Toutes les nouvelles motos du salon Intermot

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Que faut il retenir du salon de Cologne ?

Du thermique à l’électrique

Les Jeux olympiques d’hiver auront lieu en Arabie saoudite ! Les fabricants présentent leurs nouveautés tout au long de l’année ! Le monde ne tourne plus ! Et oui, avant que les nouvelles motos ne soient découvertes chez Intermot ou EICMA. Mais ça c’était avant. De nos jours, il ne se passe pas une semaine sans découvrir l’actualité de Repaire des Motards. Alors le jour de la représentation arrive forcément, il y a un peu de vent. Heureusement, il y avait au moins une exception à ce spectacle de Cologne. Mais pas seulement. Une petite visite guidée de ce qu’il ne faut pas manquer après des semaines de nouvelles couleurs… en vidéo et en texte.

Le retour du frelon

La grande nouveauté de 2023 est sans aucun doute le Hornet 750. Un nouveau moteur, un nouveau châssis, une rupture totale avec le modèle quatre cylindres, bicylindre d’autrefois, laisse entrevoir d’autres déclinaisons, comme une version trail avec la Transalp. .et des questions sur l’avenir de la 650. A force de taquiner et de diffuser des informations quand et quand, tout le monde attendait beaucoup, peut-être trop, d’une moto à la ligne consensuelle, dont nous avons encore le package complet en termes d’électronique. , surtout à un prix qui casse la baraque à tout juste 7 800 euros… et qui devrait du coup rogner avec quelques MT07. Parce qu’il a tout – 91,7 ch, 75 Nm de couple et des équipements allant de la suspension Showa aux freins Nissin en passant par 3 modes de conduite plus un contrôle de couple HSTC adaptatif avec 3 niveaux d’anti-cyclage, un voyant lumineux, un feu de freinage d’urgence ou un écran TFT, le tout 190 kg .

007

Je m’appelle Bond, James Bond et ma moto est une Triumph Speed ​​​​​​​​​​Triple 1200 RR, pour l’élite et une très petite minorité, seulement 60 unités dans le monde… et donc toutes épuisées. Triumph est habitué aux séries limitées, de plus en plus limitées, mais toujours avec la même finition. Chez Intermot, nous avions les droits sur toutes les bandes sonores et pas tant sur les agents secrets de ce modèle du 60e anniversaire de la saga, qui n’a été produit qu’à 60 exemplaires et dont la palette de couleurs personnalisée associait trois nuances de noir, gris « granit ». et gris « tempête » avec des rayures de canon de fusil vues dans la série d’ouverture des films de couverture, réservoir 25 noms de film et passepoil doré sur toute la main de la moto, le tout avec la couverture 007, son certificat d’authenticité. au prix de 29 900 euros.

Triumph a poursuivi avec le dévoilement de son prototype de moto électrique TE-1 de 177 ch, qui promet une vitesse de pointe de 217 km/h de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes et ne pèse que 220 kg, tout en offrant 161 km d’autonomie. On retrouve vraiment le style Speed ​​​​Triple pour le roadster électrique que l’on aimerait essayer. Nous sommes toujours avec le prototype avec des essais sur piste et attendons l’arrivée du modèle de production.

Le constructeur anglais a été suivi par Kawasaki, qui a enfin dévoilé son prototype de moto électrique, en attendant les fameux 10 modèles électriques ou à hydrogène d’ici 2025. Contrairement à Triumph, le constructeur n’a pas encore proposé la moindre précision technique sur son modèle. techniquement et sur sa future arrivée dans la gamme de produits. Et la Kawasaki électrique a ensuite été reconditionnée à la fin de la conférence de presse, pour disparaître complètement du stand et ne plus jamais revenir. Et hop, tour de magie ! L’as-tu vu Vous ne le reverrez plus.

L’occasion de découvrir deux Bimota presque cachés derrière le panneau publicitaire avec un certain KB4 et Tes depuis le rachat de la marque emblématique par les Verts. Ça y est, il est même possible de passer devant le stand Kawasaki sans les voir. Et hop, un autre tour de magie.

Le retour d’Horex

C’est un peu la renaissance pour Horex qui lance un tout nouveau modèle Regina Evo tellement secret que même le site de la marque n’en dit pas grand chose et qu’il faut se rendre sur un site dédié. Comme nous connaissions le VR6, ce roadster routier propulsé par un moteur V-six de 1218 cm3. Il y a ce monocylindre plus modeste de 600 cm3 qui développe 48 chevaux dans un cadre en carbone et freine avec un système Beringer, pour seulement 133 kg à sec. Quelque chose qui offre des sensations de style ainsi que du plaisir solitaire. Parce que la selle ne laisse de place qu’au cavalier.

Les trails

On n’oubliera pas la Suzuki 1050 DE, une grande nouveauté pour Suzuki pour fêter les 20 ans de la Vstrom (et l’essai se retrouvera bientôt dans la réparation), une évolution de la XT prête tout-terrain. On retrouve un bicylindre en V de 1037 cm3 qui développe 107,4 ch et 100 Nm pour 242 kg avec un vrai réservoir de 20 litres. Alors que le niveau châssis a été modifié pour être plus tout-terrain, la moto évolue au niveau électronique avec la dernière génération de S.I.R.S, qui propose différents modes de conduite, l’antipatinage, l’ABS en virage, l’aide au démarrage en côte ou encore l’aide au démarrage. avec un nouveau levier de vitesses rapide bidirectionnel qui offre une meilleure réponse mesurable. Le régulateur de vitesse lui permet d’être utilisé sur une plus large plage de vitesses et de régimes. La version DE bénéficie également de l’ajout d’un mode G adapté à la route.

Enfin, c’est presque Benelli qui a eu l’un des stands les plus importants avec de nouvelles couleurs spécifiquement pour leur trail 800 TRK, dont la couleur donne le plus bel effet avec le gris et l’orange. Un moteur connu avec la Leoncino et son bicylindre 754cc Euro5 développant 76,2cv 67Nm et toujours 226kg mais avec un réservoir de 22 litres

Et puis sur un stand vide au hasard on retrouve Zundapp avec la ZXA Adventure avec une piste de 500 qui est bien plus grosse… dans la lignée de toutes ces pistes en Asie. Bicylindre de 476 cm3, développant 35 kW, qui est donc accessible au permis A2 pour une vitesse de pointe de 170 km/h, on apprécie un vrai réservoir de 18 litres, surtout avec une consommation rapportée de 4 litres au cent et une selle dont la hauteur reste raisonnable à 800 mm pour un poids de 196 kilos.

Et enfin on découvre la Voge track 300 en vrai avec en rallye son petit monocylindre 292cc développant 25.8cv 25Nm de couple et 125km/h mais pesant à peine 158kg et peu. prix 4595 euros pour Honda CRF 300 Rally ou Versys 300 X, respectivement. Et avec une roue avant de 21″, c’est un vrai trail… même avec une hauteur de selle de 915 mm ! Mais c’est sa consommation de 3,2 litres au cent qui fait rêver, même si l’autonomie reste de 300 km avec un petit réservoir de 11,2 litres. Et la garantie de 3 ans est rassurante.

Scooter

Les plus observateurs auront remarqué que dans un angle du stand Suzuki, trois nouveaux scooters, Avenis, Address et Burgman Street, ont été spécialement présentés à Intermot. Les scooters disponibles à un niveau de prix à partir des anciennes versions coûtent environ 2200 euros et devraient rester sous les 2500 euros, sauf pour le Burgman qui était tarifé à 3290 euros et devrait avoisiner les 3500 euros avec la plus grosse électronique (estimé par Le Repaire).

Electrique

Et on revient avec le Horwin électrique, avec le logo H rappelant la marque précédente. On connaissait déjà les roadsters 125 CR6 et CR6 Pro tout aussi rétros présentés en 2019, qui proposent une vitesse de pointe de 100 km/h pour une autonomie maximale de 150 km, ainsi que les enduros HT3 et HT5 présentés cette année, qui sont à peu près le même. vitesse de pointe et autonomie.

Du coup, on découvre deux grandes nouveautés électriques dans la version trail, Zero DSR/X et Energica Experia. Nous avons là un constructeur américain historique avec une moto de 100 ch et 225 Nm, qui peut atteindre 180 km/h et offre jusqu’à 172 km d’autonomie à 247 kg et un prix d’accompagnement de 26 775 euros. En revanche, le constructeur italien revient cette année en MotoE, avec 102 ch, développant 115 Nm, pouvant atteindre 180 km/h avec 222 km d’autonomie, à 260 kg et 30 700 euros.

À Lire  Ariège : pour le feu d'artifice, l'été 2022 se transforme en pétard mouillé

Enfin on voit le concept CE-02 en vrai, presque comme un pocket bike mais à égalité avec le 125 avec ses 15 chevaux, lui permettant de rouler à 90 km/h et de couvrir une autonomie de 90 km à seulement 120 kg, non en oubliant les vélos Amby. .

On retrouve notamment la version RGNT 2.0 avec l’écurie suédoise, sans oublier Ovaobike (anciennement Ottobike) avec l’équivalent de 125, seulement 2 kW 381 Nm, mais une vitesse maximale de 148 km/h et 230 km d’autonomie.

Initialement présenté en 2020, le Black Tea est finalement arrivé en 2022, ayant enfin les caractéristiques exactes des deux déclinaisons « 125 » E et X après le cyclomoteur S, permettant jusqu’à 100 km/h et 100 km d’autonomie via deux batteries amovibles. Moto électrique allemande à 4390 euros. Mais c’était une fusée Black Tea ou SOL de la classe Pocket Bike, presque cachée, qui correspond au 125, accélère jusqu’à 80 km/h et offre 80 km d’autonomie. Le moins connu Tinbot et son TB-RS1 proposent également une vitesse de pointe de 120 km/h 100 km d’autonomie, 183 kg et un tarif proche de l’Ovaobike à 10 990 euros.

Et puis… c’est à peu près tout puisqu’il n’y avait pas de BMW officielle, pas de Ducati, pas de Fantic, pas de Harley, pas d’Inde, pas de KTM, pas de Yamaha. Pour ceux qui n’avaient pas encore vu le Hunter 350 (avec un essai à venir au Repaire), il était sur le stand officiel de la marque face à Moto Morini et Mash avec les modèles Royal Enfield. Car Seiemmezzo arrive enfin en Moto Morini (un test arrive également). Et sur le petit stand Piaggio, on a enfin vu le V100 Mandello en vrai (mais pas la version Aviazione Navale).

En revanche, on redécouvre Keeway avec un roadster MBP F125 bien conçu et néorétro.

Il n’a donc pas été possible de voir les dernières BMW S 1000 RR ou M 1000 R ou les dernières Ducati avec Multistrada V4 Rally, Monster SP ou encore Streetfighter V4 Lamborghini ou les dernières KTM 890 Adventure ou Fantic XEF Rally et RallyFactory. Heureusement, nous vous en avions parlé ces dernières semaines sur le site et à l’Hebdo du Repaire. Mais en tout cas, pour les premiers, vous retrouverez bientôt les épreuves chez Lair.

Mais nous savons que EICMA offrira de nombreuses nouvelles fonctionnalités. Et nous serons là pendant plusieurs jours pour vous dévoiler tous les millésimes 2023 sous toutes leurs coutures.

Pendant ce temps, quand les hôtesses n’étaient plus dans les tribunes non plus, la nouvelle Triumph 007 s’est offert une Vodka Martini secouée d’une olive verte à déguster – avec modération.

Il ne reste plus qu’à monter sur une moto mobile Sportcaravan (.de) pour partir en Italie.

Nous reviendrons… comme la moto Terminator…

Cadeau

Et un cadeau, une curiosité découverte sur le chemin de la rue au salon… Cékoidonc ?

Plus d’infos sur les nouveautés 2023

Sur le même sujet :
Les problèmes de santé peuvent très souvent entraîner des dépenses importantes. Pour…

Quelle est la vitesse la plus haute ?

Le détenteur actuel du record mondial absolu de vitesse terrestre est le ThrustSSC, une voiture à double turboréacteur qui a parcouru plus d’un mile en octobre 1977 à 763 035 mph, soit 1 227,985 km/h. Il s’agit du premier record de vitesse supersonique depuis qu’un véhicule a franchi le mur du son à Mach 1,016.

Qui détient le record de vitesse ? 2. L’homme et la femme les plus rapides du monde. Le Jamaïcain Usain Bolt détient les records du monde du 100 et du 200 mètres – les principales distances en athlétisme.

Quelle est la vitesse humaine la plus rapide ? Sur 200 m, il a parcouru une moyenne de 37,306 km/h, battant le record de Michael Johnson de 37,267 km/h, qui remonte à 1996. Sa moyenne sur 100 m de 9,69 secondes n’est que de 37,152 km/h.

Quelle est la vitesse maximale ? Il y a quelques jours, les athlètes les plus rapides du monde ont participé à la course de 100 mètres aux Jeux olympiques de Tokyo. Mais personne n’a réussi à battre le record absolu de 9,58 secondes détenu par le célèbre Usain Bolt. Pour établir ce record, le Jamaïcain avait atteint une vitesse d’environ 43 km/h…

Quel est la vitesse maximal d’un humain ?

Il détient actuellement le record de vitesse humaine en course à pied. Aux Championnats du monde 2009 à Berlin, il a parcouru 100 m avec une vitesse moyenne de 37,58 km/h et une vitesse de pointe de 44,72 km/h.

.

Pourquoi conduire une moto ?

Un intense sentiment de liberté Par conséquent, la conduite d’une moto pratiquée avec un sens des responsabilités fait grandir et mûrir la tête. Mais la moto, c’est la liberté d’aller là où d’autres véhicules terrestres motorisés ne le peuvent pas. Pour que vous puissiez vous arrêter où vous voulez sans vous gêner. Pouvoir rouler très vite… ou pas.

A quoi sert une moto ? Dans de nombreux pays, la moto est utilisée comme service utilitaire (courrier moto, livraison de pizza, etc.) ou comme transport en commun. En Asie du Sud, une moto peut être convertie en pousse-pousse motorisé.

Quels sont les avantages de posséder une moto ? Une moto vous permet de vous déplacer facilement et vous donne en même temps un sentiment de liberté totale. En revanche, ce type de véhicule évite les problèmes de stationnement. De même, l’utilisation d’un deux-roues motorisé permet un gain de temps non négligeable, notamment aux heures de pointe.

Pourquoi passer le permis moto ?

Avoir une voiture et un permis B sont indispensables pour se rendre au travail, faire les courses, emmener les enfants à l’école… Mais un permis A peut faciliter grandement vos déplacements ! En effet, rouler en deux-roues vous évite les embouteillages et vous permet de vous garer plus facilement en ville.

Quel est le meilleur moment pour passer le permis moto ? Passer un permis moto impose un certain nombre de contraintes, comme un budget séparé qui n’était généralement pas inclus dans le budget périodique régulier, ou encore la période la plus favorable pour le faire : été ou hiver.

Et le permis moto ? Quels sont les emplois où vous pouvez conduire une moto tous les…

  • Mécanicien moto. …
  • Moto-taxi. …
  • Pilote de moto de course. …
  • Cavalier de police, de gendarmerie ou des douanes. …
  • Professeur de moto scolaire. …
  • Guide moto professionnel. …
  • D’autres métiers plus ou moins amusants où l’on conduit un deux-roues. …
  • En conclusion.

Pourquoi le permis A2 ?

Permis de conduire A2 : motos d’une puissance inférieure à 35 kW et de plus de 18 ans Pour les personnes souhaitant conduire une moto d’une puissance inférieure à 35 kW ; d’un rapport puissance/poids inférieur à 0,2 kW/kg et non dérivé d’un modèle d’une puissance supérieure à 70 kW.

Quelle est la différence entre un permis A et A2 ? Le permis A2 permet de conduire en toute sécurité un 2 roues d’une puissance inférieure à 35 Kw (environ 47 chevaux). Le permis A vous donne le droit de conduire une moto d’une puissance supérieure à 35 kW.

Quel est le permis moto le plus puissant ? Le permis A vous permet de conduire les véhicules suivants : Moto, avec ou sans side-car, quelle que soit sa puissance. 3 roues d’une puissance de plus de 15 kilowatts.

Est-ce difficile de passer le permis moto ?

Le permis moto est l’un des permis les plus compliqués. Comme nous l’avons dit, le taux de réussite au permis moto est d’environ 70%. Donc il faut garder. D’autant plus qu’acquérir un permis moto ne signifie pas seulement rouler à moto avec un moniteur. Bien entendu, le permis moto se pratique.

Est-il difficile d’apprendre à conduire une moto ? Apprendre à conduire une moto est similaire à apprendre à conduire. Les deux peuvent être un peu intimidants au début. Mais si vous abordez la conduite d’une moto avec soin et prudence, vous pouvez rendre le processus d’apprentissage moins intimidant.

Pourquoi on aime faire de la moto ?

Eh bien, c’est exactement pourquoi j’aime la moto. Parce que quand je roule, je suis enfin complètement et uniquement concentré sur ce que je fais, vivre. Et sans aucun effort, c’est un état d’esprit aussi naturel qu’incontournable au guidon d’un vélo.

Quelle est la moto idéale pour une femme ?

Les motos roadster sont des deux-roues qui conviennent particulièrement aux femmes. Lorsque vous recherchez un modèle dans cette catégorie, vous ne manquerez pas ce que vous recherchez. Parmi les grands produits primaires, on retrouve Honda CBF, Suzuki SV, Kawasaki Z ou encore KTM Duke.

.

Quelle est la vitesse max d’une MT-07 ?

La vitesse maximale de la Yamaha MT-07 est de 200 km/h (voie métrique).