VIDEO – Immersion avec les soldats d’élite de la haute montagne à Chamonix

Photo of author

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Publié le 11 juillet 2022 sur 10.30, mis à jour le 11 juillet 2022 à 11h00 Source : TF1 Infos

Publié le 11 juillet 2022 sur 10.30, mis à jour le 11 juillet 2022 à 11h

Le Groupe militaire de haute montagne est un corps d’élite de l’armée de terre.Ces alpinistes maîtrisent aussi bien l’escalade que le saut en parachute.Des exploits qui ont un but : enseigner au mieux des techniques utiles aux commandos sur les terrains de guerre.

Le Groupe Militaire de Haute Montagne est un corps d’armée d’élite.

Ces alpinistes maîtrisent à la fois l’escalade et le parachutisme.

Des exploits qui n’ont qu’un but : enseigner des techniques utiles aux commandos sur le champ de bataille.

300 mètres de vide sous les pieds, mais rien d’impressionnant pour Léo, soldat et alpiniste 5 étoiles. Il marche à mains nues avec seulement une corde pour sa sécurité. L’exercice est si intense qu’en 48 heures il peut perdre jusqu’à 4 kilos. Aujourd’hui, ce soldat s’entraîne dans les Alpes. Demain ce sera le Groenland ou la Patagonie. « J’ai toujours peur, mais ça me permet de rester concentré, ça me permet de me dire : ‘ne te laisse pas distraire, reste sur ce que tu fais, reste concentré sur ce qui se passe' », avoue-t-il dans le vidéo d’actualité sur 20.00 en haut de cet article.

Voir l’article :
Malgré les tragédies qui font la une des journaux, le parachutisme reste…

« Franchir des zones infranchissables »

Au-dessus de lui, deux soldats en combinaison de vol attendent les bonnes conditions pour sauter dans le vide. Ils peuvent voler jusqu’à 180 km/h, un autre exploit pour ces deux soldats qui ont chacun (déjà) enchaîné mille sauts. Ces exploits ne sont pas faits pour bien paraître. Les hommes du Groupement Militaire de Haute Montagne (GMHM) restituent alors leurs connaissances et techniques aux commandos avant que ces derniers ne partent en terrain ennemi. Au Mali, ou aux portes de l’Ukraine. Un important transfert de connaissances.

À Lire  Le jour où la reine Elizabeth II est parachutée avec James Bond aux JO de Londres

Illustration de cette tyrolienne déployée pour atteindre l’autre versant de la montagne. « Vous vérifiez que le mousqueton est bien fermé et ensuite nous essayons de passer le plus vite possible », explique le formateur. L’objectif, « est de contribuer à la compétence opérationnelle de l’Armée de terre en lui offrant les moyens techniques de franchir des zones infranchissables. Ils peuvent ainsi envisager de continuer à combattre de l’autre côté de la montagne », explique le commandant Chevallier.

Les hommes du Groupe Militaire de Haute Montagne parcourent le monde. Everest, Andes, Antarctique dans des conditions extrêmes. Avance quand même. Un défi physique et moral. Encore un exemple d’endurance avec cette opération de parapente au pied du Mont Blanc. Le vent est favorable, la falaise est juste à côté. « Le danger, c’est très simple, c’est qu’en dessous de nous, on a le côté nord de l’aiguille, il y a 1 000 mètres de vide, donc une fois qu’on y va, il faut être sous la voile. La voile doit prendre soin de nous ou c’est une chute sur 1 000 mètres qui nous attend », prévient l’un d’eux. Prochain défi ? Sauter à 6 000 mètres d’altitude depuis l’Himalaya.

V. Fauroux – Reportage vidéo : François-Xavier Ménage, Florian Le Goïc et Pascal Rousset

Les plus lusTendance à la dernière minute

Accueil-Social Topics-VIDEO – Immersion avec des soldats d’élite de haute montagne à Chamonix