Trottinette électrique : tout savoir sur les assurances obligatoires, souvent…

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Les utilisateurs de trottinettes électriques sont de plus en plus nombreux, la réglementation réglemente leur pratique depuis 2019. En effet, ce nouveau moyen de transport individuel connaît un grand succès ces dernières années. Cependant, beaucoup ne savent pas que ces machines doivent être assurées. Nous allons vous expliquer.

Plus qu’une tendance, la trottinette électrique est devenue pour certains un accessoire indispensable au quotidien. Cependant, cette machine largement acclamée s’accompagne d’une augmentation des accidents et des questions sur son assurance.

Une assurance obligatoire

La trottinette électrique est classée « NVEI » (Nouveaux Véhicules Electriques Individuels) car elle équivaut à un Engin de Transport Personnel Motorisé (EDP). Ainsi, le code de la fonction publique et des assurances le place dans la même catégorie qu’une moto ou une voiture. Vous devez être assuré au moins en responsabilité civile en cas d’amende (jusqu’à 3 750 euros) au cas où cela arriverait à autrui. Il est également recommandé de souscrire une couverture accident individuelle pour se protéger en cas de blessures. Considérez que l’assurance responsabilité civile NVEI coûte en moyenne 3 à 8€ par mois.

« C’est obligatoire même si beaucoup de gens ne le savent pas. C’est le boulot du vendeur d’avertir ses clients que l’achat d’une trottinette électrique nécessite une assurance. C’est une question de confiance, que le vendeur propose une assurance à son client, le vendeur doit s’assurer son client. » soit il vient au magasin avec sa propre assurance », souligne le vendeur d’Over Watt, société spécialisée dans la vente de trottinettes électriques à Montpellier.

À Lire  Contrôle technique moto : que se passe-t-il en octobre ?

Puis-je faire un devis d'assurance auto en ligne ?
Lire aussi :
Si vous avez acheté une nouvelle voiture, qu’elle soit neuve ou d’occasion,…

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier de l’assurance civile NVEI, vous devez disposer d’une trottinette électrique homologuée CE. Elle couvre donc obligatoirement votre responsabilité civile dans votre véhicule. Vous êtes donc assuré contre les dommages corporels et matériels que vous pourriez occasionner.

Attention, souvent la responsabilité civile associée à un contrat d’habitation ne s’applique pas à une trottinette électrique. Il s’agit d’une assurance très spécifique qu’il faut souscrire comme pour une voiture ou un scooter.

Doit-on assurer son vélo électrique ?

La loi ne traite pas de la même manière une trottinette électrique et un vélo électrique. Un vélo électrique, dont le moteur ne fonctionne que lorsque vous pédalez, a le même statut juridique qu’un vélo car il n’est pas considéré comme un VTM (véhicule terrestre à moteur). Il n’est donc pas obligatoire d’être assuré pour l’utiliser.

À savoir

L’utilisateur du scooter électrique doit être âgé d’au moins 12 ans et rouler seul.

ud83dudef4ud83dudef4ud83dudef4 Plus de 2,5 millions de français ont déjà adopté une trottinette électrique ! Découvrez nos meilleurs conseils pour conduire en toute sécurité : âge, équipement, zones de circulation, vitesse, assurance… Merci de partager largement ces informations ! ud83dude4f pic.twitter.com/oqLYPgWurs

Quels sont les équipements obligatoires pour circuler à trottinette ?

En plus de l’assurance (responsabilité civile au moins), un gilet fluo, mais uniquement la nuit, des feux avant et arrière, ainsi qu’un klaxon sont obligatoires. Le casque n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé pour une meilleure sécurité.