TAEG : définition et coûts pris en compte

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

[APR] Le taux annuel effectif global vous permet d’établir le coût total du financement de votre prêt immobilier. Comment le calculer et le télécharger ?

Qu’est-ce que le TAEG ?

Le TAEG, c’est-à-dire le taux annuel effectif global, est exprimé en pourcentage. Il prend en compte tous les frais engendrés par le crédit immobilier, notamment les frais de dossier et le coût de l’assurance emprunteur. Il est donc très utile pour comparer efficacement les offres de crédit immobilier. Le TAEG ne peut excéder le taux d’intérêt applicable fixé trimestriellement par la Banque de France. Ce taux d’attrition protège les emprunteurs contre des taux de crédit excessifs et correspond au taux légal maximum auquel un établissement de crédit peut prétendre en France. Le TAEG doit figurer dans les publicités, les offres de crédit et les contrats de prêt proposés par les banques et les organismes de crédit (banque, courtier, etc.). A noter que vos frais de notaire ne sont pas inclus dans le calcul de votre TAEG. A noter également que les intérêts intercalaires ne sont pas pris en compte dans le calcul du TAEG, si vous contractez votre prêt immobilier pour financer l’achat d’un logement neuf (VEFA), ce qui implique un déblocage de fonds pour les étapes

Lire aussi :
Un espace dédié aux créateurs ou repreneurs d’entreprise, pour ceux qui veulent…

À quoi sert le TAEG ?

Si vous avez un projet d’achat immobilier, le TAEG doit faire partie de votre vocabulaire. Il sert à désigner votre choix entre différents établissements de prêt. C’est l’un des chiffres qu’il faut regarder attentivement pour comparer les offres de prêt entre elles, car il permet de se rendre compte de tous les frais liés à l’obtention de son crédit immobilier. Depuis l’introduction de la loi Lagarde en 2010, l’emprunteur a le droit de choisir librement son assurance-crédit. L’Amendement Bourquin de 2018 permet de résilier chaque année l’assurance emprunteur. L’assurance emprunteur qui peut représenter jusqu’au tiers du coût global d’un prêt, et dont le coût peut parfois dépasser le montant des intérêts.

Qu’est-ce qui est compris dans le TAEG ?

Le TAEG comprend donc tous les frais de votre crédit immobilier :

Il est important de noter que votre banque fait une évaluation de votre situation avant de vous accorder votre crédit. Ainsi, le TAEG déterminé lors de cette première évaluation ne correspond pas forcément au TAEG final. Votre tarif final n’est pas fixé tant que les coûts de garantie et d’assurance ne sont pas connus.

Est-ce que le TAEG prend en compte l’assurance ?

La réponse est oui : le taux annuel effectif global tient compte de l’assurance emprunteur souscrite pour garantir le remboursement du crédit immobilier. La prise en compte de l’assurance emprunteur est également l’un des principaux avantages du TAEG, qui peut peser jusqu’à plus d’un tiers du prix total du crédit immobilier.

Quels frais n’entrent pas dans le TAEG ?

Plusieurs frais ne sont pas inclus dans le calcul de votre TAEG. Parmi ces frais non pris en compte :

La base de calcul du TAEG est le capital que vous demandez, plus :

Le calcul appliqué pour déterminer votre taux TAEG est relativement complexe et vous devriez faire la simulation avec une calculatrice en ligne. Vous pouvez aussi faire appel à un courtier immobilier pour faire votre calcul et vous aider à trouver l’hypothèque la plus avantageuse.

À Lire  Comprendre et vérifier les frais de notaire

Quelle est la différence entre le TEG et le TAEG ?

La principale différence entre TEG et APR est chronologique, à partir de 2016 APR (taux effectif global) a remplacé TEG (taux effectif global). Les deux sont pris en compte dans l’évaluation du coût total de votre prêt immobilier, mais il existe une différence dans leur mode de calcul. Contrairement au TAEG, l’assurance décès pour cause d’invalidité, l’assurance chômage et les normes européennes ne sont pas prises en compte dans le calcul du TAEG. Le TAEG est donc un taux plus précis et vous permet de déterminer rapidement quel crédit immobilier vous coûte le plus cher. L’évolution de l’acronyme s’explique par le changement du niveau du calcul, qui se réfère désormais à une base annuelle, quelle que soit la durée de votre crédit immobilier. Une opportunité pour les entrepreneurs, qui peuvent comparer les offres de prêt à différentes échéances.

Plusieurs solutions vous permettent de baisser votre TAEG. La première solution consiste à soigner son profil de prêt en présentant un dossier de crédit immobilier solide. Pour y parvenir, vous devez disposer d’un apport personnel correspondant à au moins 10% du prix de votre achat immobilier. Vous devez alors respecter un taux d’endettement de 33% et enfin faire preuve d’une bonne gestion de vos comptes bancaires qui doivent être au vert (éviter à tout prix les découverts bancaires). En compilant ces éléments, vous mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir le meilleur taux pour votre crédit immobilier. L’autre solution est de réduire les frais liés à votre prêt, comme votre assurance emprunteur. Prenez donc le temps de comparer les offres des différents assureurs car, en jouant contre la concurrence, vous vous assurez de faire baisser votre tarif d’assurance, et donc votre TAEG.

Le TAEG fixe, c’est quoi ?

Le TAEG étant le taux d’intérêt attribué à un prêt immobilier, il peut par définition être à taux fixe ou à taux variable. Si vous négociez un taux fixe pour votre TAEG, cela signifie que le montant de vos mensualités est le même pendant toute la durée de votre prêt. L’avantage réside dans le fait que vous avez un contrôle total sur les sommes affectées à votre remboursement, une dimension de sécurité non négligeable. L’inconvénient est que vos mensualités sont généralement légèrement plus élevées que si vous optez pour un TAEG à taux variable.

Votre APR peut être révisé, ce qui signifie que votre taux peut varier pendant la durée de votre prêt hypothécaire. Un APR révisable induit des paiements mensuels d’un montant différent, qui varient à la hausse ou à la baisse en fonction d’un indice de référence. Les premières mensualités sont généralement moins élevées qu’en optant pour un TAEG à taux fixe. Cependant, ils ont tendance à augmenter au cours de votre prêt.

Vous pouvez contester le TAEG si votre organisme de crédit ne le fournit pas ou s’il mentionne un taux erroné dans la documentation qu’il fournit : annonces, offres de contrat, offres de prêt. Vous disposez de 5 ans pour intenter une action en justice, à compter du jour où vous avez pris connaissance de l’anomalie. Deux sanctions civiles rétroactives sont possibles si vous gagnez le procès :

Les établissements de crédit s’exposent également à des sanctions pénales. Le juge peut prononcer une peine de 2 ans de prison avec 300 000 euros d’amende pour dépassement du taux d’attrition, et 150 000 euros d’amende en cas de TAE erroné ou manquant. Attention cependant, car une « simple » erreur dans le calcul du TAEG n’est pas un motif valable pour contester votre crédit immobilier. Vous devez être en mesure de prouver le préjudice que vous avez subi.