Voyage au Maroc et Covid-19 : fin des tests obligatoires, pass vaccination… Les nouvelles formalités pour y voyager

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

installée

le 18/05/2022 à 17:19, Mis à jour le 20/05/2022 à 09:34

Le royaume a assoupli ses restrictions à la mi-mai, en supprimant l’obligation des tests PCR pour entrer sur son territoire. Un laissez-passer valide est toujours requis.

Le Maroc ouvre grand ses bras aux touristes étrangers. L’obligation d’un test PCR en plus d’un carnet de vaccination avant d’entrer dans le pays a été supprimée le 18 mai 2022 avec effet immédiat et les touristes non vaccinés ont désormais accès au royaume dans les circonstances. Le point sur les nouvelles formalités plus souples, qui devraient booster la reprise alors que l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) vient d’inaugurer la nouvelle identité visuelle du royaume chérifien « Maroc Terre de Lumière ». « C’est une excellente nouvelle, cela va renforcer la dynamique de reprise », se réjouit Hamid Bentahar, président de la Confédération nationale du tourisme (CNT). Depuis la réouverture début février et surtout en avril, la haute saison encore cette année malgré le ramadan, le nombre de touristes a explosé, sans toutefois atteindre les niveaux d’avant la pandémie. Le calendrier regorge d’événements et de festivals dans tout le Maroc (Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde du 9 au 12 juin, Festival Gnaoua à Essaouira, Marrakech, Casablanca et Rabat les 3 et 4 juin et Marrakech du Rire du 15 au 18 juin . )… Et à Marrakech, là où la médina bouillonne à nouveau d’une folle énergie, la Medersa Ben Youssef, l’un des plus beaux monuments de la Ville Rouge, a enfin rouvert après rénovation.

À l’arrivée au Maroc, depuis le 18 mai 2022

À l'arrivée au Maroc, depuis le 18 mai 2022

Lire aussi Où voyager ? La carte de notre pays est ouverte avec des restrictions pour les touristes français

Seuls les Français vaccinés peuvent se rendre au Maroc jusqu’à présent, s’ils produisent également un résultat négatif au test PCR en moins de 48 heures. Les exigences sont simplifiées. Désormais, les voyageurs de plus de 12 ans arrivant par voie aérienne, maritime ou terrestre peuvent accéder à la zone avec un simple test PCR en moins de 72 heures (délai court entre le prélèvement et l’enregistrement). Pour les touristes vaccinés, le carnet de vaccination Covid 19 est suffisant (les documents français sont acceptés), sans obligation de réaliser des tests supplémentaires.

Lisez aussi nos incontournables à Dakhla, l’Eden secret entre mer et désert

Selon un communiqué du ministère du Tourisme du Maroc, un carnet de vaccination valide « signifie recevoir trois doses ou, à défaut, deux doses ». Dans ce cas, l’administration de la 2ème dose ne doit pas dépasser 4 mois, sauf Johnson & amp; Une seule dose de Johnson équivaut à 2 autres doses du vaccin. Les enfants de moins de 12 ans sont exemptés de cette formalité sanitaire.

Après deux ans d'arrêt forcé, les tournées mondiales reprennent enfin
A voir aussi :
Publié le 16/03/2022 et 08:00, Mis à jour le 14/04/2022 à 18:48DÉCRYPTAGE…

Suppression du test aléatoire à l’arrivée

Suppression du test aléatoire à l'arrivée

Comme auparavant, la fiche sanitaire du passager, téléchargée sur le site de l’Office national des aéroports (ONDA) avant l’embarquement ou embarquée, et « remplie » est également exigée.

À Lire  Les étapes à suivre pour choisir une Croisière en Méditerranée

Le communiqué du ministère n’a pas donné de détails sur le test de dépistage aléatoire pouvant être effectué à l’arrivée au Maroc, mais selon une source autorisée de l’Office National des Aéroports (ONDA), cette mesure a été supprimée, déjà le cas. en pratique, avec le débit qui a considérablement augmenté dans la semaine le nouveau à l’aéroport. Depuis le 1er mars, des tests antigéniques sont effectués de manière aléatoire et non plus systématique pour tous les passagers.

Quelles sont les conditions pour les enfants ?

Quelles sont les conditions pour les enfants ?

Lire aussi 48 heures à Tanger, la ville la plus cosmopolite du Maroc

Autre grande nouveauté, les mineurs de moins de 12 ans sont « exemptés » de ces formalités sanitaires tandis que les enfants de plus de 12 ans sont soumis aux mêmes conditions que les adultes, dès lors qu’une vaccination ou un test PCR valide est inférieur à 72 heures.

À voir aussi – Pour relancer le tourisme, le Maroc assouplit ses restrictions anti-Covid

Passe vaccinal, hôtels, restaurants… Les mesures en vigueur au Maroc

Passe vaccinal, hôtels, restaurants… Les mesures en vigueur au Maroc

A lire aussi Quand partir au Maroc ? Saison, météo… La meilleure saison par région

Alors que l’urgence sanitaire a été prolongée jusqu’au 31 mai 2022, toutes les restrictions (couvre-feu, restrictions de déplacements interurbains, etc.) ont été levées au Maroc et les lieux publics sont ouverts dont les discothèques à partir du 9 mars et les casinos à partir du 4 mai. Depuis le 21 octobre, le carnet de vaccination est en théorie obligatoire pour accéder à tous les lieux publics, administration, hôtels, restaurants, cafés, boutiques, salles de sport ou hammams, et se déplacer entre les différentes zones du Royaume. Le port du (simple) masque est également obligatoire dans tous les espaces, mais cette double obligation n’est en pratique plus respectée sur place, sauf dans les grandes surfaces hôtelières, où le personnel porte généralement des masques.

Pour le retour en France

Pour le retour en France

A lire aussiMarrakech : nos dix riads préférés à moins de 100 euros la nuit

Les tests PCR ou antigéniques ne sont plus obligatoires depuis la mi-février pour rentrer en France, quelle que soit l’origine, si vous disposez d’un carnet de vaccination.

Les personnes non vaccinées ou vaccinées avec le vaccin Sinopharm doivent produire un résultat négatif d’un test PCR inférieur à 72 heures, d’un test antigène inférieur à 48 heures ou d’un certificat de guérison. Le prix du test est limité au Maroc : environ 19 € pour le test antigénique rapide, 40 € pour le test RT-PCR et 60 € pour le test PCR et sa variante isotherme (test rapide). De nombreux centres sont disponibles et les tests peuvent également être effectués dans des hôtels ou des résidences.

À voir aussi – Le roi Mohammed VI a lancé la construction d’une usine de vaccins contre le Covid-19 au Maroc.