Tencent et NetEase lancent de nouveaux jeux en Chine après une interruption de 14 mois

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Tencent et NetEase tirent l’essentiel de leurs revenus des jeux mobiles. Image : Tencent.

Le secteur du jeu vidéo en Chine souffle un peu. Pékin a stoppé la sortie de nouveaux titres en juillet 2021 jusqu’en avril 2022. Tencent et NetEase, les deux géants du secteur ont toutefois dû s’armer de patience, ils n’ont pas bénéficié de la reprise des homologations. Après plus de 14 mois, les deux sociétés font enfin partie de la dernière vague de lancements. La Direction générale de la presse, de l’édition, de l’audiovisuel, du cinéma et de la télévision a accordé le 14 septembre des licences de publication à 73 jeux en ligne.

Tencent et NetEase vont pouvoir souffler un peu

Cette décision est un signe d’assouplissement de la politique de répression numérique du gouvernement chinois. Depuis avril, les régulateurs ont accordé un total de 241 autorisations à de nouveaux titres produits par des sociétés telles que Zhong Qing Bao, Leiting, XD Inc ou GMGE Technology. Tencent et NetEase rejoignent enfin cette dernière série de licences dans un secteur de plus en plus concurrentiel.

Pékin attaque vigoureusement le secteur du jeu vidéo, qu’il juge dangereux pour les mineurs. Limitation du temps de jeu pour les moins de 18 ans, interdiction du streaming des matchs et bâtons sur les volants des dirigeants du secteur, le pouvoir a envoyé un message clair. Si le pays décide de se desserrer un peu, ce n’est pas un hasard. Après la résurgence du virus et la politique du zéro Covid qui a ralenti l’économie, il est temps de relancer l’économie.

À Lire  Nouvelles maisons proposées pour Crystal Lake près de la zone de loisirs de Three Oak - Shaw Local

Cependant, nul doute que Pékin reniera son idéologie, puisque l’un des jeux Tencent qui vient d’être licencié s’appelle Health Defense, rapporte le Wall Street Journal. Dans ce titre, les joueurs doivent lutter contre les agents pathogènes. Une manière ludique d’éduquer sur la politique de vaccination, mais aussi sur la lutte contre la désinformation sur la pandémie. De quoi ravir les autorités chinoises.

Voir l’article :
Si deux personnes ou plus veulent démarrer une entreprise ensemble, elles ont…

L’agrandissement à l’international se poursuit

Les revenus des jeux de Tencent en Chine ont chuté de 1 % en glissement annuel au dernier trimestre pour atteindre 4,56 milliards de dollars. C’est aussi une baisse de 4% par rapport au trimestre précédent. Le chiffre d’affaires global a également chuté de 3 % pour la première fois depuis l’introduction en bourse de la société en 2004. Tencent et son rival NetEase cherchent désormais à se diversifier.

Pour Tencent, le leader mondial du jeu vidéo avec un chiffre d’affaires de 32,2 milliards de dollars dans ce secteur en 2021, c’est un retour progressif à la normalité. Ce géant chinois du divertissement pose depuis longtemps les bases en se développant à l’international. Il est propriétaire de Riot Games, a récemment investi dans Ubisoft et FromSoftware, et a ouvert des studios en Amérique du Nord, en Europe et au Japon. Même constat pour NetEase, qui vient de racheter le studio français Quantic Dream. L’herbe est plus verte ailleurs pour le monde des jeux vidéo chinois.