Sur le World Explorer, le nouveau paquebot Rivages du Monde

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Le voyagiste français Rivages du Monde a enfin pu débuter ses croisières à bord de son tout nouveau navire maritime, World Explorer, qu’il affrète 200 jours par an auprès du groupe portugais Mystic dans le cadre d’un contrat de cinq ans. Initialement, ce bateau devait faire son entrée sur le marché francophone en 2021, mais la crise sanitaire a repoussé d’un an le lancement de Rivages du Monde. Il a finalement entamé sa première saison en mars dernier avec une croisière vers Madère et l’archipel des Açores, avant de se repositionner en Europe du Nord pour passer l’été entre la Norvège, l’Ecosse, l’Islande et le Groenland. . Ainsi, la jupe World Explorer a traversé les côtes françaises en mai. L’occasion pour More a Marine d’embarquer quelques jours à bord pour vous faire découvrir ce nouvel appareil.

A Rivages du Monde succède le World Explorer Astoria, vénérable navire de 160 mètres de long, 21 de large, 15 600 GT et 277 cabines. L’ancien cargo suédois Stockholm, construit en 1948 et reconstruit en navire de mer au début des années 1990, a été affrété entre 2016 et 2019 par le voyagiste français, qui a pu développer avec lui son offre de voyages maritimes en plus de son activité historique. .et croisières fluviales. Mais l’ancien Astoria touchait à sa fin et Rivages du Monde, qui l’aurait dirigé jusqu’en 2020 n’eût été la pandémie, voulait déménager en exclusivité. D’où l’arrivée de World Explorer.

Ce nouveau navire, qui a navigué quelques mois seulement avant la crise sanitaire, a été livré en juillet 2019 par le chantier WestSea de Viano do Castelo au Portugal. Il est le premier d’une série de sept navires d’expédition commandés par le groupe Mystic, qui les opère au profit des filiales Nicko Cruises et Atlas Ocean Voyages ou en charter pour des opérateurs extérieurs.

Long de 126 mètres pour un jet de 19 mètres, une hauteur de 28,5 mètres au-dessus de la ligne de flottaison et un tirant d’eau de 4,7 mètres, World Explorer affiche une jauge de 9923 GT et peut accueillir jusqu’à 200 passagers, servis par 111 membres d’équipage. D’une capacité réduite de Rivages du Monde à un maximum de 180 clients, des cabines sont réservées à l’équipe de bord du voyagiste et à ses intervenants (ce qui porte l’équipage et le personnel RDM à un total de 125 personnes). Parce que le TO français ne se contente pas d’affréter des navires, il y distribue son produit qui se caractérise par la présence lors de chaque voyage d’une dizaine de ses salariés, du directeur de croisière au bureau d’excursions, en passant par le personnel accompagnant les passagers en excursion et, à bord, donnez-leur des informations et assurez-vous qu’ils ne manquent de rien. Une équipe dynamique et souriante que les clients apprécient grandement. A cela s’ajoutent des artistes, parmi lesquels par exemple des musiciens et chanteurs exceptionnels, dont des chanteurs d’opéra, qui se produisent lors de concerts, mais aussi des scientifiques, des historiens, des écrivains et d’autres personnalités de renom qui donnent des conférences quotidiennes lors de croisières thématiques ou de voyages d’expédition. Il peut aussi y avoir des chefs qui marquent de leur empreinte la carte lors des croisières gastronomiques. La direction de Rivages du Monde est également très consciente de la qualité et de la diversité des menus proposés à bord, où l’on mange particulièrement bien. Une autre exigence est que le personnel hôtelier du navire soit francophone, d’où la présence de nombreux Tunisiens et Mauriciens dans l’équipage. L’opérateur ne se contente donc pas de choisir les itinéraires de croisière qu’il propose. Elle distribue un concept sur-mesure, à bord du World Explorer et à terre lors des excursions, à proposer à ses clients français et belges.C’est notamment un produit de très grande qualité, tout en conservant l’ambiance conviviale qui a fait son succès et contrastée. .à l’ambiance souvent bondée des autres croisières du segment luxe.

Mais explorons maintenant ce navire avec, pour commencer, les cabines. Ils sont au nombre de 98, principalement répartis sur les ponts 5 et 6, c’est-à-dire entre les ponts 4 qui accueillent l’essentiel des espaces publics intérieurs et les ponts supérieurs (7 et 8). World Explorer propose une demi-douzaine de catégories de cottages et de suites, dont la surface intérieure, c’est-à-dire hors balcon ou terrasse, varie de 17 à 34 m². La catégorie la plus nombreuse est le balcon Deluxe de 20 m² qui se prolonge vers un grand balcon de 5 m² avec des fauteuils confortables pour profiter de la mer. L’intérieur comprend un lit double face à un grand écran plat sur lequel vous pourrez accéder aux chaînes de télévision, à une sélection de films en libre accès. , des caméras qui permettent de voir en permanence ce qui se passe autour du navire, mais aussi divers services, dont le journal quotidien qui reprend toutes les activités du matin au soir et diverses informations pratiques, dont la météo. Sauf demande expresse, ce document n’est plus imprimé et laissé en cabine tous les jours, comme c’était le cas auparavant. Ceci afin de limiter la consommation de papier et d’encre. Une mesure économique et environnementale. De même, les bouteilles d’eau jetables sont désormais interdites, des récipients en verre avec de l’eau stagnante et pétillante sont remplis quotidiennement par le personnel de nettoyage de la cabine, qui recharge également gratuitement du thé et du café (machine à capsules) dans le coin salon. Il en va de même pour les produits L’Occitane pour la belle salle de bain ou douche. Ces cabines au design très réussi sont aussi pratiques que confortables.

À Lire  L'un des plus grands paquebots de croisière au monde est bloqué au port... en l'absence d'acheteur