Trottinette – Guide d’achat

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Apparue il y a quelques années, la moto électrique se démocratise, et la proposition est très importante. Ainsi, selon l’Association des constructeurs européens de motos (ACEM), sur les 206 955 motos et scooters vendus en France en 2021, 10 % sont des motos électriques. C’est le double des ventes de 2018. Il faut dire que le marché a été dopé par les décisions de certaines villes, notamment de Paris et de certaines collectivités locales des quartiers proches, de faire payer le stationnement des deux-roues, sauf pour les modèles électriques. . Aujourd’hui, il existe une dizaine d’entreprises qui vendent des trottinettes électriques aussi bien en magasin qu’en ligne. Ceux-ci se répartissent généralement en deux catégories : les équivalents 50 cc ou 125 cc, également appelés « maxi-scooters ».

Table des matières

En résumé

Sur le même sujet :
Péage gratuit pour les motards du 15 au 18 avril sur les…

C’est quoi, un scooter électrique ?

Une moto électrique utilise exclusivement un système électrique pour la propulsion, en remplacement du moteur thermique classique. Les conceptions varient d’un modèle à l’autre. Par exemple, en tant que modèle standard, la machine électrique est située dans le châssis et peut entraîner les roues arrière avec une chaîne ou, dans de nombreux cas, une courroie. Alternativement, il peut être intégré directement dans la roue arrière.

Il existe deux catégories de moteurs électriques classés selon la puissance nominale du moteur (voir la question « Quelle est la puissance nominale ? ») :

Les premiers sont conçus pour être utilisés exclusivement en ville, tandis que le second, plus courant, permet de rouler sur les autoroutes et les routes.

Combien coûte un scooter électrique ?

Les prix varient considérablement. Le prix dépend de la catégorie mais aussi des options et capacités proposées. Par exemple, vous devez payer :

Si la différence est très grande, c’est qu’il y a beaucoup de joueurs (Askoll, Eccity, Kumpan, Niu, Orcal, Piaggio, Red Electric, Rider, Super Soco, etc.) et ça, les voitures les plus chères, même. les constructeurs entrent (BMW, Peugeot, Seat, etc.).

Mais, bonne nouvelle, au prix de cette brochure, il faut déduire les divers matériaux d’achats alloués aux motos électriques, qu’ils viennent de la région, de la ville ou même de l’Etat. Ceux-ci peuvent enfin permettre à la moto électrique d’être plus attractive en termes de prix.

Quelles aides sont disponibles pour l’achat d’un scooter électrique ?

Il existe plusieurs outils pour acheter une moto électrique, soit par le gouvernement, soit par l’état ou même la ville. Depuis janvier 2022, les subventions disponibles pour l’achat de motos à deux ou trois roues sont les suivantes.

Le bonus écologique

Pour chaque capacité de véhicule et montant versé, l’indemnité locale peut s’ajouter à d’autres dispositifs mis en place par l’Etat et les collectivités territoriales. Attention, une moto électrique ne doit pas utiliser de batterie au plomb pour bénéficier de cette aide.

Pour les deux-roues et les trois-roues d’une puissance nominale inférieure à 2 kW(1), le bonus environnemental est de 20 % du prix d’achat d’un véhicule neuf, soit 100 €. Il est destiné aux particuliers et aux professionnels qui achètent une moto neuve ou une moto électrique neuve.

Pour les deux-roues et les trois-roues dont la puissance nominale est supérieure ou égale à 2 kW (1), le montant de la prime locale est de 250 € par kilowattheure d’énergie en plus de la batterie, mais il ne peut excéder 27 % du coût de prise en charge du véhicule, toutes taxes comprises, estimé à 900 €.

Découvrir. Le montant de l’aide est porté à 1 000 € pour les personnes physiques ou morales domiciliées dans l’assemblée étrangère conformément à l’article 73 de la constitution d’acquisition.

Enfin, les conditions suivantes doivent être remplies pour bénéficier de l’indemnité locale :

La prime peut être déduite du prix de vente professionnel ou remboursée si vous en faites la demande après la vente. Dans ce cas, la demande doit être faite au plus tard 6 mois après la date de la facture d’achat de la voiture neuve ou après la date du premier versement s’il s’agit d’un leasing.

Prime à la conversion

En 2022, il sera possible de bénéficier, selon les conditions, de l’indemnité de conversion lors de l’achat (ou de la location) d’une moto électrique neuve, si, en parallèle, vous mettez au rebut un véhicule diesel ancien (première immatriculation d’avant janvier 2011) ou essence (première immatriculation avant janvier 2006). Cette indemnité s’ajoute à l’indemnité locale.

Découvrir. L’indemnité de remplacement n’est pas versée pour l’achat d’un moteur électrique inférieur à 2 kW (1).

Pour les personnes dont le revenu unitaire imposable est inférieur à 13 489 €, le montant de l’abattement est de 1 100 euros, dans la limite d’une production inférieure à l’abattement versé, pour les véhicules à moteur à deux et trois roues supérieur ou égal à 2kW (1).

Si le revenu fiscal de référence est supérieur à 13 489 € par unité, le montant de l’indemnité de remplacement est de 100 € pour l’achat d’un motocycle à deux ou trois roues d’une puissance supérieure ou égale à 2 kW (1).

Prime au rétrofit

A partir du 1er juin 2020, l’aide dite ‘prime au rétrofit’ peut être versée lorsque le propriétaire de la voiture fait remplacer le moteur thermique de la moto par un moteur électrique. Cette subvention est fixée à 1 100 € et est soumise à certaines conditions :

Les coûts sont développés par le professionnel mettant en œuvre le changement. Par conséquent, l’heure et le montant de la facture doivent être indiqués sur la facture.

→ Lire aussi : Réforme électrique • L’avenir de nos voitures ?

Des aides régionales ou des villes

Certains états offrent des subventions pour l’achat d’une moto électrique. Vous devriez vérifier auprès de chaque État ou ville pour savoir combien et quelles sont les exigences. Par exemple, Paris propose une subvention de 33% du prix d’achat HT équivalent à 400€ pour acquérir un modèle 100% électrique en dessous de 2 kW dont la vitesse est limitée à 45 km/h (soit équivalent 50 cc).

Exonération des taxes du certificat d’immatriculation

L’immatriculation des deux-roues électriques est exonérée des taxes départementales françaises. Seuls les frais de paiement peuvent être réglés : 2,76 €.

Quel est le coût d’usage d’un scooter électrique ?

C’est très difficile à dire car cela dépend de nombreux facteurs :

Pour vous donner une idée, certains constructeurs, comme Peugeot, proposent un comparatif sur leur site internet. Ainsi, à une cadence de 25 km/jour et en utilisation depuis plus d’1 an, le e-Ludix coûte 0,176 €/km contre 0,235 € pour la version thermique. C’est un bénéfice brut de 25% du bénéfice de l’électricité. Notez que ce calcul prend en compte la subvention gouvernementale pour l’achat d’une voiture électrique neuve uniquement, mais aucune autre aide n’est disponible.

Qui peut conduire quoi ?

Pour conduire une moto électrique 50 cc, il faut être âgé d’au moins 14 ans et être titulaire d’un certificat de sécurité routière (BSR).

Pour prendre un manche 125 cm3 de moins de 11 kW, il faut un permis A1 (accessible à partir de 16 ans). Ce dernier est directement lié au permis B lorsqu’il a été obtenu avant le 1er mars 1980. Après cette date, il faut avoir 2 ans de permis B et ensuite il faut suivre une formation de 7 heures ou justifier de 2 ans d’assurance. 125 cm3 entre janvier 2006 et décembre 2010. Pour les machines supérieures à 11 kW et 35 kW, un permis A2 est requis, au-delà, un permis A est nécessaire.

C’est quoi, la puissance nominale ?

Lorsque les fabricants indiquent la puissance de leur machine, exprimée en watts (W) ou en kilowatts (kW), il faut comprendre qu’il s’agit de la puissance nominale, c’est-à-dire la puissance moyenne produite par la machine lors de son fonctionnement. C’est cette valeur « officielle » qui apparaît dans tous les documents de certification et commerciaux. Cependant, dans la réalité, la puissance n’est pas constante et varie beaucoup, avec un pic en un laps de temps très court qui peut aller du simple au double, voire plus : c’est la puissance maximale. Ainsi, le maxi-scooter Pink Fly de Pink Mobility a une puissance nominale de 10 000 W (10 kW), mais a une puissance maximale (puissance de crête) de 22 000 W (22 kW). La différence entre la valeur nominale et la valeur réelle peut affecter considérablement l’autonomie, selon le type de variateur.

Quel équipement pour un scooter électrique ?

Pour la conduite des autres véhicules à deux roues, le port du casque homologué (label blanc ECE ou label vert NF) est obligatoire pour le conducteur et le passager. Il devrait être affiché. De plus, l’utilisation de gants certifiés CE (voir l’étiquette avec le nom) est obligatoire, ainsi que d’avoir une veste haute visibilité (également certifiée CE) que vous devez avoir avec vous ou le véhicule.

Où entretenir son scooter électrique ?

Comme pour la plupart des modèles vendus sur Internet, il n’y a pas toujours de réseau constructeur sur le territoire national. Cependant, comme elle ne possède pas de moteur thermique, de boîte de vitesses ou de système d’embrayage, une moto électrique ne nécessite pas de maintenance technique approfondie et les activités ne concernent que la partie circulation : roues, freins, transmission (si la puissance du moteur est à l’arrière ) la roue). Tous les ateliers sont alors en mesure de réaliser l’intervention d’une moto électrique.

En matière de sécurité, il est recommandé d’amener le scooter électrique au garage au moins une fois par an pour un contrôle technique.

Les batteries sont-elles garanties ?

Oui, comme toutes les pièces mécaniques, les batteries des trottinettes électriques sont garanties 2 ans.

Quelle est la durée de vie d’une batterie de scooter électrique ?

La durée de vie de la batterie varie considérablement et dépend de nombreux facteurs. Cependant, les fabricants garantissent désormais jusqu’à 800 cycles (voir ci-dessous), ce qui correspond à environ 10 ans d’utilisation.

Qu’est-ce qu’un cycle de batterie ?

Le cycle de la batterie est une décharge complète (jusqu’à 0 %) suivie d’une charge complète (jusqu’à 100 %). Le circuit est donc à 100% de charge et seul ce pourcentage est compté. Par exemple, si la batterie est déchargée à 50 % puis chargée à 100 %, cela équivaut à un demi-cycle (charge à 50 %). Aussi, si vous chargez votre batterie 5 fois par semaine à seulement 20%, cela équivaut à 1 cycle.

A noter que les batteries lithium-ion ne souffrent pas de l’effet mémoire, ce qui permet de recharger sa batterie à tout moment, sans attendre une décharge complète, même plusieurs fois par semaine.

Peut-on accroître la durée de vie d’une batterie ?

Oui, il est possible de prolonger la durée de vie de la batterie en suivant certaines règles.

Évitez les fortes décharges

La plage de bon fonctionnement des batteries lithium-ion est comprise entre 20 et 80 %. C’est là que les composés chimiques sont les plus stables et fonctionnent le mieux. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il est impossible, voire dangereux, de charger la batterie à 100% ou, au contraire, de la conduire jusqu’à épuisement complet (appelée « décharge profonde »), mais il vaut mieux éviter de le garder longtemps. constamment en dehors de cette plage optimale. Ainsi, lorsque la batterie atteint 100 %, mieux vaut prendre la route rapidement pour éviter de devoir la recharger complètement pendant longtemps. De même si la capacité restante est trop faible : vous devez la recharger sans attendre.

Bon à savoir. Si la moto est à l’arrêt pendant une longue période, il est préférable de retirer la batterie si possible et de la stocker dans un endroit chaud avec une température de 15 et 25 ° C.

Réalisez une charge complète par an

Le système électronique embarqué, BMS (Battery Management System ou système de gestion de la batterie), surveille en permanence l’état de la batterie et gère son fonctionnement en évitant une croissance excessive, une surchauffe et des valeurs extrêmes (0 et 100% de charge). Une fois par an, c’est une bonne idée de recalibrer en roulant suffisamment pour vider la batterie (proche de zéro au mieux) avant de la recharger à 100%.

Stationnez dans un garage ou retirez la batterie

Les fabricants recommandent généralement d’utiliser des batteries à des températures comprises entre -10°C et +40°C, car elles n’aiment pas la chaleur et le froid. Le premier peut provoquer un incendie tandis que le second réduit considérablement les performances. Il est donc important de les protéger de la chaleur de l’été et du froid de l’hiver. Il est préférable de garer la moto dans le garage ou, si possible, de retirer la batterie et de la ranger à l’intérieur.

Batterie fixe ou batterie amovible ?

Comme son nom l’indique, la batterie fixe ne peut pas être retirée de la moto : la batterie doit être connectée au connecteur de la moto, qui doit être placé à proximité d’une prise électrique. Cela peut donc limiter la possibilité d’être facturé dans la rue ou si vous vivez en appartement. La batterie amovible (ou les batteries fixées au boîtier, car certains modèles en transportent jusqu’à 4), permettent une grande flexibilité (bureau, maison, etc.). De plus, il peut être accommodé lors d’une inactivité prolongée ou lorsque la température est trop basse. Mais attention, lorsqu’il n’y a qu’une seule batterie, son poids peut rendre le transport difficile. Par exemple, Mô de la chaise pèse 41 kg ! Même avec un diable, il est difficile de monter les escaliers.

Quelle est l’autonomie d’un scooter électrique ?

Le gabarit de la moto électrique est généralement compris entre 50 km (équivalent à 50 cc) et environ 200 km (équivalent à 125 cc). Mais ce sont des chiffres officiels : comme pour les vélos électriques, la réalité est souvent différente. Fondamentalement, la batterie est une connexion indépendante : plus elle est puissante, plus le moteur fonctionnera longtemps. Mais de nombreux facteurs entrent en jeu et ont une forte influence sur l’indépendance.

Quels facteurs influencent l’autonomie d’un scooter électrique ?

Comme les deux-roues à moteur thermique, l’autonomie des trottinettes électriques dépend de nombreux facteurs, outre la capacité de la batterie. Si le plus influent est le type de conduite, la topographie ou le type de routes et de trafic routier a une grande influence.

La façon de conduire

Partir rapidement d’un feu vert en tournant la main à fond sera bien plus énergique que d’avoir la main légère : entre conduite responsable, sans forte accélération, et en conduite agressive, l’autonomie peut varier de 15 à 20 %.

La plupart des scooters électriques ont différents modes de fonctionnement qui doivent être utilisés en fonction du type de trajet. Par exemple, Pink Fly a une autonomie de 100 km en mode sport, mais celle-ci passe à 130 km en mode luxe et 150 km en mode éco. Veuillez noter que toutes les méthodes n’ont pas la même vitesse maximale pour la puissance à fournir.

La vitesse

Vitesse et autonomie ne font pas bon ménage. Plus vous conduisez vite le scooter électrique, moins vous marcherez. L’une des raisons, au-delà du besoin de puissance nécessaire pour vaincre la résistance aérodynamique, c’est qu’en ville on peut augmenter l’autonomie lors des phases de décélération ce qui assure la récupération d’énergie et la restauration (quelque chose de petit) de la batterie.

La topographie

C’est logique : grimper des collines sera plus énergivore que sur une route plate. Aussi, la circulation urbaine permet une plus grande autonomie que les autoroutes.

L’usure

Une batterie s’use avec le temps : on estime qu’elle perd en moyenne 2,3 % de sa capacité chaque année. Ainsi, après 10 ans, il n’aura plus que 77% de sa capacité initiale.

Combien coûte une batterie de scooter électrique ?

Le prix dépend de la capacité (exprimée en kWh) et varie de 900 € à 3 000 € pour les modèles les plus performants.

Comment recharger un scooter électrique ?

Recharger le moteur électrique est le moyen le plus simple du monde, en le branchant sur une prise standard de 16 A chez soi, En effet, la capacité raisonnable de ces batteries ne nécessite pas l’installation de prises renforcées ou spéciales.

Il suffit donc de brancher la prise d’alimentation au connecteur de la moto ou, si possible, de retirer la batterie pour la charger en interne.

Faut-il un abonnement spécifique pour recharger son scooter électrique chez soi ?

Non, recharger une trottinette électrique à domicile ne nécessite pas l’installation d’une prise renforcée (Green’up) ou d’un boîtier mural. Comme la recharge s’effectue avec des prises traditionnelles de 2,3 kW, et que d’autres appareils électriques (four, climatiseur, lave-linge, etc.) peuvent fonctionner en même temps, un permis de 6 kVA suffira. En effet, la capacité totale des équipements raccordés à l’installation électrique doit être inférieure à celle du compteur électrique (les différents postes pour les particuliers sont 3 kVA ; 6 kVA ; 9 kVA ; 12 kVA ou 15 kVA). Sinon, l’installation risque de se casser.

Combien de temps dure la recharge d’un scooter électrique ?

Lorsqu’il est connecté au bouton central, le chargeur délivre donc une puissance de 2,3 kW, le temps de charge dépend exclusivement de la capacité de la batterie. Pour une charge complète, cela prend généralement entre 4 et 6 heures, mais certains modèles peuvent prendre jusqu’à 8 heures.

Découvrir. Certains fabricants proposent une charge rapide en option pour réduire le temps de charge.

Peut-on recharger son scooter sur une borne publique ?

Dans la plupart des cas, oui, il est possible de recharger une trottinette électrique sur une borne de recharge publique. Mais attention : le chargeur n’ayant pas besoin d’autant de puissance qu’une voiture électrique, la borne de recharge doit être installée dans des prises standards dites « domestiques UE » ou « type E/F ». Il est pratiquement impossible d’utiliser des connecteurs dédiés pour les véhicules électriques à charge rapide.

Peut-on installer une prise dans un immeuble collectif ?

Oui, ça s’appelle « le droit ». En colocation, le propriétaire ou le locataire peut installer un ou plusieurs points à ses frais. L’installation d’un point de paiement spécial pour le stationnement des voitures dans votre immeuble peut se faire sans l’autorisation de l’assemblée générale des propriétaires. En revanche, le mandataire doit être avisé par lettre recommandée avec accusé de réception et peut, dans un délai de 6 mois, s’opposer aux travaux par saisine du tribunal de grande instance du chantier.

La borne de recharge doit avoir une capacité comprise entre 2,2 et 22 kW et sera éligible à l’aide du programme Advenir (en vigueur jusqu’au 31 décembre 2023) dès que l’installation sera réalisée dans un lieu précis. Pour les bornes de recharge individuelles dans les immeubles d’habitation, cette aide couvre les frais de fourniture et d’installation jusqu’à 50 % des frais engagés, plafonnés à 960 € HT par borne de recharge.

L’installation doit être confiée à un professionnel qualifié, avec un disjoncteur dédié relié à un « système sous-échelle » dédié certifié selon la norme MID.

(1) 2 kW selon le règlement UE 168/2013 ou 3 kW selon la directive 2002/24/CE. Consultez la rubrique (K) « numéro d’homologation » du certificat d’immatriculation (carte grise) de votre véhicule pour connaître le statut homologué.

Quel scooter pour faire 100 km par jour ?

50cc suffiront pour couvrir la distance à parcourir chaque jour. Ce type de moto est très économe en carburant. La consommation aux 100 kilomètres oscille généralement entre 2,5 litres et 4 litres selon les modèles mais aussi selon votre style de conduite.

Quelle moto fait 100 km par jour ? 2.13l/100km Yamaha R 125 2021; 2.20l/100km Honda CB 125 R 2021; 2.30l/100km Suzuki GSX-S 125 2021; 2.42l/100km KTM 125 Duke 2021.

Quelle moto peut parcourir 50 km par jour ? En effet, si vous avez l’habitude de rouler moins de 50km/j tous les jours, nul besoin d’acheter un 2-roues électrique avec une cylindrée supérieure à 50cc. Une moto électrique 50cc vous accompagnera très bien dans ce type de trajet.

Quel scooter pour long trajet ?

Moto grand tourisme (GT) Lorsqu’il s’agit d’éviter les embouteillages, les autoroutes ou les longs trajets routiers, il vaut mieux choisir un modèle GT 125cc. La raison est simple, ces véhicules disposent de l’équipement nécessaire pour affronter les conditions délicates.

Quel est le kilometrage Max pour un scooter ?

Augmenter l’écartement de la table fragilise les deux roues qui risquent de tomber plus souvent en panne. Il est généralement admis qu’une moto 125cc ne doit pas dépasser 4 000 kilomètres par an.

Quelle est la moto la plus fiable ? Dans le créneau 125 des motos pratiques et rapides, encore une fois, Yamaha X-Max et MBK Skycruiser sont au sommet de la hiérarchie. Il est suivi de près par le Peugeot Satellite.

Quel est le kilométrage correct pour une moto d’occasion ? Ainsi, plus la moto a de kilomètres, plus le risque de remplacer ces pièces est grand. Et donc de faire face à une maintenance coûteuse. Notre conseil : évitez d’acheter une moto d’occasion de plus de 20 000 km si vous prévoyez de rouler beaucoup et si vous souhaitez conserver ces motos plusieurs années.

Quelle est la durée de vie d’un scooter ?

Ils sont destinés à atteindre 50 000 km. Si vous parcourez 40 km par jour en moyenne, 5 jours par semaine, cela représente plus de 6 ans de puissance cérébrale !

Quand faut-il remplacer une moto ? Stratégie #1 : remplacer les motos tous les 2 à 3 ans Pour plusieurs raisons : Les garages coûtent moins cher à réparer avant de vendre. Les garages savent qu’ils vendront facilement une moto neuve avec quelques kilomètres.

Quel est le meilleur scooter en 2022 ?

rangVUESVOIX
1Honda Forza 125 I1375
2Yamaha Xmax 125,1245
3Honda PCX 125877
4BMW CE04618

Quel est le bon kilométrage pour un scooter d’occasion ?

Ainsi, plus la moto a de kilomètres, plus le risque de remplacer ces pièces est grand. Et donc de faire face à une maintenance coûteuse. Notre conseil : évitez d’acheter une moto d’occasion de plus de 20 000 km si vous comptez rouler beaucoup et si vous souhaitez conserver ces motos plusieurs années.

Quel scooter pour long trajet ?

Moto grand tourisme (GT) Lorsqu’il s’agit d’éviter les embouteillages, les autoroutes ou les longs trajets routiers, mieux vaut choisir un modèle GT 125cc. La raison est simple, ces véhicules disposent de l’équipement nécessaire pour affronter les conditions délicates.

À Lire  Centres dentaires, petites annonces en ligne, opticiens... attention aux arnaques santé !