Une maison connectée pour réduire sa consommation d’énergie ?

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Compte tenu de la crise énergétique et de la dégradation de la situation géopolitique, réduire notre consommation d’énergie est devenu impératif.

S’il est nécessaire d’éviter les coupures d’électricité menacées en France en cas d’hiver rigoureux, ou pour des raisons environnementales et économiques, l’électroménager connecté peut contribuer à réduire la consommation ; C’est comme ça.

En raison de la hausse des prix de l’énergie, de nombreux Français souhaitent déjà réduire leur consommation. Mais désormais, il existe un autre risque en France : si l’hiver est rigoureux, le réseau électrique risque d’être surchargé, le risque de coupures ne peut être totalement écarté selon le gestionnaire du réseau RTE. Les entreprises et les particuliers sont donc appelés à adopter « l’environnement sonore » pour réduire au maximum leur consommation.

L’Ademe a publié plusieurs recommandations à cet effet. Parmi ses recommandations, l’agence pour la transition écologique recommande d’éviter les appareils multimédias et les appareils connectés à outrance, en décidant de réfléchir à leurs avantages. Justement, même s’ils consomment forcément de l’électricité, certains sont très efficaces pour maîtriser notre consommation.

Le chauffage, premier poste de consommation

Le chauffage représente en moyenne 66 % de la consommation énergétique des ménages selon l’Ademe. Or, selon ses estimations, baisser la température de 1°C réduirait la consommation de 7 %.

En ce sens, les solutions connectées dont vous pouvez régler la température peuvent vous aider à mieux gérer votre consommation en ne chauffant pas les pièces vides ou en réduisant la température lorsque vous êtes absent. Et, surtout, si vous choisissez un système qui permet de préparer le chauffage dans des espaces ou des pièces, la gestion est encore meilleure : quand la température de 19 à 21°C se plaît dans les pièces à vivre comme la salle à manger ou la salle à manger. dans le salon, 17°C suffisent pour la chambre.

Les solutions connectées sont beaucoup plus faciles à programmer que les systèmes de programmation intégrés aux équipements de chauffage et offrent plus de flexibilité, notamment grâce à la télécommande qui offre la possibilité de s’adapter en cas de situations imprévues. Sachant que la connectivité est incluse dans l’intelligence (même si certaines fonctions intellectuelles existent aussi indépendamment de la connectivité) : adaptation au rythme de vie, détection de fenêtres ouvertes, de présence, possibilité de géolocalisation, prise en compte du temps nécessaire au chauffage des pièces et des prévisions météo …

De nombreux appareils de chauffage neufs sont raccordés (pompes à chaleur, chaudières, radiateurs et même poêles à bois). Pour certains constructeurs, des améliorations de la connectivité sont prévues depuis des années, avec l’ajout de pièces ou de portes en option ; il n’est donc pas nécessaire de mettre à niveau son équipement.

Enfin, la plupart des fabricants de smart home produisent des solutions permettant de réaliser n’importe quel appareil de chauffage connecté : modules pour radiateurs électriques, thermostats thermostatiques pour radiateurs à eau chaude, thermostats intelligents, etc.

Muller Intuitiv avec la solution Netatmo permet de connecter des radiateurs électriques des marques Muller, Campa, Noirot, Airelec et Applimo en ajoutant simplement un module. Cela s’applique même aux modèles de la génération précédente (jusqu’à 2015). © Müller

Comme d’autres fabricants spécialisés, Delta Dore propose des vannes à installer en tête de radiateur de remplacement pour le circuit d’eau chaude. Netatmo les vend également, tout comme Tado et Schneider Electric. & # xD;

© Delta Doré

Maison neuve : comment réduire la facture de construction ? - Infos Clermont Métropole
Voir l’article :
Acheter une maison neuve coûte en moyenne 9% de plus en 2021…

Optimiser les économies grâce à l’automatisation

Il existe de nombreux thermomètres connectés sur le marché. Le Thermostat Intelligent Netatmo est un bon exemple d’appareil axé sur la facilité d’utilisation. Tout ce que vous avez à faire est de répondre à quelques questions lors de l’installation. Au fil du temps, l’appareil « apprend » et se programme automatiquement. © Netatmo

L’automatisation du fonctionnement des appareils connectés à la maison signifie que vous n’avez pas à vous en soucier : le confort et les économies d’énergie sont assurés sans l’intervention constante de l’utilisateur. Plus de risque d’oublier de baisser le chauffage en quittant la maison par exemple.

Combiner plusieurs activités peut être intéressant pour augmenter ses économies. Sans doute le plus efficace est le couple réchauffeur/rouleau. En hiver, l’idée est d’ouvrir les portes la journée pour laisser entrer le soleil pour chauffer naturellement l’abri, mais de les fermer le soir pour empêcher le froid d’entrer. En été, c’est l’inverse; la chaleur doit être évitée, ce qui limite l’utilisation de groupes frigorifiques.

D’une utilité collective

Les développeurs de maisons intelligentes ont profité de cette opportunité. Par exemple, Delta Dore propose une fonction horloge étoile dans son application Tydom, qui ouvre automatiquement le volet le matin et le ferme à la tombée de la nuit. Récemment, Somfy a également ajouté un nouveau statut préconfiguré de ce type à son application. D’après les études* citées par ce constructeur, ce type d’automatisme permet d’économiser en moyenne 10 % de consommation de chauffage (par rapport aux appareils manuels). De plus, selon des simulations réalisées par Somfy, un chauffage automatique relié à des dispositifs de protection solaire, eux aussi automatisés, permettra d’économiser entre 8 et 30 % de consommation de chauffage par rapport aux solutions manuelles (localisation et ancienneté du bâtiment).

Bien qu’une maison connectée bien conçue puisse aider à économiser de l’argent, elle peut aussi être amusante à plus grande échelle. Certaines entreprises profitent réellement des opportunités offertes par la connectivité pour favoriser à la fois le stockage et la stabilité du réseau électrique, grâce à ce qu’on appelle la réponse à la demande (ou demand response). Cette pratique a déjà été mise en place par certaines entreprises qui s’engagent à réduire leur consommation à des heures précises pour soulager le réseau, en échange d’un prix rémunérateur.

Grâce à la connexion, il se propage entre les individus. Le principe est simple : lorsque le réseau électrique est trop chargé, le circuit de chauffage est légèrement modifié ou la température est réduite brièvement. Individuellement, l’impact sur le confort est incompréhensible, mais, multiplié par le nombre de maisons, cela réduit le réseau, évitant le démarrage du système de production d’énergie polluante et limitant le risque d’être coupé.

C’est ce que propose Engie avec son service Mon Pilotage Elec (prescription). Tout le matériel pour raccorder le radiateur électrique au logement est fourni (connecteur, module pour chaque radiateur électrique et sonde de température pour chaque pièce). L’utilisateur peut alors surveiller son utilisation, piloter et préparer le chauffage à distance, en cas de pic d’utilisation qui nécessite une « modulation », Engie promet que l’écart de température ne dépassera pas 1°C. L’effacement permet à l’utilisateur d’économiser de l’énergie et de contribuer à l’effort collectif.

Cela peut aussi être un excellent moyen de s’équiper et de connecter ses appareils à moindre coût. Par exemple, Tiko (groupe Engie) propose la même solution pour 9 €. faites-vous plaisir. (…) Le Réseau de Transport d’Energie nous fournit ce service, et nous pouvons vous proposer la solution pour 9 €. expliqué sur son site.

Quant au spécialiste de la gestion intelligente de la consommation électrique Voltalis, il ouvre également sa solution aux particuliers avec son offre Voltalis Connect, destinée aux utilisateurs de chauffage électrique. C’est gratuit et sans inscription ; l’utilisateur n’a donc rien à débourser pour brancher son radiateur électrique.

À Lire  Calcul des frais de notaire : Simulation de vos honoraires en ligne