Soirée d’accueil des stagiaires au CHU de Bordeaux : « Les stagiaires sont très importants, donc on leur prête attention »

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

« Je souhaite que les internes soient très bien accueillis, non seulement pour leur donner toutes les fiches, toutes les informations nécessaires à leur quotidien au CHU, mais aussi pour leur montrer qu’ils sont extrêmement importants qu’on leur prête attention. » passent », Yann Bubien, directeur général du CHU de Bordeaux, est à la base de cette soirée d’accueil des nouveaux stagiaires (à retrouver en vidéo).

Foie gras enrobé de magret de canard, mousse d’avocat, tarte aux fraises, tarte au chocolat et macarons défilent dans une ambiance chic et décontractée. Chacun réagit avec animation et joie dans la salle ornée de moulures et de dorures. Pour Estelle, Laure et Pierre, médecins urgentistes, c’est une « très bonne soirée, bien organisée, vraiment sympa ». « Un moment très convivial dans un très beau, très bel endroit », ajoute Jeanne, interne en gériatrie.

« A l’époque j’aurais aimé être accueilli comme cela »

Pour le vice-président du Syndicat des Internes de Médecine Générale d’Aquitaine et le Président de l’Association des Internes des Hôpitaux de Bordeaux, « C’est un moment d’échange entre les pouvoirs publics, l’hôpital, les affaires médicales et les représentants des internes. une occasion de se présenter à des stagiaires qui ne nous connaissent pas forcément, de nous dire ce que nous faisons pour eux, lors de soirées ou dans leur quotidien. »

Les PUPH sont aussi invitées, les internes peuvent faire leur connaissance « dans un endroit plus cosy et elle obtient ça du CHU. »

« Cette soirée souligne le plaisir que nous avons à accueillir des étudiants au CHU dans un cadre insolite. Nous espérons que cela apaisera les tensions et établira un dialogue », a déclaré Pierre Dubus, doyen de la faculté de médecine de Bordeaux.

À Lire  Chaleur : Quelques conseils pour que les humains et les animaux résistent à la chaleur

« Il faut remercier le CHU, à l’heure où les budgets sont tendus, c’est un petit effort. J’aurais adoré être ainsi accueilli », conclut-il.

Voir l’article :
Le professeur Philippe Revel, chef du service des urgences pour adultes de…