Tourisme équestre : nos conseils pour une randonnée à cheval réussie

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Pour les amoureux de la nature et de l’équitation, l’équitation est une autre façon de découvrir nos régions, mais aussi d’autres pays sur d’autres continents. Et ce malgré un niveau débutant.

Presque tous les pays du monde peuvent être explorés à cheval. Des steppes de Mongolie, à la pampa argentine, du Sahara à la savane africaine, sans oublier l’Europe et bien sûr la France. Pour monter à cheval, il faut être cavalier, c’est-à-dire maîtriser son cheval aux trois allures. Ce niveau est très accessible avec un peu de pratique. Quelques cours suffisent au centre équestre, dans un centre équestre, un week-end de préparation ou de remise à niveau. Voici quelques conseils pour bien vous préparer.

Définir son niveau équestre et choisir sa randonnée

Définir son niveau équestre et choisir sa randonnée

A cheval, vous êtes considéré comme débutant si vous n’avez jamais fait d’équitation, ou seulement occasionnellement, par exemple pendant les vacances, et si vous n’avez jamais pris de cours. « Pour ces profils on recommandera plutôt des formules vedettes pour privilégier un minimum de confort. En cas de fatigue, les coureurs ont la possibilité de s’arrêter quand ils le souhaitent », explique Phoebé Perdreau, directrice et co-fondatrice de Caval & Go, spécialisée dans le tourisme équestre. « Nous avons dans notre catalogue les week-ends d’initiation au cheval. équitation dans le Médoc, initiations à l’équitation en Andalousie et en Corse ».

Le cycliste débutant pédale occasionnellement mais a déjà pris quelques cours d’équitation. De niveau moyen, elle n’a pas monté depuis longtemps mais maîtrise les trois allures outdoor.

Le cycliste confirmé roule et prend des cours d’équitation assez régulièrement. Il est à l’aise pour marcher, trotter et galoper en extérieur. En bonne condition physique, il peut rester en selle plusieurs heures d’affilée. C’est le niveau nécessaire pour participer à une excursion de plusieurs jours sans être en difficulté. Et il y a des façons de se faire plaisir, comme avec cette escapade à cheval au Mozambique, entre mer, lagons et dunes de sable ou ce circuit en Egypte à cheval des pyramides à la Mer Rouge.

Enfin, le cavalier confirmé a un niveau équestre au moins équivalent au galop 4 et est capable de maîtriser son cheval en extérieur en toutes circonstances. Vous pouvez vous inscrire pour une excursion rapide avec de longues étapes. A lui le raid du Périgord à la côte atlantique, entre châteaux et vignobles ou le safari à cheval en Tanzanie sur les traces des éléphants du Kilimandjaro.

« Comme la marche, l’équitation demande une bonne condition physique. Il existe différents types d’excursions avec différents niveaux de difficulté. Il est bon de connaître le terrain, les conditions climatiques, l’altitude, la durée des escales et les conditions générales du voyage, comme les conditions d’hébergement », explique Phoebe Perdreau.

Saint-Nazaire. Le paquebot Wonder of the Seas est livré à son armateur américain
Sur le même sujet :
Quels sont les productions des chantiers navals de Saint-nazaire ? Chantiers de…

Comment choisir son cheval de randonnée

Comment choisir son cheval de randonnée

Un bon cheval de randonnée est loin d’être un simple « bien confortable ». C’est un partenaire polyvalent, calme et dynamique. Les chevaux sont attribués en fonction du niveau et des compétences équestres des cavaliers. Athlètes au pied sûr, ils sont généralement attentifs à leur cycliste, sociables et capables de marcher des heures sur des terrains difficiles, de dormir attachés, de résister à la chaleur accablante comme aux basses températures, aux pluies battantes, aux moustiques et autres insectes. En bref, ce sont des guerriers de la randonnée. Selon la destination, il est possible de découvrir des races locales, qui se sont depuis longtemps adaptées au climat et au relief de la région. Beaucoup d’entre eux vivent encore en semi-liberté et en troupeaux le reste de l’année. Ces montagnes locales offrent une expérience équestre exceptionnelle comme le cheval mongol, petit et trapu, le Marwari du Rajasthan avec la tête haute et les oreilles recourbées, ou le Mérens, le cheval trapu des Pyrénées.

A lire aussiEn Normandie, cinq expériences qui raviront les amoureux des chevaux

L’équipement du cavalier

L'équipement du cavalier

Randonnée rime avec liberté, c’est pourquoi il faut opter pour une tenue dans laquelle on se sent à l’aise. L’équitation implique plus de temps à cheval que quelques heures de marche, évitez donc les nouveaux équipements. Il est préférable de choisir les vêtements que vous avez l’habitude de porter. Il serait dommage de commencer une expédition avec des cloques et des brûlures. Comme en randonnée, il est important d’adapter ses vêtements aux conditions climatiques : choisissez des vêtements qui sèchent vite, lorsque vous sortez plusieurs jours. A cheval il faut savoir se changer assez vite, surtout en montagne. Prévoyez toujours un imperméable, une cape ou un poncho suffisamment long pour protéger vos cuisses.

Pour être à l’aise, il est préférable d’opter pour des pantalons tels que des culottes d’équitation, des pantalons de gardian ou des jeans, mais sans coutures internes. Les jeans aux coutures épaisses ou les joggings trop fins sont à proscrire. Il faut aussi penser à adapter ses sous-vêtements. Un string ou un caleçon peut gâcher une randonnée.

Pour la plupart des randonnées, vous pouvez porter des chaussures de randonnée légères ou des bottes avec des mini-chaps (type de guêtres que vous portez sur votre mollet). Si possible, prenez des chaussures imperméables.

Liberté à cheval doit rimer avec sécurité. Il est indispensable de porter un casque d’équitation (ou un casque). Il peut protéger à la fois lors d’une chute et d’une branche basse. La plupart du temps, il est fourni par le loueur de chevaux ou l’organisateur de trekking.

Ils sont indispensables pour protéger vos mains des frottements avec les rênes, ampoules, brûlures ou piqûres d’insectes. Choisissez un modèle antidérapant et respirant pour éviter la transpiration.

À Lire  VanDutch 56, le premier dayboat de luxe de la gamme propulsé par IPS

À cheval, vous devez éviter de porter quoi que ce soit sur le dos, ce qui pourrait entraîner une mauvaise posture et des blessures. Vous devez mettre un maximum de choses dans les poches du blouson ou dans les sacoches (les personnages) prévues à cet effet, fixées à l’arrière de la selle.

Avant de partir

Avant de partir

L’assurance avant le départ n’est pas facultative. L’assurance carte bancaire utilisée pour le paiement peut, selon le contrat souscrit, couvrir l’annulation et le rapatriement, mais il faut se renseigner car l’équitation est considérée comme un sport à risque et peut ne pas être couverte.

En tant que membre de la Fédération Française d’Equitation (FFE), si vous êtes en club ou en écurie, il existe des offres d’assurance comme la responsabilité civile et l’assurance individuelle du cavalier.

« Afin que nos clients profitent de leur séjour à cheval dès le premier jour, nous leur conseillons, un peu avant le départ, même si à un excellent niveau, de passer une journée à cheval au grand air pour réactiver certains réflexes et éliminer tous formes d’appréhension », explique Phoebe Perdreau. Il ne vous reste plus qu’à choisir votre destination.

Quelle est la différence entre le trail et le running ?

Quelle est la différence entre le trail et le running ?

1- Trail vs running Différence d’environnement : Par définition, la course à pied sur route se pratique sur asphalte, chemins balisés et balisés, mais aussi sur sol stabilisé. Donc en ville, mais aussi sur de belles routes de campagne. Le traileur, son terrain de jeu, c’est le milieu naturel : bois, montagnes, plaines…

Comment se passe un trail ? Commencez vos premières sessions de trail sur des terrains non techniques ou peu techniques, avec un léger gain de dénivelé. Le but de ces premières randonnées en trail est de courir au moins la moitié du temps. Au fur et à mesure que votre entraînement de trail progresse, augmentez progressivement la distance parcourue et le gain d’altitude.

Comment s’appelle une personne qui fait du trail ?

Dans le langage courant, « courir sur la piste » fait généralement référence à la participation à un événement chronométré, tandis que « pratiquer la piste » fait référence au sport sur piste en général. Le pratiquant est appelé athlète, coureur ou traileur (au féminin, traileuse).

C’est quoi des chaussures de trail ?

Une chaussure de course sur route rencontrera toujours une surface d’appui stable. Sur la piste, vous les soutenez et donc votre rythme change constamment. Les chaussures de trail doivent donc offrir ADHÉRENCE, PROTECTION, SOUTIEN et STABILITÉ sur ces terrains accidentés.

Qu’est-ce su un trail ?

Définition du chemin : le terrain plutôt que la route. La course à pied est le sport tendance de l’été et est également le terme générique pour la course hors route. Traduit littéralement de l’anglais, « sentier » signifie piste, chemin ou chemin et peut être trouvé presque n’importe où.

Où partir marcher 3 jours ?

  • Le chemin de la peur. Le chemin du rocher. Vosges, Col de la Schlucht. …
  • Pics et lacs. Les 20 lacs du Néouvielle. Pyrénées, Col du Tourmalet. …
  • Au coeur du volcan. Tour du Puy de Sancy. Mont Dore, Auvergne. …
  • Marcher sur la lune. La traversée du Mont-Lozère. Massif Central, Cévennes. …
  • Les 3 bouts du monde. De Crozon à Camaret.

Comment randonner plusieurs jours ? Nous vous conseillons donc de commencer par de courtes randonnées sur deux jours puis d’augmenter progressivement jusqu’à ce que votre niveau vous permette de vous lancer dans une aventure plus longue. Pour une randonnée plus large, une préparation physique peut être conseillée.

Quel gr en 5 jours ?

Faire le GR 20 en 5 jours, c’est aller trois fois plus vite que prévu car le temps de parcours « normal » est de 16 jours (contre 15 étapes il y a quelques années) ! Théoriquement, il faut donc prévoir 4 jours en 3 phases et un jour en 4 phases.

Quel GR en 5 jours ?

Faire le GR 20 en 5 jours, c’est aller trois fois plus vite que prévu car le temps de parcours « normal » est de 16 jours (contre 15 étapes il y a quelques années) ! Théoriquement, il faut donc prévoir 4 jours en 3 phases et un jour en 4 phases.

Quel est le GR le plus simple ? GR® 34 : le plus long… et le plus facile ! S’étendant sur plus de 2090 km, le GR® 34 est le plus long itinéraire de grande randonnée de France. Surnommé le sentier du littoral, il permet de visiter la Bretagne à pied, tout au long de son littoral.

Quel est le GR le plus court ?

GR92 (22 km) dans le Luberon C’est le GR le plus court de France avec seulement 22 km. Le sentier relie Apt à Sannes dans le Vaucluse.

Quel GR en 10 jours ?

GR 58 : autour du Queyras (10 jours / 130 km / difficile) Le GR 58 est l’une des plus belles randonnées de moyenne montagne en France. Pendant environ 130 km, le randonneur attend un parcours varié aux paysages magiques.

Quelle est la longueur du GR10 ?

Environ 1 100 km d’Hendaye à Banyuls réalisables en un bon mois et demi, voire un mois par des sportifs. En raison des altitudes atteintes qui dépassent les 2 000 mètres, l’itinéraire est plus susceptible d’avoir lieu les jours ensoleillés.

Quelle partie du GR10 fais-tu ? La meilleure période pour parcourir le GR10 est l’été, de juin à septembre. Notamment dans la partie centrale du GR10, là où le sentier franchit les points les plus hauts. Avant ou après ces dates, il existe un risque d’être confronté à la neige et à la fermeture des refuges et des principales structures d’hébergement.

Quel GR dans les Pyrénées ?

Les quelque 1 100 kilomètres de sentiers du GR® 10 qui conduisent les randonneurs d’Hendaye à Banyuls traversent toutes les régions et vallées des Pyrénées.

Où commence le GR10 ?

Etape 1 du GR10 : Hendaye – Saint-Jean-Pied-de-Port. Le départ s’effectue depuis la plage d’Hendaye et très vite, les premières ascensions vous emmènent vers la montagne, au milieu des fermes et des maisons si particulières des crêtes. Vous aurez l’occasion de passer plusieurs fois entre la France et l’Espagne.

Comment traverser les Pyrénées ?

Pour traverser les Pyrénées, il faut emprunter le fameux GR10. Cependant, ce type d’excursion demande une bonne condition physique et un très bon sens de l’orientation.