgons, a revu tout l’intérieur de ses véhicules pour ce millésime. Deux modèles sont présentés dans cette vidéo : l’Evasion entrée de gamme avec le « Rando Van » et le « Rando Camp » de la gamme Stay.

Comment vivre dans un camping-car toute l’année ?

Voici les gagnants et les raisons données par le jury :

Quel budget pour vivre à l’année en Camping-car ?

Adria Twin Plus 600 SPB. Dans la catégorie van jusqu’à 45 000 €. …

Quelle est la marque de Camping-car la plus vendue ?

Globe voyageur Voyager XS. Catégorie fourgon à partir de 45 000 €. …

Challenger Graphite 260. Catégorie profil jusqu’à 60 000 €. …

Quel est le camping-car le plus vendu en France ?

Burstner Ixéo T690G. …

Quelle est la marque de camping-car la plus fiable ?

Pouls de Dethleff I 7051 DBM. …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here