Tabac, drogue, santé mentale… quand un escape game sensibilise…

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Ce jeudi 5 janvier 2023, un escape game était organisé à l’Université du Mans (Sarthe) pour sensibiliser et informer les étudiants sur les risques sanitaires.

Campagne de sensibilisation à la santé. La CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) de la Sarthe et l’Université du Mans ont organisé un escape game sur le campus ce jeudi 5 janvier 2023. La campagne visait à promouvoir la prévention santé et à informer les étudiants sur le fonctionnement de l’assurance maladie.

Des messages de prévention après chaque énigme

« Bienvenue dans la chambre d’Amélie. Elle a passé sa soirée à trop s’amuser. Léo de la Cellule Prévention de la CPAM accueille Winnie et Maël, étudiants de l’Université du Mans, dans la seconde salle de l’escape game. Une vidéo d’Amélie commence à témoigner des excès de la veille : la mission du tandem est de remonter le moral d’Amélie en résolvant des énigmes. Le tout en 15 minutes, le compte à rebours défilant sur un écran nous le rappelle.

Ils se dirigent vers une table avec une petite boîte en bois avec un cadenas et un puzzle au-dessus de leurs têtes à résoudre. « Nous perdons beaucoup de temps ici, allons-y ? » suggère Maël. Winnie essaie un dernier code et la boîte s’ouvre. A l’intérieur un buzzer sur lequel ils appuient et le numéro du Service Info Tabac (39 89). Un enregistrement vocal est alors déclenché par un tabacologue qui renseigne sur les dangers du tabagisme. Le message se termine : « Démarrer est plus facile que s’arrêter ». « Bien dit ! » dit Maël.

D’autres sessions organisées en Sarthe

Une journée similaire a été offerte à 120 jeunes le 5 décembre dans une école professionnelle et la Mission locale La Ferté-Bernard. D’autres escape games pour les jeunes seront organisés jusqu’en mars, date à laquelle l’outil sera envoyé en Vendée. Auparavant, chaque service CPAM peut disposer de son propre équipement.

Le duo retourne à une autre table où ils doivent reconstituer un puzzle. « Il faut chercher partout, il y a des indices », leur dit-on. Pour chaque énigme résolue, ils reçoivent un cœur pour remonter le moral d’Amélie.

Dangers de la cigarette, effets de diverses drogues, sensibilisation à la contraception et aux IST (infections sexuellement transmissibles)… les cinq énigmes à résoudre vous permettront d’en savoir plus sur les risques sanitaires.

Vient le moment de la dernière énigme et du dernier buzzer : il vous restait 1 minute 33.

Voir l’article :
Avec près de 900 000 unités vendues en 2021, la trottinette électrique…

« Une manière interactive d’apprendre des choses utiles »

« La cigarette, on avait des informations là-dessus, mais ça reste surprenant », a glissé Maël au moment du bilan. Maël et Winnie sont étudiants en droit et LEA (langue étrangère appliquée) et également étudiants relais santé.

« Nous sommes des médiateurs entre les étudiants et le centre de santé universitaire. Nous conseillerons aux autres de venir car c’est un moyen interactif d’apprendre des choses utiles », explique l’élève de CP. « Il y a aussi des trucs [note : des conseils] sur l’assurance maladie », ajoute Winnie.

D’autre part, en raison du « stress » du temps, il n’a pas toujours été possible d’écouter pleinement les messages de prévention enregistrés par les spécialistes.

« On veut aider les jeunes à devenir acteurs de leur santé »

En plus de l’escape game, différents stands ont été installés au rez-de-chaussée. A l’âge de la majorité, les jeunes ne sont plus liés à leurs parents et deviennent des assurés indépendants.

D’où la nécessité de les informer sur le compte Ameli, le carnet de santé numérique ou encore la complémentaire santé.

La CPAM et l’université sont engagées dans un partenariat pour favoriser l’accès aux soins de santé des étudiants. Nous vous accueillons pour vous donner toutes les informations sur votre situation et les démarches.

« Ça devrait marcher. Nous voulons aider les jeunes à devenir acteurs de leur santé », soutient Hélène Templier. Au programme santé mentale, santé sexuelle, hygiène bucco-dentaire (UC-Irsa), prévention alcool (CSAPA Montjoie et Molière), échanges avec les membres du Centre Universitaire de Santé Médico-Psychosocial…. « C’est aussi une manière d’identifier les structures vers lesquelles les étudiants peuvent se tourner. »

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Actu Le Mans dans la rubrique « Mon Actu ». En un clic après l’inscription, vous pouvez trouver toutes les dernières nouvelles de vos villes et marques préférées.

Qui fréquente les escape game ?

A partir de quel âge un escape game ? Cependant, il est important de noter que les enfants doivent avoir au moins 9 ans et surtout être accompagnés d’un adulte pour participer à l’un de nos jeux d’évasion grandeur nature.

À Lire  Variole du singe : ouverture d'un grand centre à Paris, étudiants rassemblés... le gouvernement veut accélérer la vaccination

A quoi sert un escape game ? Un escape game est un puzzle qui se vit en équipe. Les joueurs évoluent généralement dans un lieu fermé et thématisé. Vous devez résoudre une série d’énigmes dans un certain temps afin de réussir à vous échapper ou à terminer une mission.

Est-ce rentable d’ouvrir un escape game ?

Une rentabilité exceptionnelle 350 000 € de chiffre d’affaires moyen après 2 ans pour 3 salles de jeux ! Et cela avec un investissement initial de 150 000 € et un apport personnel de seulement 20 000 €. La marque d’escape game Get Out offre ainsi une excellente rentabilité, notamment pour ce secteur très en vogue.

Comment démarrer un escape game ? La recette d’un escape game En général, le jeu commence par fouiller la pièce. Ensuite, nous assemblons des objets, décodons des codes et résolvons des énigmes. La compilation des informations et des éléments récupérés lors des énigmes permettra de résoudre l’énigme finale pour s’évader.

Quelle surface pour un escape game ? Trouver une salle adaptée pour un Escape Game Si certaines enseignes permettent d’installer son activité avec une salle aussi petite que 140m² (pour deux salles), la plupart demandent des surfaces d’au moins 240m² et en moyenne 300 voire 400m².

Pourquoi participer à un escape game ?

L’escape game permet donc de relever de nouveaux défis et de s’amuser à réfléchir. Cette activité originale est idéale pour fêter un événement dans la bonne humeur et la convivialité : anniversaire, EVG, EVJG, team building et il y en a pour tous les goûts !

Qui visite les jeux d’évasion ? Les 25-40 ans, cœur de cible des escape games, ont enfin réussi à toucher un large public. « La tranche d’âge 25-40 ans est la principale cible, explique Maxime Biewers, co-fondateur de The Game. « Les groupes les plus courants, comme on le résume, sont ceux des « jeunes leaders dynamiques ».

Comment présenter un escape game ? Il faut bien choisir son accroche pour avoir envie de vivre l’aventure proposée et créer une ambiance (éléments de décor, fond musical, etc.) pour que les joueurs se sentent les personnages de l’aventure qu’ils vivent. L’escape game se joue toujours en équipe.

Quelles énigmes pour un escape game ?

Idées pour une salle d’évasion à domicile

  • Utilisez des puzzles 2D, 3D, Tangram et révélez le code ou la phrase de passe après l’assemblage.
  • Objets cachés dans une image ou une peinture.
  • Trouver le titre d’une chanson populaire. …
  • Retrouvez une cassette audio/vidéo et des piles pour écouter ou dévoiler un indice ou une énigme.

Comment faire un bon puzzle ? un début : très important, il démarre le jeu, place dans l’ambiance, un univers ou un imaginaire. Il guide et motive. Il peut également placer des paris. Première énigme facile, message avec des lettres de journaux scotchées dessus, vidéo envoyée par mail, autant de choses qui vont challenger la journée.

Comment démarrer un escape game ? La recette d’un escape game En général, le jeu commence par fouiller la pièce. Ensuite, nous assemblons des objets, décodons des codes et résolvons des énigmes. La compilation des informations et des éléments récupérés lors des énigmes permettra de résoudre l’énigme finale pour s’évader.

Comment Faut-il s’habiller pour un escape game ?

Comment doit-on s’habiller ? Il n’y a pas de code vestimentaire spécifique pour jouer à un escape game, cependant nous vous conseillons de vous habiller confortablement (plus pratique pour fouiller la salle) et d’éviter le blanc (certaines salles sont un peu en désordre et poussiéreuses).

Comment fonctionne un escape game ? La définition et le principe sont simples : s’évader d’une pièce où l’on se retrouve enfermé en moins de 60 minutes. En équipes de 3 à 5 joueurs, il s’agit alors de coopérer, en usant de logique, de facultés d’observation et de conjugaison, pour s’en sortir le plus rapidement possible.

Un escape game fait-il peur ? Cependant, vous devez savoir que le fait de savoir que vous êtes « enfermé » dans une pièce est un sentiment anxiogène pour certaines personnes. En effet, les personnes claustrophobes peuvent avoir une mauvaise expérience d’escape game.

Est-ce qu’un escape game fait peur ?

Cependant, vous devez savoir que le fait de savoir que vous êtes « enfermé » dans une pièce est un sentiment anxiogène pour certaines personnes. En effet, les personnes claustrophobes peuvent avoir une mauvaise expérience d’escape game. Dans la plupart des cas, cependant, cela est le plus souvent dû à un manque d’information ou de préparation.

Qui visite les jeux d’évasion ? Les 25-40 ans, cœur de cible des escape games, ont enfin réussi à toucher un large public. « La tranche d’âge 25-40 ans est la principale cible, explique Maxime Biewers, co-fondateur de The Game. « Les groupes les plus courants, comme on le résume, sont ceux des « jeunes leaders dynamiques ».