Somfy, quel était le lien entre les ambitions du groupe français ? © Somfy

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Stores, rideaux, volets, portes, portes et fenêtres automatiques, systèmes de sécurité intelligents, thermostats et éclairages intégrés… Grâce à la richesse de l’offre et à la longue stratégie d’acquisition et de distribution, le groupe français ne cesse de se développer. Aujourd’hui, Somfy semble vouloir conquérir de nouveaux marchés.

Somfy, ou la success-story d’un industriel français

Fondée en 1969, Somfy a commencé son histoire en Haute-Savoie, où se trouve toujours son siège social. Plus de cinquante ans plus tard, le constructeur français est reconnu comme l’un des leaders mondiaux de la domotique et des systèmes domotiques. Le groupe français est présent dans 58 pays, compte 117 agences et compte environ 6 500 salariés.

Depuis sa création, Somfy s’est imposé comme un spécialiste de l’automobile avec l’introduction du volet roulant en 1969, une innovation unique pour son époque. Et c’est un marché encore dominé par l’industrie. Pour être pertinent, Somfy doit cependant étendre et développer ses services, et la maison connectée est clairement visible.

Somfy se qualifie de « pionnier de l’électroménager » et pour cause : ses travaux sur les technologies connectées ont commencé dans les années 2000, notamment avec le lancement de la box domestique TaHoma en 2010. Cette longue histoire a donné à Somfy quelque chose d’indéniablement intéressant et passionnant. . pour les utilisateurs. L’organisation a su s’adapter aux nombreuses évolutions des secteurs connectés, notamment ces dernières années avec la démocratisation des objets connectés. En 2019, Somfy s’est fixé une mission claire à l’horizon 2030, être « un partenaire fiable pour gérer l’ouverture et la fermeture des maisons et des immeubles ».

Malgré la domination des géants du web sur le marché de la domotique (Google, Amazon, Apple), Somfy parvient néanmoins à se différencier de ses concurrents en assurant la compatibilité de ses produits avec et ceux proposés par les grands acteurs. . La bonne stratégie pour rester dans la course.

La résilience de Somfy s’explique de différentes manières : la longue histoire du groupe, l’histoire de la marque française, sa technologie, son réseau d’experts et ses services, mais aussi, la qualité de ses produits. et la domotique. environnement, facile à apprendre et riche. Il semble que Somfy soit confiant quant à son avenir sur le marché européen, ce qui pourrait lui conférer une position plus élevée que le marché nord-américain. Jean-Guillaume Despature, président du conseil d’administration de Somfy, estime dans un entretien au Challenge qu’en Europe, les GAFA sont « actuellement plus dangereux en termes de captation de valeur qu’à travers leurs produits ».

À Lire  Bientôt un nouvel espace de 1 200 m² dédié à la collaboration près de la gare d'Angers

Somfy travaille également avec les GAFA sur la norme de connectivité via la Connectivity Standards Alliance (CSA) – également connue sous le nom de ZigBee Alliance.

Ceci pourrez vous intéresser :
Faire du vélo ou du scooter électrique la nuit peut être particulièrement…

Domotique : Somfy part-il à la conquête de nouveaux marchés ?

Même face à la crise sanitaire et économique du Covid-19 et aux problèmes liés à la pénurie d’équipements électroniques, Somfy continue d’afficher des chiffres impressionnants, en France comme à l’étranger, confirmant son intelligence sociétale sur le terrain.

Fort de ses chiffres et d’une stratégie d’acquisitions fructueuse, le constructeur français continue de développer son activité et de renforcer sa présence dans le secteur de l’électroménager. Aujourd’hui, il semble davantage focalisé sur la Chine, un marché plein de promesses.

La tentative de Somfy de s’implanter sur ce marché remonte à 2010, lorsque le groupe a racheté 70% du capital du concurrent chinois Dooya. En 2018, dans son rapport annuel, Somfy a précisé sa stratégie, déclarant vouloir « renforcer et renforcer la base de sa marque principale Somfy, tout en maintenant la position de Dooya et ainsi maintenir la valeur des actions de l’entreprise ».

La stratégie que Jean-Guillaume Despature a réitérée dans le challenge de mai 2022, confirmant que les ambitions de Somfy pour la Chine sont réelles.

Il s’est donc expliqué à propos de Dooya : « Nous les avons tenus à distance dans une joint-venture, alors que nous avons gardé les fondateurs et la direction en Chine. La sagesse est que nous préférons avoir nos ennemis chez nous, plutôt que contre nous. », alors que nous partons qu’ils aient de la place pour faire de l’exercice. »

Par conséquent, Somfy a passé 12 ans à travailler pour s’établir sur le marché chinois, et la façon dont il a utilisé la stratégie de concurrence dans la concurrence a montré une bonne vision – une vision qui peut produire de bons résultats à l’avenir.