Test Tahoma Switch : Combien vaut la nouvelle box domotique de Somfy ?

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

La Tahoma Switch est la dernière box domotique de la marque Somfy. Une box qui arbore un design plus contemporain, et plus discret afin de s’intégrer plus facilement dans une pièce de la maison. Car oui, cette nouvelle version du TaHoma n’est pas destinée à être installée dans un local technique, mais bien à portée de main afin de bénéficier des avantages offerts par ses lanceurs de scénarios formalisés par deux boutons sur le dessus de l’appareil. Alors que vaut cette nouvelle box domotique de chez Somfy ? Quelles sont les différences avec le TaHoma historique ? Et faut-il opter pour cette nouvelle version ? Nous allons essayer de répondre à vos questions à travers ce nouveau décryptage domotique.

La nouvelle box domotique Somfy TaHoma Switch en détail

Le premier constat est sans équivoque, visuellement, l’appareil est bien plus beau et discret que les versions précédentes. En clair, Somfy a travaillé sa conception pour permettre à cette box d’être installée quasiment partout dans la maison.

Contrairement à avant où l’idée était plutôt de cacher l’appareil dans une baie ou un local technique, car l’objet n’était franchement pas très esthétique. On se rend compte sur la photo ci-dessous qu’un pas a été franchi chez Somfy et qu’un effort a été fait concernant le design de l’objet.

Tronville en Barrois. Il a commencé par construire une maison pour soigner la maladie
Voir l’article :
Débutée en juin 2017, la construction de la maison d’Alexis Collin a…

Les boutons raccourcis : Une bonne idée ?

Comme mentionné dans le préambule, le TaHoma Switch a des boutons sur sa face supérieure qui agissent comme des raccourcis pour les scènes de tous les jours. Lumières, ouvertures, déclencheurs d’appareils… Tout est possible, il suffit de configurer les boutons pour qu’ils agissent comme des déclencheurs de scénario. Avec une compatibilité avec la commande vocale via Alexa ou Google Assistant, on est en effet en droit de se demander l’intérêt de tels « boutons » en 2022. Enfin, au quotidien c’est très pratique. Dans mon cas, le Tahoma Switch a trouvé sa place dans l’entrée et permet de déclencher l’ouverture synchronisée des garages et du portail juste avant de franchir la porte et inversement pour tout fermer à votre arrivée.

Alors oui, la domotique a pour vocation d’anticiper nos actions afin de n’avoir rien à faire, mais concernant les portails et portes de garage, après avoir essayé plusieurs solutions, le bouton qui déclenche un scénario reste le plus efficace. C’est ce que j’utilisais déjà avant d’installer le Switch. Un interrupteur d’entrée transformé comme expliqué dans notre guide domotique-éco pour garder son aspect traditionnel mais envoyer des commandes en Zigbee à la domotique Jeedom. Cependant, les ouvertures extérieures étant chez Somfy, Jeedom est passé par Tahoma pour agir dessus. Avec la Switch, les actions sont donc directes et on retrouve le même résultat (ouverture du garage, puis du portail et s’il fait noir dehors, allumer les lumières Philips Hue dans le jardin).

Cela pourrait tout aussi bien être un bouton qui, d’un seul appui, allume toutes les lumières de la pièce, ou active l’alarme… Les possibilités sont en effet nombreuses puisque ces boutons ne sont ni plus ni moins que des « lanceurs » de scénarios. Il vous suffit donc d’avoir des scénarios préconfigurés dans le système, et le tour est joué.

Quelles différences avec les précédentes box Somfy ?

Le design n’est qu’un détail. Mais cette nouvelle box domotique Somfy propose plusieurs différences importantes par rapport à la version historique de la box. La première différence concerne la connectivité. En effet cette nouvelle box ne possède pas de port Ethernet et se connecte donc exclusivement en Wi-Fi. Bon ou mauvais, ça se discute. La connectivité filaire est généralement préférée sur ce type d’appareil. Par ailleurs, la plupart des autres systèmes domotiques du marché continuent de proposer un port réseau filaire sur les équipements, même si certains offrent également la possibilité de connecter leur système au Wi-Fi. Pourtant, nous sommes en 2022, le Wifi se généralise et les instabilités historiques ne sont plus vraies dans une maison équipée d’un système Wi-Fi type MESH de qualité (eero, Google Wifi, Argus, Ubiquiti…), ils sont nombreux et nous avons testé plusieurs au domo-lab.

De plus, la connectivité réseau sans fil unique devient monnaie courante sur de nombreuses passerelles domotiques récentes. Il y a donc beaucoup à discuter à ce sujet, personnellement, même si j’ai un réseau wifi de qualité dédié à la maison connectée, j’ai quand même tendance à préférer une connexion filaire pour ce type d’appareil. contrôler.

L’autre différence est l’absence de port USB comme pouvait en proposer la première box TaHoma. Cette extension USB permet d’envisager l’évolution du produit vers le support de nouveaux protocoles comme il était possible avec le TaHoma jusqu’alors, d’ajouter Z-Wave ou Zigbee par exemple. Ce n’est donc plus possible avec la Switch, mais elle embarque déjà l’un des protocoles du futur, à savoir Zigbee. Donc là encore, point discutable, mais bien que le Zigbee soit intégré, nous ne sommes pas à l’abri d’un nouveau protocole qui verra le jour dans les années à venir, qui rendrait directement la box incompatible par conception… Il faudrait alors envisager une nouvelle version et un surcoût pour les clients, ce qui n’est pas toujours agréable.

Comme évoqué, la TaHoma Switch dispose tout de même de la connectivité domotique indispensable pour ce type de box, puisque nous avons donc le Wi-Fi, le ZigBee et bien sûr les protocoles sans fil classiques de Somfy, à savoir io-homecontrol et RTS.

Quoi de neuf au niveau de l’application mobile Tahoma ?

Dire que c’est un gros changement serait beaucoup, mais soulignons que Somfy propose une nouvelle application mobile pour piloter sa box domotique avec enfin, un design remis aux dernières normes. Il faudra donc télécharger une nouvelle application pour piloter la maison connectée Somfy.

Vous devrez ensuite créer les comptes et profils habituels avant de pouvoir y associer votre nouvelle box Somfy.

Attention toutefois, si vous comptiez profiter du nouveau design ainsi que des nouvelles fonctionnalités offertes par cette nouvelle application, vous ne pourrez pas l’utiliser avec votre box TaHoma classique. Un message d’erreur vous stoppera rapidement dans cette démarche…

Seule la box Switch est donc compatible, pour les autres, il faudra continuer à utiliser l’ancienne application, moins esthétique et moins pratique. C’est une honte.

Pas de commentaire particulier sur la connexion et la configuration du taHoma Switch avec cette nouvelle application. Somfy propose un principe d’enrôlement et de configuration très assisté et simplifié, mais comme la plupart des constructeurs le proposent en 2022.

Une fois installé, il est temps d’ajouter des appareils à votre installation. Fait intéressant, la box scanne le réseau local et vous propose de connecter les produits et services compatibles détectés sur votre réseau, un peu à la manière de ce que propose la solution domotique Home Assistant. Il est pratique et facilite la mise en place. Sonos, Philips Hue et bien sûr la solution de protection de marque Somfy protect, mais aussi de nombreux autres produits et services sont compatibles. Velux, Atlantic, Thermor, Sauter, Hitachi, Schneider et bien d’autres… Vous pouvez consulter la liste des marques et appareils compatibles sur ce lien.

La gestion des ouvrants Somfy avec la TaHoma Switch

Comme nous l’avons déjà évoqué plus haut, la box supporte naturellement les protocoles de communication portés par ses différents périphériques (volets roulants, volets battants ou encore automatismes de portail et porte de garage).

J’ai donc réussi sans difficulté à y connecter ma motorisation de portail, mais aussi les portes de garage, bien que ce ne soient pas des marques Somfy.

Je vous ai parlé d’un module RTS pour piloter des portes de garage de toutes marques en RTS, ce module est aussi parfaitement supporté par ce TaHoma Switch.

Et le protocole Zigbee avec cette TaHoma Switch ?

Le logo Zigbee présent sur la box laisse présager des possibilités intéressantes pour cette nouvelle box domotique Somfy. Malheureusement, la réalité est tout autre. En effet, si vous aviez en tête de connecter des appareils domotiques Zigbee intéressants comme Sonoff ou Aqara, ce n’est pas possible ! Enfin, l’ouverture vers le Zigbee n’est disponible que pour l’éclairage sur ce TaHoma Swith. Rien de plus.

L’intégration d’une ampoule, quelle que soit la marque, est en effet simple. La compatibilité ne s’applique pas qu’aux marques référencées par Somfy mais bel et bien avec toutes les ampoules Zigbee.

Lors de nos tests, nous avons par exemple pu l’associer sans problème avec des ampoules Philips Hue, Xiaomi, Ikea ou encore Lidl.

En revanche, nous restons insatisfaits de tous les autres appareils Zigbee. Tous nos tests ont conduit à des échecs d’association. C’est dommage, d’autant que la limitation est voulue par Somfy car rien n’empêche vraiment de rendre compatibles des appareils autres que l’éclairage. Espérons que la marque déverrouillera rapidement cela et prendra éventuellement en charge les nombreux périphériques proposés par Zigbee. Sans cela, les possibilités du système sont limitées, dans mon cas au pilotage de mes ouvertures Somfy RTS et de quelques lumières, mais ne peuvent en aucun cas remplacer une des box domotiques déjà en place, qui sont capables de bien plus.

Le moteur de scénario de la TaHoma Switch

Que ce soit pour attacher une action aux boutons de raccourcis ou simplement pour automatiser des actions dans la maison connectée via les équipements connectés à votre box, le Tahoma Switch dispose d’un moteur de scénario très accessible et fonctionnel. On est encore assez loin des possibilités offertes par une solution comme Eedomus, Jeedom ou Home Assistant, mais la cible est différente.

Créer un nouveau scénario est on ne peut plus simple, tout se fait depuis l’application mobile, il n’est plus nécessaire de passer par le portail web. C’est un plus, mais je trouve que Somfy a peut-être trop simplifié la création de scénarios au détriment de certaines fonctionnalités pratiques des versions précédentes qui semblent avoir disparu. Par exemple, il n’y a plus de fonctions vacances et jours fériés et les fonctions agenda puis Smart sont fusionnées avec au final beaucoup moins de souplesse qu’auparavant.

Avec un peu moins de souplesse et d’options, le scénario se boucle en quelques secondes et si votre compte Somfy est déjà connecté à Alexa, vous verrez immédiatement enregistrée dans l’application tahoma, une nouvelle routine vocale créée côté Alexa pour invoquer votre scénario ensuite.

Un moteur de scénario simplifié et allégé

Il faut donc se contenter d’un moteur de scène relativement bien fait mais aussi assez léger lorsqu’on le compare à un système domotique comme Eedomus, Jeedom ou Home Assistant. Mais il faut garder à l’esprit que la cible n’est pas la même. Ce type de boîtier domotique s’adresse clairement au grand public souhaitant connecter sa maison composée d’équipements Somfy et sans grandes attentes en termes de variété de produits.

Une application encore jeune et quelques bugs à la clé

Je n’utilise pas souvent l’application mobile au quotidien, mais plutôt à des fins d’administration système et bien sûr de manière plus intensive lors des phases de test. Cependant, j’ai remarqué quelques désagréments récurrents. A savoir, l’application qui se ferme subitement… Ou un message d’erreur vous demandant de forcer l’application et de la redémarrer. Enfin, attention à ne pas vous tromper de mot de passe plus de 3 fois, sinon votre compte sera suspendu pendant 10 minutes. La sécurité est importante mais quand l’application ne garde pas le mot de passe après une mise à jour et qu’on ne peut plus ouvrir le portail depuis l’application, c’est assez désagréable…

La solution est encore jeune, alors j’espère que ces petits problèmes seront résolus dans les futures mises à jour pour plus de stabilité. A noter que j’ai eu l’agréable surprise, une fois le Tahoma Switch synchronisé avec l’application, de voir la possibilité de contrôler mon Tahoma V1. Chose qui n’était pas possible au début de mes tests ! Pratique pour piloter les deux box depuis la nouvelle application qui est tout de même bien plus belle et design que l’application historique TaHoma.

La Tahoma Switch de Somfy : Bonne ou mauvaise idée ?

Il y a du bon et du moins bon dans ce test de la solution domotique de Somfy. Je dirais que pour un novice qui est équipé de Somfy chez lui et qui n’a pas d’attentes très élevées en matière de domotique, l’idée est bonne. En revanche, quelqu’un qui veut aller assez loin dans la domotique sera contraint d’abandonner la solution de Somfy pour un système beaucoup plus ouvert et complet, ou de la garder en parallèle comme moi pour piloter des équipements Somfy.

Je trouve regrettable d’avoir abandonné le support du protocole Z-Wave avec la solution. Z-Wave reste un protocole domotique très fiable et stable. Certes, cette nouvelle box intègre et gère nativement ZigBee 3.0. C’est un excellent point mais qui est vite occulté par l’ombre de son champ de compatibilité. En effet, Somfy restreint trop l’utilisation de Zigbee sur sa solution. Pourquoi n’ouvrir l’association qu’avec les ampoules alors que le Zigbee regorge de périphériques intéressants tant sur le plan fonctionnel qu’économique. Cependant, cela peut être modifié en ouvrant et en prenant en charge d’autres marques et types d’appareils. Reste à savoir quand et si cela se produira.

Il s’agit d’une évolution intéressante des versions V1 et V2, mais les utilisateurs historiques regretteront de voir les fonctions et périphériques utilisés sous les versions précédentes ne plus être supportés avec ce TaHoma Switch. A noter par exemple que les systèmes d’alarme Protexiom de Somfy ne sont plus compatibles. Seule la solution Somfy Protect est prise en compte. Plusieurs petits détails qui peuvent faire grincer des dents aux utilisateurs historiques, mais qui ne devraient pas affecter l’expérience des nouveaux utilisateurs.

Comme toujours, Somfy se positionne comme une solution de maison connectée simple, fiable, mais aussi limitée. Des limitations qui permettent une certaine simplicité d’utilisation et nous l’avons déjà évoqué pour d’autres produits comme la solution Leroy Merlin. La cible n’est absolument pas la même que pour un système domotique plus poussé et complexe, mais elle est nécessaire à tous les profils et un débutant équipé de Somfy à la maison, trouvera son bonheur dans cette solution commercialisée à 199€.

À Lire  Envie de motoriser vos volets roulants ? Contactez Répar'stores ! 100€ offerts par rubrique - Toute l'actualité gratuite en 1 clic