Uber Files : Que révèle l’enquête sur les pratiques de profit de l’entreprise ?

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie, a joué un rôle actif, un système informatique de « disjoncteur » utilisé pour les perquisitions, le travail d’économistes payés par l’entreprise pour montrer les emplois créés sous un jour flatteur : environ 120 000 documents internes au géant . pour les véhicules de transport avec chauffeur (VTC) met en lumière les bons mécanismes pétroliers d’Uber pour dépasser de nouveaux marchés au cours des années 2013-2017.

« La violence garantit le succès ». Cette petite phrase est issue d’un échange entre le lobbyiste et Travis Kalanick, le PDG d’Uber poussé à la sortie en juin 2017. Elle provient de documents internes à l’entreprise américaine, obtenus par le Guardian et partagés avec des membres de l’International Investigating Consortium. Journalistes (ICIJ) et ses partenaires. Ces documents couvrent la période 2013-2017.

Face à l’indignation des taxis menacés par la concurrence jugée déloyale des véhicules avec chauffeur (VTC), le commandant controversé a alors pris une forme stratégique de chaos pour s’implanter dans un pays. Renverser les rôles, faire fi des réglementations, payer en condamnations jusqu’à ce que les consommateurs ne puissent plus se passer de cette innovation de rupture, puis mettre les politiques devant le fait accompli… Le mécanisme du passage forcé était bien établi.

À lire aussi : Dossiers Uber : l’opposition demande à Emmanuel Macron de s’expliquer sur les liens avec l’entreprise

Des relations étroites avec Emmanuel Macron

L’enquête met en lumière le rôle d’Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie dans le gouvernement de François Hollande, pour faciliter le développement d’Uber en France face à l’insatisfaction des taxis et au durcissement des règles. Une charité qui contraste avec la méfiance du président de la République, Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur, ou Alain Vidalis, le secrétaire d’État chargé des Transports.

Les documents montrent de nombreuses rencontres et échanges de SMS entre la figure montante du gouvernement et les dirigeants de l’entreprise. Un « accord » a été conclu qui permettrait à l’entreprise de poursuivre ses activités sans trop perdre. En juillet 2015, Uber a annoncé la suspension de son activité « Pop », qui permettait à quiconque de se livrer à une activité de transport non rémunérée. Ce jour-là, le PDG d’Uber a contacté Emmanuel Macron, qui l’a rassuré : « Cazeneuve sera silencieux sur les taxis et je réunirai tout le monde la semaine prochaine pour préparer la réforme et la bonne loi. Caz est d’accord avec le marché « Les 250 heures de formation exigées par Thévenoud pour devenir chauffeur tomberont à 7 heures du matin…

Lire aussi :
IF Export accompagne les projets internationaux d’artistes, d’artistes français ou de professionnels…

Le rôle des économistes

Le rôle des économistes

Pour influencer l’opinion publique, prouver qu’elle crée des emplois (et pas seulement des emplois sous-payés), l’entreprise a besoin d’un soutien académique. Il fait donc appel à des économistes comme Augustin Landier ou Nicolas Bouzou. Pour 100 000 €, le premier co-écrira une étude qui fera en sorte que les chauffeurs de la plateforme gagnent presque le double du Smic.

La pratique est classique. Et le document qui a reçu toute la presse indique clairement qu’il s’agissait d’une commande d’Uber. Mais il ne tient pas compte des frais payés par les chauffeurs et n’analyse que les revenus de ceux qui travaillent encore. Négliger ceux qui se sont brouillés, peut-être parce qu’ils vivaient une vie pauvre.

De plus, il s’appuie sur des données fournies par l’entreprise, sans contrôle externe. 10 000 € seraient versés au cabinet de l’économiste Nicolas Bouzou hors taxes. Son analyse conclut qu’avec une législation plus souple, la plateforme pourrait créer plus de 100 000 emplois en France.

À lire aussi : Les dix points à retenir de notre grande enquête auprès des livreurs à vélo

« Coupe-circuit » en cas de perquisition

« Coupe-circuit » en cas de perquisition

Uber a conçu un « kill switch » qui empêchait l’accès à ses serveurs. Il pourrait être utilisé sciemment lors d’une perquisition, ce qui pourrait constituer une entrave au travail de la justice. L’outil a été déployé 13 fois entre novembre 2014 et décembre 2015 (en France, en Inde, en Belgique, aux Pays-Bas, au Canada, en Hongrie et en Roumanie). Interrogé par la cellule d’investigation de Radio France, Uber impressionne son ancien PDG et affirme qu’il a changé ses méthodes. « Alors que nous, comme de nombreuses entreprises, avons des logiciels conçus pour protéger à distance les appareils de l’entreprise (en cas de vol, par exemple, N.D.L.R.), ces logiciels ne doivent jamais être utilisés pour entraver des actions réglementaires légitimes. »

À Lire  4000 emplois promis lors du 5e sommet Select the France. Quelles entreprises et dans quels secteurs ?

Est-ce vraiment nouveau et illégal ?

Le lobbying est réglementé et non illégal. Mais ces méthodes brutales, qui ont toujours flirté avec la ligne jaune et sa légalité, n’ont cessé d’être soulignées depuis l’arrivée d’Uber en France fin 2011. De la même manière, Emmanuel Macron, le chanteur des « startup nations », qui n’a pas a exprimé son intention de faciliter l’entrée de ce type d’innovation, de déréguler un certain nombre de marchés et d’encourager l’auto-entrepreneuriat comme forme d’accès à l’emploi.

L’enquête montre une implication très forte mais ne dit pas qu’il s’agit d’autre chose qu’une condamnation. L’enquête ne révèle aucun accord financier. En revanche, la question de la transparence des réunions ministérielles est posée. L’article du Guardian met également en lumière des soupçons de corruption en Russie.

Quels facteurs ont permis l’émergence d Uber ?

Quels facteurs ont permis l'émergence d Uber ?

L’application concurrence principalement les centrales de réservation de taxis ou de VTC. Les professionnels qui en font bon usage (principalement des VTC) s’affrontent alors en concurrence avec ceux qui ont refusé d’utiliser l’appli (principalement des taxis).

Qu’est-ce que le marché Uber ? Uber est présent dans plus de 600 villes et 50 pays et a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires d’environ 6 milliards de dollars, malgré une concurrence intense ainsi que des scandales réguliers fragilisant le groupe.

Comment fonctionne l’application Uber Driver ?

Lors de la commande d’un trajet, l’application suggère automatiquement un endroit pratique pour rencontrer votre chauffeur. Pour modifier votre lieu de collecte, entrez une nouvelle adresse ou faites glisser l’épingle n’importe où sur la carte à l’intérieur du cercle gris.

Qui pose les limites de l Ubérisation ?

Alors certains n’hésitent pas à exprimer les limites de l’ubérisation, notamment du point de vue des travailleurs : Des limites à la vie professionnelle et personnelle plus floues. Des revenus plus volatils. Moins de protection sociale.

Comment avoir Uber au téléphone ?

3. Vous pouvez également demander de l’aide chez votre partenaire ou nous envoyer une question via help.uber.com. Si vous contactez Uber via help.uber.com, notre équipe d’assistance vous répondra dans les 24 heures. Vous recevrez alors une notification sur votre téléphone (si les notifications sont activées).

Comment contacter Uber par téléphone ? Pour joindre Uber, appelez le 0899 03 03 03 (1). Nous vous faciliterons la tâche pour contacter leur service client.

Comment contacter Uber gratuitement ?

Si vous souhaitez contacter Uber Eats par téléphone, vous pouvez appeler le 0805 08 42 84, cet appel est gratuit.

Comment prendre RDV avec Uber ?

Pour vérifier la disponibilité des agents, accédez à la section Aide de l’application, puis sélectionnez Planifier un rendez-vous personnel, sélectionnez le titre qui correspond à votre question et appuyez sur Planifier un rendez-vous si vous avez besoin d’aide. Vous pouvez également visiter notre site Internet.

Qui est le propriétaire de Uber Eats ?

Pour Pierre-Dimitri Gore-Coty, la tâche risque d’être ardue. Au dernier trimestre, Eats a enregistré une perte de 461 millions de dollars (contre un total de 1,1 milliard pour Uber), soit 66 % de plus que l’an dernier à la même période.

À qui appartient Uber Eats ?

Qui est le PDG de Uber Eats ?

Pierre Dimitri Gore-Coty est le nouveau leader d’Uber Eats.

Qui est derrière Uber ?

Travis Kalanick, l’homme qui a fondé Uber en 2009 avec Garrett Camp, a bien quitté l’entreprise en 2019 après de nombreux scandales sur ses méthodes de gestion, des agressions sexuelles et des problèmes de corruption.

Quelle est la différence entre UberX et Green ?

Uber Green arrive à Reims, Rouen et Montpellier Nous lançons Uber Green à Montpellier, Reims et Rouen. Cette option permet de réserver des véhicules hybrides ou électriques directement via l’application Uber, pour le même prix qu’une course UberX.

Qu’est-ce qu’UberX Saver ? UberX Saver : si vous voulez profiter du trajet, UberX Saver est la fonctionnalité parfaite. Vous attendrez quelques minutes, mais vous ferez d’importantes économies. Share Uber ou Uber : Il s’agit d’une option de covoiturage qui permet aux utilisateurs de partager un trajet.

Quelle est la différence entre UberX et Uber Green ?

Plus écologique, plus économique Ainsi la participation des courses sur l’appli est rajoutée de 0,03‚¬/km lorsqu’elles ne sont pas sur l’option Uber Green : UberX, Natation, Confort, Van, Berline et Moto.

Quels sont les différents Uber ?

Où que vous alliez, réservez des circuits dans plus de 10 000 villes du monde… Voyagez avec Uber

  • Uber Glas. Courses éco-responsables en véhicules électriques. …
  • Location Uber. …
  • Livre Uber. …
  • par heure. …
  • UberX. …
  • Sauvegarde Uberx. …
  • Partagez UberX. …
  • Jeu Uber Taxi.