SOS mon bébé ne supporte pas la tête mouillée pendant le shampoing !

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

A chaque shampoing, l’histoire se répète. « Ma fille ne supporte pas d’avoir la tête mouillée, elle pense que l’eau va rentrer dans ses oreilles et ne va pas sortir. Je peux lui expliquer que non. Ça ne l’aide pas, elle panique. » témoigne Aurélie, maman de Charlotte, 4 ans. Pour Lina, 5 ans, il n’y a pas de crainte que l’eau rentre dans le corps, mais « qu’elle soit dans les yeux ». La petite Thaïs, 20 mois, adore patauger dans le bain, mais dès qu’elle a l’eau qui coule sur sa tête et son visage, la cuisine commence.

La peur de l’eau des enfants

Pour ces parents qui témoignent, laver les cheveux d’un enfant qui panique au contact de l’eau est un véritable calvaire. Heureusement, cette condition n’est pas anormale. C’est temporaire. « C’est une peur classique de l’enfance, qui n’est en rien une pathologie (sauf cas très particuliers). Les enfants avant 6-8 ans n’ont pas la perception et la connaissance de la continuité du corps et de l’enveloppe fermée. eux, une ouverture = un trou et donc une entrée d’eau. C’est très inquiétant pour eux. Certains pensent même que la peau ne fait pas barrière entre l’extérieur et l’intérieur », explique le Dr Anne Vachez-Gatecel, clinicienne psychologue et psychomotricienne.

Pour vaincre cette peur, l’expert recommande de laisser d’abord l’enfant jouer avec l’eau : le laisser taper, verser, couler sur le corps… les flaques C’est ainsi qu’il perçoit l’environnement aquatique, se détend et se calme. expériences. Il vous recommande également de préférer une baignoire pour laver vos bouts de chou afin que l’eau ne tombe pas directement sur eux et leur fasse peur. Attention toutefois à ne pas vider la baignoire tant que bébé y est encore. À cet âge, un bambin ne comprend pas comment une si grande quantité d’eau peut disparaître par un petit trou. » Dans sa tête, il peut agir comme un aspirateur. t. Et très vite il peut avoir peur d’être aspiré. Il est difficile pour un enfant de moins de 3 ans de comprendre qu’il ne repartira pas avec l’eau du bain. Sortez-le avant de retirer le capuchon », recommande le Dr Vachez-Gatecel.

S’il n’y a pas de baignoire, utilisez un lavabo ou au moins une pomme de douche reliée à un tuyau. Elle sera à portée de main et maniable pour l’enfant, contrairement à la verrière de douche trop imposante.

Dans le même temps, le psychologue-psychomotrich prévient qu’il est nécessaire de rassurer l’enfant. S’il est assez âgé pour s’exprimer, il est utile de lui demander de quoi il a peur et de lui expliquer que ce n’est pas grave (même si vous l’avez déjà fait un nombre incalculable de fois). Tout cela est important pour lui donner confiance et lui rappeler de ne pas mettre d’eau dans son corps.

Lentilles tactiles : oui, douche, nettoyage... nos 5 conseils pour éviter les infections
Ceci pourrez vous intéresser :
l’essentiel Des lentilles de contact mal utilisées peuvent provoquer des allergies et…

Montrer l’exemple : l’eau sur la tête, ce n’est pas si terrible !

Montrer l'exemple : l'eau sur la tête, ce n'est pas si terrible !

Imitez vos parents, les enfants adorent ça ! Il est donc possible de se doucher ensemble et de montrer qu’incliner la tête vers le shampoing n’est pas si difficile et éviter de se mettre de l’eau sur le visage. « L’enfant comprend par l’imitation, plus que par l’échange verbal. Donc ça peut être un bon moyen de lui montrer que tout va bien pour papa/maman et qu’il n’y a pas de raison que ça ne le soit pas. Il n’en est pas de même pour lui. « 

Selon son âge, il peut être judicieux que votre enfant lui propose de se laver les cheveux. C’est à lui de faire couler de l’eau sur sa tête pour faire un shampoing et se rincer les cheveux. En lui permettant de participer à ces étapes, le coiffeur en short peut se rendre compte que le moment du shampoing est totalement inoffensif. Alors oui, il faudra sans doute y retourner, mais si loulou.te peut aider, pourquoi s’en priver !

Ces objets qui peuvent aider l’enfant à surmonter sa crainte de l’eau

Ces objets qui peuvent aider l'enfant à surmonter sa crainte de l'eau

Nous n’y pensons pas toujours, mais des outils facilement disponibles peuvent donner un grand coup de pouce aux parents. Comme une poupée qu’un enfant peut laver. « Cela permet au tout-petit de voir l’eau glisser et de ne pas rentrer dans sa poupée, à laquelle il peut s’identifier », affirme le Dr. Anne Vachez-Gatecel. Certains livres pour enfants traitent de la peur de l’eau, comme celui-ci mettant en scène un enfant baignant le personnage principal, un petit lapin :

« Les livres sont toujours un support utile. L’enfant peut se tourner vers eux quand il le souhaite. Cela devrait lui être possible à tout moment, pas seulement au moment du bain ou de la douche », prévient le psychologue psychomotrinja. Elle ajoute que dans la baignoire, les petits jetons de bain et les tampons à eau sont aussi un bon moyen de faire basculer la tête de l’enfant en arrière pendant le shampoing sans que cela soit inconfortable ou dangereux. « L’enfant se rend alors compte que quand l’eau coule, elle remonte et qu’il peut être calme. »

Bouchons d’oreilles et visière de bain : de bonnes idées contre la peur de l’eau ?

Bouchons d'oreilles et visière de bain : de bonnes idées contre la peur de l'eau ?

Il existe des visières qui permettent à l’eau de s’écouler des yeux. Certains ont même des écouteurs intégrés. Des bouchons d’oreilles pour enfants compatibles avec l’eau sont également disponibles sur le marché. Des solutions idéales ? Pas si vite! S’ils peuvent vraiment être utiles, leur usage doit rester occasionnel. « Les bouchons d’oreille peuvent couper l’enfant du monde sonore et empêcher les interactions. Lors de la mise en place de l’environnement, il faut toujours s’assurer que le réglage n’interfère avec rien d’autre. L’enfant peut paniquer le jour où il se retrouve sans chapeau ni bain Il faut essayer d’organiser au maximum les choses, afin de permettre au petit d’expérimenter et de comprendre que l’eau sur sa peau ou sa tête n’est pas dangereuse », prévient notre expert.

L’eau, ça s’évapore

L'eau, ça s'évapore

Enseigner le circuit d’eau avec une petite expérience peut être tentant. Cependant, il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs. Inutile de mettre quelques gouttes d’eau dans une tasse et de la mettre au soleil et d’expliquer à l’enfant que ça va disparaître petit à petit, comme des petites gouttes d’eau qui osent rentrer dans ses oreilles ! « Entre 3 et 5 ans, la notion de temporalité est floue. Cet exercice est trop compliqué pour eux. »

Un shampoing qui sent bon, un petit personnage sur le flacon, des jouets, une cape de bain à capuche… D’autres pistes à explorer pour aider votre enfant à prendre confiance. Patience, l’amour de l’eau à l’envers finira par arriver !

Quelle est la composition d’un shampoing ?

Le shampoing est composé de 15 à 30% de tensioactifs, d’eau et d’additifs, qui peuvent être de transformation et d’adoucissement ou de conservation et de présentation. Les shampooings ne doivent pas contenir trop de tensioactifs.

Quels sont les ingrédients du shampoing ? Leur composition de base repose sur un mélange bien pensé par ordre d’importance :

  • surtout l’eau;
  • détergents, généralement synthétiques;
  • après-shampooings qui donnent douceur et brillance aux cheveux;
  • colorants synthétiques et parfums en général;
  • conservateurs.

Comment analyser la composition d’un shampoing ?

L’idéal est de se référer à la liste INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients), la liste officielle des ingrédients cosmétiques. Il doit être indiqué, parfois très petit, sur l’étiquette de votre shampoing. Commencez à tester vos cosmétiques à la maison.

Comment faire un shampoing ?

Recette du shampoing maison Pour un flacon de 250 ml, prendre 200 ml d’une base lavante neutre, ajouter 15 à 20 gouttes d’huile essentielle (par exemple, arbre à thé ou bois de rose). Ajoutez ensuite 10 ml d’huile végétale pour hydrater et nourrir les cheveux.

Pourquoi mes cheveux sont raides ?

Une tige de cheveux droite avec des longueurs ondulées est droite. Cela signifie que les cheveux sont un problème si les cheveux ne sont pas bien hydratés.

Pourquoi les cheveux raides deviennent-ils bouclés ? Cela signifie que les cheveux sont un problème si les cheveux ne sont pas bien hydratés. « Il est toujours bon d’avoir des cheveux hydratés car cela les rend plus faciles à coiffer et à coiffer », déclare Gui Cassolari.

Pourquoi mes cheveux ont changé de texture ?

Ces changements peuvent être liés à la génétique, mais aussi à l’alimentation, au mode de vie, au stress, aux maladies possibles et aux méthodes de soins capillaires. Les hormones jouent également un rôle très important.

Pourquoi mes cheveux sont devenus lisses ?

Les personnes aux cheveux bouclés ont des follicules asymétriques, tandis que les personnes aux cheveux raides ont des follicules symétriques. Les cheveux ont une forme plus ou moins ovale qui s’enroule sur lui-même, ou rond qui s’enroule facilement autour du visage.

Comment bien rincer un shampoing solide ?

C’est une recette très simple et rapide à préparer à la maison dans la salle de bain. Il suffit de mélanger deux cuillères à soupe de vinaigre dans un litre d’eau. Lorsque vous avez terminé d’appliquer la barre de shampoing et de la rincer, fermez l’eau et utilisez une bouteille d’eau de rinçage.

Pourquoi mes cheveux collent-ils au shampoing solide ? Un effet collant peut se produire pendant cette période. C’est le signe que le cuir chevelu se débarrasse de tout ce qui s’est accumulé avec d’autres shampoings, comme par exemple : les silicones, qui donnent un effet gainant aux cheveux, mais finissent par les étouffer.

Comment bien rincer son Après-shampoing ?

Il est possible de ne pas rincer l’après-shampooing, mais seulement s’il s’agit d’un après-shampooing sans rinçage. Sinon, il est recommandé de rincer le traitement à l’eau tiède. Terminez avec un peu d’eau froide pour sceller les écailles et obtenir plus de brillance.

À Lire  Covid-19 : Le Conseil scientifique va se retirer après deux ans et demi de fonctionnement