Wing 100, un superyacht à voile qui joue la carte de la voile…

Photo of author
Written By Sophie Ledont

Rédactrice passionnée qui a vécu dans plus de 25 pays toujours à la recherche de la dernière information.

Un vrai voilier super yacht à voiles

Wing 100 est un nouveau concept de superyacht à voile proposé par le chantier naval Royal Huisman, en collaboration avec Dykstra Naval Architects et Mark Whiteley Design. Cette goélette de 330 pieds, soit 100 m de long, n’est pas un motoryacht à voile, mais un véritable voilier. S’il voit le jour, ce sera l’un des 10 plus grands voiliers du monde, mais surtout le plus grand yacht construit par le chantier néerlandais.

L’idée est d’offrir un véritable superyacht à voile aux amateurs de grandes croisières autour du monde, mais aussi d’offrir une alternative aux propriétaires de motoryachts avec une navigation plus durable, tout en conservant le même niveau de confort.

Lire aussi :
Pierre-Manuel Pescetti le samedi 30 avril 2022 à 10h30 Parier sur la…

Un design minimaliste

Construit entièrement en aluminium, le Wing 100 dispose d’une étrave verticale, d’une ligne de flottaison assez longue et d’un gréement carbone autoportant, sans étais, barre de flèches ni gréement dormant, avec un tirant d’eau de 73 m. Pour faciliter la mise en place du plan de voilure, et donc maximiser la navigation, le chantier a opté pour des mâts-ailes tournants autonomes télécommandés équipés de bômes enrouleurs carbone. Les grandes voiles peuvent être hissées en quelques minutes, et hissées de la même manière en cas de tempête. La vitesse estimée de l’aile 100 sous voile pourrait être supérieure à 24 nœuds.

Des équipements pour naviguer de manière plus durable

De plus, 480 m2 de panneaux solaires sont intégrés aux mâts à charbon pour générer 250 kW/jour, soit l’équivalent d’une économie de carburant de plus de 20 000 litres/an. Un hydrogénérateur produit sous voile jusqu’à 200 kW et peut alimenter les systèmes du bord et recharger le grand parc de batteries. Celui-ci remplace l’utilisation d’un groupe électrogène et assure le silence au mouillage ou sous voiles. A terme, le générateur pourrait être remplacé par une pile à combustible. Au total, tous les systèmes Wing 100 ont été conçus pour économiser environ 225 000 litres de carburant par an, par rapport aux superyachts de taille similaire.

À Lire  Sri Lanka : vers un assouplissement des conseils aux voyageurs ?

Un aménagement sur trois ponts

Sur l’aile 100, l’aménagement est conçu pour 12 invités, une nounou et 16 membres d’équipage. La surface habitable est répartie sur trois ponts, du flybridge au pont inférieur, tous reliés par un ascenseur et des escaliers. Ici, vous pouvez dîner en plein air et vous détendre. Des marches juste en avant du poste de barre double permettent d’accéder au tablier du pont, un demi-pont entre les ponts principaux et le flybridge pour une bonne visibilité opérationnelle.

Le pont principal offre un grand volume grâce à la longue ligne de flottaison et au milieu du navire généreux. L’intérieur est sobre, avec des espaces réalisés sur mesure pour que chaque propriétaire puisse s’aménager à sa guise. Il pourrait y avoir une suite propriétaire, une suite VIP, cinq cabines invités et une cabine pour nounou. Les quartiers de l’équipage sont situés à l’avant.

Le pont principal dispose d’une salle à manger pour 16 personnes, d’un bar, d’un salon intérieur/extérieur et d’autres espaces de restauration extérieurs à l’extérieur. Le vaste espace du pont principal comporte des escaliers menant à une grande plateforme de bain.

Cet aménagement n’est qu’un exemple, ainsi chaque propriétaire peut choisir l’aménagement qui lui convient selon ses envies.