Voitures intelligentes : la Chine met en place une licence de cartographie routière

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Cette mesure pourrait affecter les constructeurs étrangers comme Tesla. Photographie : Brecht Denil / Unsplash

En Chine, les autorités souhaitent désormais que les constructeurs automobiles soient autorisés à collecter des données géographiques avec leurs capteurs de véhicules intelligents. Une décision qui pourrait jeter des bâtons dans les roues pour des entreprises étrangères comme Tesla opérant dans le secteur.

Table des matières

Une licence obligatoire

Il s’agit d’une clarification de la loi chinoise sur la cartographie. Par conséquent, tous les fabricants et développeurs de logiciels de conduite autonome doivent obtenir une licence de cartographie pour opérer dans le pays. Cette demande doit être faite à une entreprise autorisée à collecter, stocker, transformer et traiter des données géographiques, selon un communiqué du ministère des Ressources naturelles cité par Reuters.

La cartographie est un élément essentiel pour les véhicules intelligents ou autonomes, ces derniers doivent en effet collecter de grandes quantités de données géographiques pour créer des cartes de haute précision, indispensables à une navigation précise et sûre. Le journal officiel du ministère a déclaré que le développement rapide de l’industrie automobile intelligente et connectée en Chine signifie qu’un « résultat en matière de sécurité » doit être défini pour « les coordonnées en temps réel de haute précision, la haute définition et d’autres supports de données », sur lesquels la Chine est fortement dépendant, a ajouté l’agence de presse.

Jusqu’à présent, plus de 20 entreprises ont reçu une licence de cartographie. Parmi eux figurent le géant Baidu et Naviinfo, une société de cartographie soutenue par Tencent.

Baidu exploite déjà des robotaxis en Chine. Photographie : Baidu

A voir aussi :
le nécessaire Missègle vient d’inaugurer son centre de formation qui accueille déjà…

Tesla pourrait en souffrir

Cette décision semble avoir un objectif bien précis : éviter que les données visuelles très détaillées collectées par les voitures intelligentes ne tombent entre les mains d’acteurs étrangers pouvant être perçus comme hostiles. Les entreprises étrangères sont particulièrement concernées par la nouvelle mesure, notamment Tesla.

La Chine représente un marché très juteux pour la société d’Elon Musk, qui y a construit sa première Gigafactory hors des Etats-Unis en 2019. Cependant, Pékin ne voit pas très positivement le succès de l’entreprise américaine dans son pays et n’a pas hésité à prendre la parole dans ses rouages ​​à plusieurs reprises. En conséquence, les ventes de Tesla en Chine stagnent depuis plusieurs mois, également en raison des restrictions Covid-19 mises en place dans le pays. Au deuxième trimestre 2022, l’entreprise y a vu ses ventes chuter de 18%.

Les véhicules intelligents en Chine, un pari gagnant ?

Le marché mondial des véhicules intelligents et connectés devrait atteindre 470 milliards de dollars d’ici 2030, a déclaré Wan Gang, vice-président de l’Organe consultatif sur la politique nationale de Chine, lors d’une conférence à Pékin. L’Empire du Milieu est l’un des pays où ce secteur est le plus développé.

L’État a déjà établi des normes de conduite autonome dans le pays, tandis que le secteur des robotaxis, c’est-à-dire des taxis autonomes, s’y généralise. En fait, Baidu a récemment reçu une licence lui permettant d’exploiter des taxis sans conducteur, et la société prévoit même d’étendre son service Apollo Go à 65 villes d’ici 2025 et 100 villes d’ici 2030.

En rendant plus difficile l’entrée des entreprises non chinoises dans le secteur, Pékin permet aux firmes du pays de garder une longueur d’avance sur leurs concurrents dans un domaine qui va se développer très rapidement.

Est-ce qu’un véhicule autonome est un robot ?

Le terme désigne un véhicule capable de circuler sur la voie publique dans des situations de circulation prévues sans intervention humaine. C’est une application typique dans le domaine de la robotique mobile impliquant de nombreux acteurs.

Quelle est la particularité du véhicule autonome ? Qu’est-ce qu’une voiture autonome ? Comme son nom l’indique, une voiture autonome est un type spécifique de véhicule motorisé qui peut circuler dans un environnement de conduite normal sans intervention humaine grâce à un système de contrôle automatique complexe.

Qu’est-ce qu’une voiture autonome def ?

En termes simples, une voiture autonome est un véhicule dont la conduite est partiellement ou totalement automatisée.

Quel est le but de la voiture autonome ?

Un véhicule autonome est un véhicule (voiture, camion, navette…) équipé d’un système de pilotage automatique qui lui permet de rouler en conditions réelles de circulation sans intervention humaine.

Quels sont les avantages des véhicules autonomes ?

La promesse des voitures autonomes est de réduire les accidents de la circulation. Sur le papier, il existe d’autres avantages tels que moins de stress, une conduite plus verte et une meilleure mobilité pour les personnes handicapées.

Qui est le créateur de la voiture autonome ?

En 1986, le groupe Mercedes-Benz, en coopération avec une équipe de l’Université fédérale de Munich, teste un véhicule de livraison équipé d’une caméra. Le logiciel de reconnaissance a été développé par une équipe de l’université dirigée par Ernst Dieckmanns.

Qui a crée la voiture autonome sans chauffeur ?

En 1977, le laboratoire de génie mécanique de Tsukuba, au Japon, a créé le premier véhicule véritablement autonome.

Qui a inventé la voiture connectée ?

Le Car Connectivity Consortium, fondé en 2009, est une organisation pour le développement de solutions de connectivité automobile pour smartphones. Elle a développé MirrorLink, une norme ouverte pour la connectivité des smartphones en voiture.

Quels sont les inconvénients de la voiture autonome ?

Bien qu’elles aient de nombreux attraits, les voitures autonomes ont aussi leurs inconvénients.

  • Une technologie qui doit encore être perfectionnée. Un conducteur humain peut faire des erreurs au volant, c’est un fait. …
  • Les risques de dysfonctionnements informatiques. …
  • Formalités administratives en cas d’accident. …
  • Les coûts.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la voiture ?

La voiture est le moyen de transport individuel le plus polluant et est à l’origine d’une grande partie des émissions de CO2 dans l’atmosphère. La voiture en ville est plus lente en partie à cause des embouteillages. Ces embouteillages sont source de frustration et de stress pour le conducteur.

Quels impacts la voiture autonome aura T-elle sur l’environnement ?

Selon le PDG d’Intel, Brian Krzanich, un véhicule autonome pourrait générer et consommer près de 40 téraoctets de données, soit l’équivalent de 40 disques durs d’ordinateur, pour seulement 8 heures de conduite. Ainsi, chacun de ces véhicules en circulation produit autant de données que 3 000 utilisateurs.

Quels sont les enjeux et les défis de la voiture autonome ?

Le grand défi est de pouvoir proposer ces technologies avec le niveau de sécurité requis pour une utilisation à grande échelle. A tout moment, le véhicule doit pouvoir parfaitement percevoir son environnement, prendre la bonne décision quant à l’action à entreprendre et réaliser cette action en toute sécurité.

A quoi sert la voiture autonome ? Un véhicule autonome est un véhicule (voiture, camion, navette…) équipé d’un système de pilotage automatique qui lui permet de rouler en conditions réelles de circulation sans intervention humaine.

Quels sont les inconvénients d’une voiture autonome ?

Bien qu’elles aient de nombreux attraits, les voitures autonomes ont aussi leurs inconvénients.

  • Une technologie qui doit encore être perfectionnée. Un conducteur humain peut faire des erreurs au volant, c’est un fait. …
  • Les risques de dysfonctionnements informatiques. …
  • Formalités administratives en cas d’accident. …
  • Les coûts.

Quels sont les enjeux des voitures autonomes ?

Le principal avantage de la voiture autonome est qu’elle garantit une meilleure sécurité en toutes circonstances qu’une voiture conduite par un humain. En effet, les capteurs ont une vision plus globale et l’électronique a une plus grande réactivité que l’humain.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la voiture ?

La voiture est le moyen de transport individuel le plus polluant et est à l’origine d’une grande partie des émissions de CO2 dans l’atmosphère. La voiture en ville est plus lente en partie à cause des embouteillages. Ces embouteillages sont source de frustration et de stress pour le conducteur.

À Lire  Comment transformer un fournisseur en partenaire ?

Quels impacts la voiture autonome aura T-elle sur l’environnement ?

Selon le PDG d’Intel, Brian Krzanich, un véhicule autonome pourrait générer et consommer près de 40 téraoctets de données pour seulement 8 heures de conduite, ce qui équivaudrait à 40 disques durs d’ordinateur. Ainsi, chacun de ces véhicules en circulation produit autant de données que 3 000 utilisateurs.

Quel est l’impact de la voiture sur l’environnement ?

La voiture a un bilan environnemental désastreux En France, le secteur des transports émet 1 à 3 des émissions de gaz à effet de serre (GES), le secteur le plus polluant. De tous les modes de transport, la voiture est celle qui impacte le plus avec 16% des émissions de CO2 à elle seule !

Comment adapter le véhicule autonome à l’environnement ?

L’infrastructure doit s’adapter aux voitures autonomes, par exemple avec des marquages ​​au sol clairs et en bon état pour faciliter la détection par les caméras, et aussi avec des systèmes de communication V2I (Vehicle to Infrastructure) qui surveillent la progression du véhicule autonome dans son environnement de facilitation .

Quels sont les effets attendus du développement des véhicules autonomes ?

une réduction des embouteillages grâce à une meilleure circulation et une homogénéisation quasi instantanée du trafic grâce au système de communication entre véhicules ; une plus grande efficacité énergétique, ce qui conduirait à moins de pollution (conduite économique).

Quels enjeux se posent pour la voiture autonome ?

Le principal avantage de la voiture autonome est qu’elle garantit une meilleure sécurité en toutes circonstances qu’une voiture conduite par un humain. En effet, les capteurs ont une vision plus globale et l’électronique a une plus grande réactivité que l’humain.

C’est quoi la chaîne de traitement d’une voiture autonome ?

Toutes les informations recueillies par les capteurs et les caméras sont ensuite envoyées au logiciel informatique inclus dans le véhicule pour un traitement approprié. Ce logiciel est donc considéré comme le « cerveau » de la voiture autonome.

Comment fonctionne une voiture autonome ? Le fonctionnement d’une voiture autonome repose sur ses radars, caméras et capteurs, qui permettent une cartographie haute résolution. Grâce à ce dernier, en roulant, le véhicule peut connaître en temps réel tous les éléments qui composent son environnement.

Quels sont les différents capteurs d’une voiture autonome ?

Caméras, radars et LiDAR sont les trois familles de capteurs qui permettent au véhicule de percevoir son environnement de la manière la plus réaliste possible et de prendre les décisions appropriées en matière de conduite et surtout de sécurité.

Quels sont les capteurs et détecteurs embarqués sur une voiture autonome ?

Une voiture autonome doit être capable de capter tout son environnement. Les voitures autonomes peuvent également être équipées de capteurs infrarouges pour recevoir les informations envoyées par les panneaux de signalisation équipés d’émetteurs infrarouges. La voiture peut ainsi reconnaître un panneau de signalisation.

Quels sont les actionneurs d’une voiture autonome ?

Les véhicules autonomes, c’est-à-dire ceux qui se passeront à terme du conducteur, reposent sur une combinaison d’éléments : des capteurs (radar, lidar, caméra, capteur à ultrasons) capables de détecter des obstacles, des marquages, des panneaux, des usagers et des véhicules.

Comment fonctionne l’intelligence artificielle d’une voiture autonome ?

C’est un véhicule qui combine des capteurs, des caméras et un radar avec une intelligence artificielle pour rouler sans être humain au volant. Ce dernier bénéficie donc d’un ensemble de données hétérogènes pour apprendre et s’adapter à toutes les situations de conduite possibles.

Comment fonctionne ton intelligence artificielle ?

Comment fonctionne l’IA ? L’IA avancée se nourrit de grandes quantités de données, dont la quantité et la qualité constituent la base de l’efficacité de l’IA. Ses capacités permettent ensuite d’extraire des caractéristiques spécifiques de ces données et de les traiter pour un résultat.

Comment fonctionne une voiture totalement autonome ?

La voiture autonome ou semi-autonome fonctionne grâce à :

  • Caméras pour identifier les panneaux, les feux de circulation, les marquages ​​routiers, les cyclistes, les piétons, les animaux, etc.
  • Radars de différents types : …
  • un GPS qui localise le véhicule dans l’espace et configure les itinéraires.

Quels sont les 6 niveaux de la voiture autonome ?

Autonomie du véhicule en six niveaux

  • Niveau 0 : Le conducteur contrôle tout. …
  • Niveau 1 : les premières aides à la conduite. …
  • Étape 2 : Automatisation. …
  • Niveau 3 : La voiture est « semi-autonome »…
  • Niveau 4 et 5 : La voiture devient totalement autonome.

Quelle voiture autonome niveau 3 ?

Mercedes, pionnier du Niveau 3 en Europe En Europe, seul le système Mercedes-Benz « Drive Pilot » équipant la nouvelle Mercedes Classe S est homologué pour une conduite de Niveau 3 en conditions réelles sur les routes du vieux continent.

Qu’est-ce que la conduite autonome de niveau 2 ?

Étape 2 – autonomie partielle Ici, le véhicule peut accélérer, freiner et tourner dans certaines circonstances. Le conducteur doit effectuer des manœuvres tactiques, par ex. Par exemple, réagir aux panneaux et à la circulation, changer de voie et être conscient des dangers potentiels.

Qui a eu l’idée de la voiture autonome ?

La première voiture autonome date de l’époque de Léonard de Vinci. L’inventeur a donc conçu un chariot qui pouvait se déplacer sans être poussé ni tiré. Sa direction pourrait être définie à l’avance afin que le chariot puisse se déplacer le long d’un chemin prédéterminé.

Quand la première voiture autonome a-t-elle été développée ? En 1977, une équipe japonaise du laboratoire de Tsukuba a conduit la première voiture capable de suivre une piste de signal à l’aide de capteurs optiques.

Qui a crée la voiture autonome sans chauffeur ?

En 1977, le laboratoire de génie mécanique de Tsukuba, au Japon, a créé le premier véhicule véritablement autonome.

Qui a inventé la voiture autonome ?

Le « Benz Patent Motorwagen » conçu par Carl Benz en Allemagne est le premier véhicule autonome qui n’a besoin ni d’humains ni d’animaux pour se déplacer.

Qui a inventé la voiture connectée ?

Le Car Connectivity Consortium, fondé en 2009, est une organisation pour le développement de solutions de connectivité automobile pour smartphones. Elle a développé MirrorLink, une norme ouverte pour la connectivité des smartphones en voiture.

Qui a inventé la voiture connectée ?

Le Car Connectivity Consortium, fondé en 2009, est une organisation pour le développement de solutions de connectivité automobile pour smartphones. Elle a développé MirrorLink, une norme ouverte pour la connectivité des smartphones en voiture.

Qui est le créateur de la voiture autonome ?

En 1986, le groupe Mercedes-Benz, en collaboration avec une équipe de l’Université fédérale de Munich, teste un véhicule de livraison équipé d’une caméra. Le logiciel de reconnaissance a été développé par une équipe de l’université dirigée par Ernst Dieckmanns.

Qui est le premier fabricant de voiture ?

Le constructeur automobile japonais Toyota prend la première place.

Comment fonctionne les véhicules autonomes ?

Comment fonctionne une voiture autonome ? Afin de pouvoir conduire de manière totalement autonome, les voitures autonomes embarquent un grand nombre de capteurs laser, de radars et de caméras afin de pouvoir enregistrer leur environnement de conduite en trois dimensions.

Quels avantages offrent les véhicules autonomes ? La promesse des voitures autonomes est de réduire les accidents de la circulation. Sur le papier, il existe d’autres avantages tels que moins de stress, une conduite plus verte et une meilleure mobilité pour les personnes handicapées.

Comment fonctionne une voiture sans conducteur ?

Des voitures autonomes chargées de capteurs En effet, ces véhicules sont chargés de capteurs : radars, caméras et scanners. Cela permet à ces voitures d’évaluer une situation, de détecter la présence d’un piéton, de détecter la distance à un autre véhicule, de connaître la limite de vitesse légale, etc.

Quel est le prix de la voiture autonome ?

Combien coûte une voiture autonome ? Il existe différents types de véhicules autonomes et différents prix. Le prix de la Tesla Model S est compris entre 62 000 et 76 000 euros. La Tesla S a une autonomie complète, mais est actuellement disponible avec des fonctionnalités limitées dans la plupart des pays.

Quels sont les avantages de la voiture autonome ?

Quels sont les avantages des voitures autonomes ?

  • Réduire le stress pendant un voyage. Les conducteurs n’ont plus à se soucier d’éléments comme l’embrayage ou encore la gestion de la vitesse et peuvent être plus détendus sur la route, surtout sur les longs trajets. …
  • Se garer plus facilement

Comment rendre un véhicule autonome ?

Les capteurs sont des éléments clés pour rendre un véhicule totalement autonome. Caméra, radar, ultrasons et LiDAR (Light Detection and Distance Estimation System) permettent à un véhicule autonome de visualiser son environnement et de détecter des objets.

Comment adapter le véhicule autonome à l’environnement ?

L’infrastructure doit s’adapter aux voitures autonomes, par exemple avec des marquages ​​au sol clairs et en bon état pour faciliter la détection par les caméras, et aussi avec des systèmes de communication V2I (Vehicle to Infrastructure) qui surveillent la progression du véhicule autonome dans son environnement de facilitation .

Qui est responsable en cas d’accident voiture autonome ?

Vous constaterez à chaque fois que la personne responsable n’est jamais le conducteur. Mais seulement s’il utilise la technologie de conduite autonome dans de bonnes conditions !

Quels sont les inconvénients de la voiture autonome ?

Bien qu’elles aient de nombreux attraits, les voitures autonomes ont aussi leurs inconvénients.

  • Une technologie qui doit encore être perfectionnée. Un conducteur humain peut faire des erreurs au volant, c’est un fait. …
  • Les risques de dysfonctionnements informatiques. …
  • Formalités administratives en cas d’accident. …
  • Les coûts.

Quels impacts la voiture autonome aura T-elle sur l’environnement ?

Selon le PDG d’Intel, Brian Krzanich, un véhicule autonome pourrait générer et consommer près de 40 téraoctets de données, soit l’équivalent de 40 disques durs d’ordinateur, pour seulement 8 heures de conduite. Ainsi, chacun de ces véhicules en circulation produit autant de données que 3 000 utilisateurs.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la voiture ?

La voiture est le moyen de transport individuel le plus polluant et est à l’origine d’une grande partie des émissions de CO2 dans l’atmosphère. La voiture en ville est plus lente en partie à cause des embouteillages. Ces embouteillages sont source de frustration et de stress pour le conducteur.