Wall Street se termine dans le désarroi, la faillite de Goldman Sachs…

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Wall Street termine en ordre dispersé, le raté de Goldman Sachs pousse à une pause

La Bourse de New York a clôturé sur une note mitigée mardi, pénalisée par les résultats décevants de Goldman Sachs et un faible indicateur d’activité aux Etats-Unis qui a paralysé le marché.

Le Dow Jones a chuté de 1,14 %, l’indice Nasdaq a augmenté de 0,14 % et l’indice élargi S&P 500 a perdu 0,20 %.

« Les marchés boursiers ont hésité à digérer des résultats bancaires mitigés », un indicateur « décourageant » et des rendements obligataires en hausse, a déclaré Edward Moya d’Oanda dans une note.

Le week-end de trois jours, avec un jour férié le lundi aux États-Unis, a également contribué à réduire l’élan de la salle new-yorkaise.

Goldman Sachs (-6,44% à 349,92$) a publié des bénéfices bien en deçà des attentes au quatrième trimestre, marqués notamment par le dénouement du produit des émissions de dette et des introductions en bourse. La banque a également triplé les provisions pour créances irrécouvrables par rapport à la même période de l’année précédente.

Les investisseurs ont également noté que l’assureur non-vie américain Travelers (-4,60% à 185$) était également en deçà des prévisions, pénalisé par le coût important des dommages causés par la tempête hivernale Elliott, qui a balayé les Etats-Unis fin décembre.

Le ciel s’est franchement assombri avec la publication de l’indicateur de seuil journalier, qui a mis en évidence une baisse beaucoup plus forte que prévu de l’activité manufacturière dans la région de New York, à -32,9 points en janvier contre -11,2 en décembre, le plus bas niveau depuis août 2020.

Sur le marché obligataire, les rendements ont augmenté, notamment grâce à des indicateurs meilleurs que prévu en Chine (PIB) et en Allemagne (investisseur), qui ont encore stimulé l’afflux de capitaux vers l’Europe et les marchés émergents, déjà à l’œuvre depuis plusieurs semaines .

Le rendement des obligations d’État américaines à 10 ans, qui évolue en sens inverse de leurs prix, a augmenté à 3,54 %, contre 3,50 % vendredi.

Le concurrent coté de Goldman Sachs, Morgan Stanley (+5,91% à 97,08 dollars), s’en est mieux tiré, avec des ventes et des bénéfices légèrement supérieurs aux attentes des analystes. Si la banque d’investissement a souffert (-49% pour les revenus), la gestion d’actifs a résisté et les provisions sont restées à des niveaux modérés.

À Lire  Contrat de franchise et contrat de partenariat : quelles différences ?

Mais Morgan Stanley n’a pas pu empêcher la quasi-totalité du secteur de se préparer derrière Goldman Sachs, que ce soit JPMorgan Chase (-1,55%) ou Bank of America (-2,02%).

Si les banques ont entraîné le Dow Jones et le S&P 500 dans le rouge, le Nasdaq a été sauvé grâce à certaines valeurs très volatiles, comme Tesla (+7,43%), le fabricant de cartes graphiques Nvidia (+4,75%) ou PayPal (+0,88). %).

« Nous voyons ces actions en difficulté se rallier alors que le Dow Jones prend une pause, ce qui est tout à fait à prévoir après un rallye important », a déclaré Adam Sarhan, de 50 Park Investments.

Le Nasdaq a ainsi réussi à enregistrer sa septième séance positive consécutive.

« Il y a beaucoup de vents contraires » sur le marché, a noté le gestionnaire, « et nous ne sommes qu’au début de la saison des résultats. Il est trop tôt pour juger de la santé des entreprises américaines, mais il y a de fortes chances que nous soyons en récession des résultats ».

Ailleurs dans le tableau des valeurs, Silvergate Capital a été sollicitée (+0,98% à 13,33$), maison mère de Silvergate Bank, surnommée la « banque des crypto-monnaies », malgré avoir fait état d’une perte de 1,04 milliard de dollars au dernier trimestre 2022, suite aux turbulences qui ont le marché a connu après l’échec de la plate-forme FTX.

Au-delà, les valeurs du secteur ont mis le nez par la fenêtre, en phase avec le bitcoin qui a pris plus de 25% en dix jours, bondissant Riot Platforms (+6,48%), tout comme la plateforme de trading Coinbase (+8,32%). %).

Lire aussi :
Montilliers – 13 octobre 2022. La société Grolleau (code ISIN : FR0014005ZM5…